Fizahan-teny

Ohabolana : fotsy

Ohabolana Aza atao fola-tana-manondro. [Cousins 1871 #348, Nicol 1935 #304]
Aza atao fola-tana-manondro, na fotsy rora miteny. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ne brisez pas le doigt qui indique. [Nicol 1935 #304]

Ohabolana Aza atao fotsy volo manara-dalana, na miteny fa tsy henoina. [Rinara 1974]
Aza atao fotsy volo mitozo-poana. [Veyrières 1913 #1805]
Aza atao fotsy volo mitozo-poana, na miteny fa tsy henoina. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ne les traitez pas comme des vieillards à cheveux blancs qu' on laisse aller à l' aventure. [Veyrières 1913 #1805]
Fanazavana frantsay Conseils du roi Andrianampoinimerina à Radama, son fils et successeur, sur la manière de traiter les chefs et les conseillers ; ces paroles sont proverbiales pour dire la manière de traiter les gens avec égards ; on s'en servait aussi pour stigmatiser les vieillards légers et indignes de leur âge, qui se laissent mener par de plus jeunes. [Veyrières 1913 #1805]

Ohabolana Aza manao fady fotsy. [Houlder 1895 #512, Veyrières 1913 #70]
Dikanteny frantsay N' observez pas à moitié les prohibitions. [Veyrières 1913 #70]
N' observez pas les tabous à moitié. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ne faites pas par exemple comme ceux qui prennent le bouillon et laissent la viande. [Veyrières 1913 #70]

Ohabolana Aza mila voatsiary ka tandroky ny moka no tadiavin-ko sotro fotsy. [Rinara 1974 #778]
Aza mila voa tsy ary : tandroky ny moka, ka "ataoko sotro fotsy". [Veyrières 1913 #2072, Cousins 1871 #627]
Dikanteny frantsay Ne cherchez pas un fruit qui n' existe pas et ne demandez pas l'impossible, comme celui qui voit les antennes d'un moustique et dit : avec ces cornes je ferai des cuillers blanches. [Veyrières 1913 #2072]

Ohabolana Fivalon' androngo: ka ny fotsy no mby ambany. [Houlder 1895]
Fivalon' androngo ka ny fotsy no mby ambony. [Rinara 1974 #1184]
Dikanteny frantsay Les replis d' un lézard: ce qui est blanc est en dessous. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce qui est blanc devrait se montrer, et n' être pas dessous, mais dessus. [Houlder 1895]

Ohabolana Fotsy maso an-danonana, ka izay any ny tena no adiridiry. [Cousins 1871 #984]
Fotsy maso an-danonana, ka izay an' ny tena no adiridiry. [Veyrières 1913 #5540, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ceux qui ont les mêmes provisions de voyage sont unis dans la vie. Celui qui a une taie sur les yeux et assiste à une réjouissance publique: il écarquille tant qu' il peut ce qui lui appartient. [Houlder 1895]
Personne qui a des taies aux yeux et qui assiste à des réjouissances publiques : les yeux qu' elle a, elle les ouvre tout grands. [Veyrières 1913 #5540]
Fanazavana frantsay C. à. d. ses yeux, qui ne sont pas bons, mais il fait ce qu' il peut. [Houlder 1895]
Le sens est quelle fait son possible. [Veyrières 1913 #5540]

Ohabolana Fotsy maso an-danonana, tsy vatra ny hiondrika, ka aseho vahoaka sao tsy mahita ny hitan' ny olona. [Rinara 1974]

Ohabolana Fotsy ny volo, adidin' ny loha. [Veyrières 1913 #1812, Rinara 1974 #1207, Cousins 1871 #985]
Potsitra ny maso adidin' ny loha. [Veyrières 1913 #6246, Rinara 1974 #3495, Cousins 1871 #2600, Nicol 1935]
Potsitra ny maso: adidin' ny loha; fotsy ny volo: adidin' ny loha; banga ny nify: adidin' ny loha. [Rajemisa 1985 #22]
Fanazavana malagasy Ny loham-pianakaviana, ny mpitondra no manana ny tsiny amin' ny fahavoazan' ny olona entiny avy. [Rajemisa 1985 #22]
Dikanteny frantsay Les cheveux blanchissent : c' est la faute de la tête. [Veyrières 1913 #1812]
Si l’oeil est crevé, à la tête d’y pourvoir. [Nicol 1935 #18]
Si l' oeil est crevé, c' est la faute de la tête, qui aurait dû faire attention. [Veyrières 1913]

Ohabolana Fotsy ratsy tahaka ny zanak' Amboara. [Rinara 1974 #1208]
Fotsy ratsy, toy ny zanak’ Amboara. [Veyrières 1913 #1504, Cousins 1871 #986]
Dikanteny frantsay D' un blanc sale comme les enfants d' Amboara. [Veyrières 1913 #1504]
Fanazavana frantsay Les enfants de cette contrée avaient cette réputation. [Veyrières 1913 #1504]

Ohabolana Fotsy tany onenana mba fotsy; mainty tany onenana mba mainty. [Veyrières 1913 #5794, Cousins 1871 #987]
Fotsy tany onenana, mba fotsy, mainty tany onenana, mba mainty koa. [Rinara 1974 #80]
Dikanteny frantsay Si les gens de la contrée sont blancs on est blanc avec eux ; s' ils sont noirs on est noir avec eux. [Veyrières 1913 #5794]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui sont de l' avis de tout le monde. [Veyrières 1913 #5794]

Ohabolana Fotsy tsy mahataitra toy ny tsiaridrafy maniry am-piringa. [Rinara 1974 #79]

Ohabolana Fotsy tsy miohatra ny bobo, ody fitia tsy miohatra ny vola. [Rinara 1974]
Ny fotsy tsy miohatra ny bobo, ary ody fitia tsy miohatra ny vola. [Houlder 1895, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Rien n' est plus blanc que le blanc, et aucun philtre d'amour ne dépasse l' argent. [Veyrières 1913 #2221]
Rien n' est plus blanc que le blanc pur, et aucun philtre d' amour ne surpasse l' argent. [Houlder 1895 #741]

Ohabolana Fotsy tsinay manan-tiana. [Veyrières 1913 #3004, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Noana fa natakalo fitiavana ny fahavokisana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Qui meurt de faim parce qu' il se ruine pour une femme qu' il aime. [Veyrières 1913 #3004]

Ohabolana Ilay mitoto vary zato, ka faheniny sisa vao tsy fotsy. [Veyrières 1913 #3920]
Toy ilay mitoto vary zato : faheniny no sisa vao tsy fotsy. [Veyrières 1913 #3762, Cousins 1871 #3168]
Toy ilay nitoto vary zato : faheniny sisa vao tsy fotsy. [Rinara 1974 #4238]
Dikanteny frantsay C' est comme celui qui pile cent mesures de riz : il ne lui reste plus qu' une petite mesure à piler et il n' y arrive pas. [Veyrières 1913 #3762]
Il pile cent grandes mesures de riz mais il laisse la dernière mesure inachevée. [Veyrières 1913 #3920]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui négligent de finir leur travail. [Veyrières 1913 #3920]
Se disait d'une affaire qu' on laissait inachevée alors quelle était près d' être terminée. [Veyrières 1913 #3762]

Ohabolana Kamo manetsa hianao, ka fararano vao mandry fotsy. [Rinara 1974 #1593]

Ohabolana Lolofotsy angaha no hitono tena? [Rinara 1974 #131]
Lolo fotsy mandoro tena, ka main' ny nahim-pony. [Veyrières 1913 #6288]
Lolofotsy mandoro tena: main’ ny nahim-pony. [Cousins 1871]
Lolo fotsy mitono tena, ka matin' ny nahim-pony. [Houlder 1895 #1705, Veyrières 1913 #6288]
Lolofotsy mitono tena: main’ ny nahim-pony. [Nicol 1935 #266, Cousins 1871]
Lolofotsy nandoro tena, ka matin' ny nahim-pony. [Rinara 1974]
Lolofotsy nitono tena, ka matin' ny nahim-pony. [Rinara 1974]
Mitono tena tahaky ny lolo. [Veyrières 1913]
Mitono tena toa lolofotsy. [Rinara 1974 #2481, Cousins 1871 #1887, Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mankaha-doza, manao vy very ny aina. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Comme le papillon blanc qui s’est jeté dans la flamme : il ne périt que par sa propre faute. [Nicol 1935 #266]
Papillon qui se brûle à la chandelle : il s' est exposé de lui-même au fèu et à la mort, en s' approchant de la flamme. [Veyrières 1913 #6288]
Se brûler soi-même, comme le papillon qui se brûle les ailes. [Veyrières 1913 #4247]
Un papillon blanc qui se brûle (à la chandelle) meurt ainsi par sa propre volonté. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe s' applique à tout mal qu' on a voulu et cherché. [Houlder 1895]
Qui aime le danger y périra. [Veyrières 1913 #6311]
Se disait des gens qui s'exposent à l' amende ou à la mort, pour satisfaire leurs désirs. [Veyrières 1913 #4247]

Ohabolana Mahagaga ahy kosa ny omby mainty, ka fotsy ronono. [Cousins 1871 #1400]
Mahagaga ahy kosa ny omby mainty, nefa fotsy ronono! [Rinara 1974]

Ohabolana Mahamenatra raha tsara loha tsy endrehin-drandrana, na fotsy volo tsy endrehin-kaja. [Rinara 1974 #1849]

Ohabolana Manan-jara izay maro anaka, fa tsy ilaozan' izay hahavelo-maso, na lahy na vavy : ny vavy mpanihika, ny lahy mpihalo-poza, ary ny zafy mpaka volo fotsy. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Heureux les parents qui ont beaucoup d' enfants : ils ne sont pas abandonnés par leurs héritiers, garçons ou filles ; les filles prennent des poissons avec leurs paniers, les garçons prennent des crabes et les petits-fils enlèvent les cheveux blancs. [Veyrières 1913 #882]
Fanazavana frantsay Se disait des familles nombreuses. [Veyrières 1913 #882]

Ohabolana Miavaka anatiny, hoatra ny hasim-boasary. [Cousins 1871]
Miavaka anatiny, hoatra ny maso misy fotsy. [Cousins 1871]
Miavaka anatiny hoatry ny hasim-boasary. [Veyrières 1913 #1102]
Miavaka anatiny hoatry ny maso misy fotsy. [Veyrières 1913 #1103]
Miavaka anatiny ohatra ny maso fotsy. [Houlder 1895]
Miavaka anatiny ohatra ny maso misy fotsy. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Faire bande à part à l' intérieur, comme des quartiers d' oranges. [Veyrières 1913 #1102]
Faire bande à part à l' intérieur comme une taie dans l'oeil. [Veyrières 1913]
Qui est bien séparé en dedans comme un œil avec une taie. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Qui est clair et net. [Houlder 1895]
Se disait des parents qui ne se mêlaient pas aux autres. [Veyrières 1913 #1103]
Se disait des parents qui restaient à l' écart de leurs parents. [Veyrières 1913 #1102]

Ohabolana Mila adidy amin' ny mainty natovona, fa ny fotsy nolalaina tsy niteraka. [Veyrières 1913 #6478]
Dikanteny frantsay Encourir des reproches parce qu' on a choisi la noire, moins belle ; mais c' est que la blanche qu' on a aimée, est demeurée stérile. [Veyrières 1913 #6478]
Fanazavana frantsay Se disait des vaches, mais aussi des épouses. [Veyrières 1913 #6478]

Ohabolana Ny an-jabo no miady ka ny an-damba fotsy no malaza. [Rinara 1974 #2888]
Ny an-jabo no miady, ka ny an-damba rotsy no malaza. [Cousins 1871 #2170]

Ohabolana Ny goaika no fotsy tenda dia mpingoso reny tsy toha. [Rinara 1974 #196]
Ny goaika no fotsy tenda: mpingoso reny tsy toha. [Cousins 1871 #2243]

Ohabolana Ny roatra fotsy ihany na mena aza ny vary nandrahoina. [Rinara 1974 #207]

Ohabolana Ny trosa tahaka ny lay, izay zatra mandrairay azy no ataony fotsy maso. [Rinara 1974 #3333]

Ohabolana Ombalahy mena fotsy, loha, ka tsy menatra izay hivalan-tsaha. [Veyrières 1913 #6321]
Ombilahy mena, fotsy loha, ka tsy menatra izay hivalan-tsaha. [Rinara 1974 #3411]
Ombilahy mena fotsy loha, ka tsy menatr’ izay hivalan-tsaha. [Cousins 1871 #2561]
Dikanteny frantsay Taureau rouge et blanc : il est la tête, et cependant il n' a pas honte de se laisser aller au courant de la rivière. [Veyrières 1913 #6321]
Fanazavana frantsay Se disait de l'entrainement des passions. [Veyrières 1913 #6321]

Ohabolana Ovin-dRamarosikina : tondrahana orana vao maty fotsy, sokirina vao mihamaitso. [Veyrières 1913 #6002, Cousins 1871 #2587]
Dikanteny frantsay Pommes de terre de Ramarosikina : lorsque la pluie les arrose, elles s' étiolent, et lorsqu' on arrache des tubercules avec une pointe sans arracher la plante, elles reverdissent. [Veyrières 1913 #6002]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes qu' il ne fallait pas traiter avec trop d' égards si on voulait obtenir. [Veyrières 1913 #6002]

Ohabolana Papango fotsy elatra : tsy mipaoka ny an' olona ary tsy paohin' ny an' olona. [Rinara 1974 #3476]
Papango fotsy elatra: tsy mipaoka olona, tsy paohin’ olona. [Cousins 1871 #2591]

Ohabolana Paraky nankaleo ahy ka raha tsy fotsy angola tsy avelako. [Rinara 1974 #3485, Rajemisa 1985]
Paraky nankaleo ahy : raha tsy fotsy angola tsy avelako. [Cousins 1871 #2596]
Paraky nankaleo ahy : raha tsy fotsy angola tsy havelako. [Veyrières 1913 #1324]
Fanazavana malagasy Enti-milaza zavatra efa nisahiranana sy nisasarana izaitsizy ka tsy avela raha tsy efa tsy misy azo atao aminy intsony. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay C' est du tabac qui m' a rendu ivre, mais je ne le jetterai pas avant qu' il soit consumé et devenu une poussière blanche. [Veyrières 1913 #1324]
Fanazavana frantsay L'époux disait cela de sa femme : je la garderai tant que je vivrai. [Veyrières 1913 #1324]

Ohabolana Raha fotsy noho ny Vazaha, bobo; ary raha ody fitia miohatra noho ny vola, mosavy. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Raha fotsy noho ny vazaha : bobo; ny ody fitia miohatra ny vola : mosavy. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Un homme plus blanc qu' un Européen, c' est un albinos ; un philtre ou talisman d' amour qui est plus fort que l' argent, c' est un sortilège. [Veyrières 1913 #16]
Fanazavana frantsay Le sens général est un sens d'excès. [Veyrières 1913]

Ohabolana Soa hoatry ny vary fotsy mby am--bilany hianareo, sahala amin' ny haso be endriky ny saha, ka hoatry ny rakitra saro-bidy, toy ny lamba isampinako raha miramirana, sy isikinako raha sendra tezitra. [Veyrières 1913 #309]
Dikanteny frantsay Vous êtes aussi bons que le riz blanc qui est dans la marmite, vous êtes comme l' arbre majestueux ornement de la vallée, vous êtes aussi précieux qu' un trésor, vous êtes comme le lamba dont je pare mes épaules quand je suis content et dont je me ceins les reins quand je suis en colère. [Veyrières 1913 #309]
Fanazavana frantsay Paroles du roi Andrianampoinimerina à ses guerriers. [Veyrières 1913 #309]

Ohabolana Tany fotsy anenenana, ka ny taniravo indray no atentina. [Veyrières 1913 #141, Cousins 1871 #3006]
Tany fotsy anenenana, ka ny taniravo no atentina. [Rinara 1974 #4106, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Avoir du regret de la terre blanche, et pourtant en remettre par dessus. [Houlder 1895]
On regrette d' avoir mis au front de la terre blanche, et c' est de la terre blanche pétrie, appelée taniravo, que le sikidy ordonne de mettre. [Veyrières 1913 #141]
Fanazavana frantsay C. à. d. regretter une faute commise, et pourtant y retomber bientôt. [Houlder 1895]
Les Malgaches se mettaient parfois de la terre blanche sur le front par superstition. [Veyrières 1913 #141]

Ohabolana Tanimbarin--dRalaikamo : rano fotsy mangeniheny, tsiparifary mandifotra olona. [Veyrières 1913 #3975]
Tanimbarin' ilay kamo, ka rano fotsy mangeniheny. [Veyrières 1913 #3974]
Tanimbarin’ ilay kamo : rano fotsy, mangeningenina ; harefo, mahadifotra olona. [Cousins 1871 #3010]
Tanimbarin' ilay kamo: rano fotsy mangeningenina; harefo mandifotra olona. [Houlder 1895]
Tanimbarin' ilay kamo : rano fotsy no mangeniheny, vohitr' ilay malaina : fandrodahy am--baravarana ihany. [Rinara 1974 #261]
Dikanteny frantsay La rizière d' un paresseux: elle est couverte d' eau stagnante, et de joncs plus hauts qu' un homme. [Houlder 1895]
Visitez la rizière du paresseux : c' est un marécage. [Veyrières 1913 #3974]
Visitez la rizière du paresseux : elle est devenue un marais et les joncs ont la hauteur d' un homme. [Veyrières 1913 #3975]

Ohabolana Tanora miadam-pihary ka maka kitay fotsy volo. [Veyrières 1913 #1861, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Manaram-po fahazaza dia manomana fahanterana fadiranovana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui dans la jeunesse mène une vie oisive et dissipe ses biens, s' expose à faire lui-même sa provision de paille à brûler, lorsqu' il aura les cheveux blanchis par l' âge. [Veyrières 1913 #1861]
Fanazavana frantsay Se disait des jeunes gens paresseux et voluptueux. [Veyrières 1913 #1861]

Ohabolana Tanora tsy mandray ravin-deno, ka fotsy volo vao miloloha sobiky. [Rinara 1974 #4066]

Ohabolana Toto vary ka tsy fotsy tsy an-daona. [Rinara 1974 #284]
Toto vary ka tsy vita tsy an-daona. [Houlder 1895 #1233, Veyrières 1913 #3761]
Vary ity, ka tsy fotsy tsy an-daona ; ary raharaha, ka tsy vita tsy dinika. [Nicol 1935 #492]
Dikanteny frantsay Le pilage du riz: il ne peut se faire que dans le mortier. [Houlder 1895 #1233]
Le riz a besoin du mortier pour devenir blanc ; une affaire importante a besoin de réflexion pour être mûrie. [Nicol 1935 #492]
Pilage de riz : on ne peut bien le faire que dans le mortier. [Veyrières 1913 #3761]

Ohabolana Totozy latsaka amy ny hero-dronono: maty, tsara fonosana; velona, fotsy volom-bava sady tsara lamba hitafy. [Cousins 1871 #3162]
Totozy latsaka amin' ny hero-dronono : maty tsara fonosana, velona fotsy volombava, sady tsara lamba fitafy. [Rinara 1974]
Totozy latsaka amin' ny hero-dronono : maty, tsara fonosana ; velona, fotsy volombava sady tsara lamba hitafy. [Veyrières 1913 #1588]
Dikanteny frantsay Souris qui tombe dans la crème du lait : morte elle est bien enveloppée ; vivante elle a la moustache blanche et le lamba qui la couvre est bien beau. [Veyrières 1913 #1588]
Fanazavana frantsay Se disait des parures des jeunes filles courtisées. [Veyrières 1913 #1588]

Ohabolana Tsy mety ny fotsy varavarana. [Veyrières 1913 #1344]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas qu'un mari ait une femme qui passe toute sa journée dehors. [Veyrières 1913 #1344]

Ohabolana Vari-vory amin' abatoraka : totoina tsy miray fotsy, ahandroin-tsy miray masaka. [Rinara 1974]

Ohabolana Voan-kanina fony fahavaratra aho : raha mitsinjo rano fotsy mihetsika. [Rinara 1974 #4992, Cousins 1871 #3707]

Ohabolana Vomanga miotrika ampombo : na mba tsara ihany fa fotsy ratsy. [Veyrières 1913 #2267]
Vomanga miotrika ampombo : na mba vaventy ihany aza, dia sady matsatso no fotsy ratsy kosa. [Veyrières 1913 #2267]
Vomanga miotrika ampombo : tsara ihany fa fotsy ratsy. [Rinara 1974 #324, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Patates cuites au feu de son : elles ont beau être grosses, elles sont fades et d' un blanc sale. [Veyrières 1913 #2267]
Fanazavana frantsay Se disait parfois de certains riches et des richesses mal acquises. [Veyrières 1913 #2267]

Fizahan-teny