Fizahan-teny

Ohabolana : Imerina

Ohabolana Aloalon' olona tsy manam-pototra : tsy Imamo tsy Imerina. [Veyrières 1913 #2481]
Dikanteny frantsay Gens de rien et de nulle part : ni de l'Imamo ni de l'Imerina. [Veyrières 1913 #2481]
Fanazavana frantsay Se disait des gens sans feu ni lieu. [Veyrières 1913 #2481]

Ohabolana Any an' ala no mandoro tavy, ka Imerina no manjavona antoandro (hariva). [Rinara 1974 #311]

Ohabolana Imerina akanga tsy roa volo, fa iray ihany. [Veyrières 1913 #287, Cousins 1871, Houlder 1895]
Imerina tsy mba akanga roa volo fa iray ihany. [Rinara 1974 #1423]
Dikanteny frantsay L' Imerina (c.à.d. les gens de l' Imerina) n' est pas une pintade à deux couleurs, elle n' en a qu' une. [Houlder 1895]
L'Imerina est une pintade qui n'a pas deux plumages, mais un seul. [Veyrières 1913 #287]
Paroles du roi Andrianampoinimerina pour dire qu' il n' y avait qu' un souverain et une loi. [Veyrières 1913 #287]
Fanazavana frantsay L' union y règne. [Houlder 1895]

Ohabolana Imerina atody tsy mba mifindra reny. [Veyrières 1913 #288]
Dikanteny frantsay Le royaume reste à la même dynastie. [Veyrières 1913 #288]
Fanazavana frantsay L'Imerina est un oeuf et cet oeuf ne se sépare pas de la mère qui l' a pondu. [Veyrières 1913]

Ohabolana Manao vala be any Imerina. [Veyrières 1913 #3026]
Dikanteny frantsay Transformer l' Imerina en un vaste parc de promiscuité. [Veyrières 1913 #3026]
Fanazavana frantsay Cette expression se disait de l' inceste, ou de l' inconduite avec des personnes de castes inférieures. [Veyrières 1913 #3026]

Ohabolana Mitady handrovitra any Imerina hoatry ny voalavo mandrovi-damba. [Veyrières 1913 #294]
Dikanteny frantsay Tenter de faire un trou à l'Imerina, comme des rats font un trou à un habit. [Veyrières 1913 #294]
Fanazavana frantsay Se disait des ennemis de l'Imerina. [Veyrières 1913 #294]

Ohabolana Ny amberivatry tsy midina Imamo ary ny tapia tsy miakatra Imerina. [Rinara 1974 #2860]
Tapia tsy miakatra Imerina, amberivatry tsy midina Imamo. [Veyrières 1913 #333, Cousins 1871 #3042, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Le tapia ne monte pas à Tananarive et l'ambrevade ne descend pas dans l' Imamo. [Veyrières 1913 #333]
Le tapia ne monte pas en Imerina; l' ambrevade ne descend pas en Imamo. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le "tapia" et l' ambrevade sont deux arbustes dont on emploie les feuilles pour la nourriture des vers à soie; leurs fruits sont aussi comestibles. L' un et l'autre, d' après ce proverbe, ont un habitat bien déterminé. [Houlder 1895]
Paroles du roi d' Ambohibeloma, Andriampoetsakarivo, au roi Andrianampoinimerina pour lui signifier que chacun doit rester chez soi : le tapia qui sert de nourriture au ver à soie et qu' on cultive dans l' Imamo ne pousse pas à Tananarive ; mais dans l' Imerina il y a beaucoup d' ambrevades ; pour faire mentir les paroles du roi d' Ambohibeloma celui de Tananarive planta un tapia près de son palais ; l'arbre poussa, mais ne donna pas de fruits et mourut bientôt. [Veyrières 1913 #333]

Ohabolana Ombimanga miakatr' Imerina ka mitre-malemy miankandrefana ihany. [Rinara 1974 #3423]

Ohabolana Ombimanga tafakatra Imerina. [Veyrières 1913 #5669]
Dikanteny frantsay C' est un boeuf sauvage venu dans l'Imerina. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des gens méchants. Il n' y avait pas de boeufs sauvages dans l' Imerina proprement dite. On appliquait l' expression aux jeunes filles libertines, qui n' écoutaient pas les admonestations. [Veyrières 1913]

Ohabolana Raha tonga ny amalom-boasira, tsy manankavana afa-tsy ny maty aho, fa raha tonga ny asa vadi-drano, havako daholo Imamo sy Imerina. [Rajemisa 1985 #57]
Raha tonga ny amalom-boasira, tsy manan-kavana afa-tsy ny maty ; ary raha tonga ny asa vadi-drano, havako daholo Imamo sy Imerina. [Veyrières 1913 #2323]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona tia tena fatratra izay tsy mahalala na iza na iza rehefa ao anatin' ny fiadanana, nefa kosa midodododo manatona ny hafa rehefa misy mahaporitra. [Rajemisa 1985 #57]
Dikanteny frantsay Quand on a une anguille salée on prétend n' avoir de parents que chez les morts ; mais quand on a un travail de rizière pénible ou une affaire difficile, on se dit parent de tout le pays d' Imamo et d' Imerina. [Veyrières 1913 #2323]
Fanazavana frantsay Dans la prospérité on ne veut partager avec personne et dans le malheur on frappe à toutes les portes. [Veyrières 1913 #2323]

Ohabolana Tsy misy tsy hain' Imerina, fa ny vola ihany no tsy hainy. [Veyrières 1913 #312]
Dikanteny frantsay L' argent venait des autres pays ; on se servait des pièces de cinq francs des divers pays, ou bien entières, ou bien fractionnées au ciseau à froid en morceaux qui étaient pesés. [Veyrières 1913 #312]
Fanazavana frantsay L'Imerina sait tout faire, excepté l' argent. [Veyrières 1913 #312]

Ohabolana Vavy antitr' Imerina : andrasan-kanjoko vao mitera-dahy. [Veyrières 1913 #1941, Rinara 1974 #318, Cousins 1871 #3651]
Dikanteny frantsay Vieille femme de l'Imerina : on s' attend à ce qu' elle se courbe et voici qu' elle enfante un garçon. [Veyrières 1913 #1941]
Fanazavana frantsay Affaire qui réussit quand on n'y comptait plus. [Veyrières 1913 #1941]

Fizahan-teny