Fizahan-teny

Ohabolana : lozabe

Ohabolana Aleo lozabe ahombiazana toy izay malemy tsy azo. [Houlder 1895 #379, Veyrières 1913 #6337, Rinara 1974 #115]
Dikanteny frantsay Il vaut mieux un méchant qui entend raison qu'un doux qui s'obstine. [Veyrières 1913 #6337]
Mieux vaut un méchant (ou cruel) qui sait entendre raison, qu' un faible qui ne veut rien savoir. [Houlder 1895]

Ohabolana Aleo ny andriana lozabe toy izay andriana malemy fanahy. [Veyrières 1913 #183]
Aleo ny andriana lozabe toy izay andriana rainazy. [Veyrières 1913 #183]
Dikanteny frantsay Mieux vaut un souverain sévère qu' un souverain trop débonnaire. [Veyrières 1913 #183]

Ohabolana Andriandrainazy tsy manam-panjakana; andriana, lozabe tsy monina amim-bahoaka. [Houlder 1895 #1420]
Andriandrainazy, tsy manam-panjakana ; lozabe, tsy monina amin' olona. [Veyrières 1913 #186, Rinara 1974 #231, Cousins 1871 #213]
Dikanteny frantsay Un chef est-il débonnaire ? c’est le gâchis ; est-il cruel ? c’est la terreur. [Nicol 1935 #252]
Un roi trop débonnaire ne règne pas ; un roi trop sévère n' a pas de commerce avec les hommes, car on s' écarte de lui. [Veyrières 1913 #186]
Un souverain trop indulgent n' a pas de royaume (ou d' autorité); mais un souverain trop dur n' obtient pas l' affection de son peuple (litt. n' habite pas avec son peuple). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut un juste milieu. [Veyrières 1913 #5770]

Ohabolana Aza lozabe manana anaka, andrao tsy manan--dray ny zaza. [Houlder 1895 #1834]
Aza saro-po manan' anaka, fandrao tsy manan-dray ny ankizy. [Cousins 1871 #707, Veyrières 1913]
Aza saro-po manan' anaka, fandrao tsy manan--dray ny zaza. [Cousins 1871 #707, Veyrières 1913]
Saro-po manana anaka, ka tsy hanan--dray ny ankizy. [Rajemisa 1985 #72, Veyrières 1913 #2558, Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Hahantra izay manary na mandao ny asa na raharaha fanaony noho ny hasosorana kely tsy toy inona. [Rajemisa 1985 #72]
Dikanteny frantsay Ne vous emportez pas quand vous êtes enceinte, de peur que l' enfant n' ait pas de père. [Houlder 1895]
Que l' épouse qui a des enfants ne soit pas irascible, de peur que ses enfants ne soient privés de père. [Veyrières 1913 #1362]
Si une femme qui a des enfants se fâche pour un rien, le mariage ne tiendra pas et les enfants n' auront plus de père. [Veyrières 1913 #2558]
Fanazavana frantsay Allusion à la facilité avec laquelle les femmes étaient répudiées par leurs maris. [Veyrières 1913 #1362]
Ce proverbe, outre son sens littéral, se disait des gens qui quittent leur emploi à la moindre difficulté et finissent par tomber dans la misère. [Veyrières 1913 #2558]
Parce que, si vous vous emportez, vous courez le risque d' être divorcée. [Houlder 1895]

Ohabolana Kamboty mivady : ny lahy tsy mamely totohondry, ary ny vavy kosa tsy mandrangotra. [Veyrières 1913 #1028]
Kamboty mivady : ny lahy tsy mamely totohondry, ny vavy, tsy mandrangotra. [Rinara 1974 #1602, Cousins 1871 #1227]
Mivady samy kamboty : ny lahy tsy lozabe, ary ny vavy tsy mitady sampon-javatra. [Veyrières 1913 #1036, Cousins 1871 #1915]
Mivady samy kamboty, ny lahy tsy lozabe, ny vavy tsy be sampon-kanina. [Rinara 1974 #2513]
Dikanteny frantsay Deux orphelins qui se marient : l' homme ne frappe pas sa femme à coups de poing et la femme ne riposte pas par des égratignures. [Veyrières 1913 #1028]
Deux orphelins qui se marient : l'homme n' est pas méchant et la femme n' est pas insupportable. [Veyrières 1913 #1036]
Fanazavana frantsay Entre malheureux, il faut s'entendre.,. [Veyrières 1913 #1028]
Les malheureux doivent s'entraider. [Veyrières 1913 #1036]

Ohabolana Lahiantitra lozabe ka tsy mahatsiaro ny soa nataon-kavana. [Rinara 1974 #1670]
Lahy antitra lozabe : tsy mahatsiaro ny soa ataon-kavana. [Cousins 1871]

Ohabolana Manam-bady ny lava, tsy mindran-tohatra intsony; manam-bady ny fohy, mitahiry tapak’ amponga; manam-bady ny lozabe, mitahiry varatra an-drano. [Cousins 1871 #1500]
Manam-bady ny lava, tsy mindran-tohatra intsony; manam-bady ny fohy, mitahiry tapak' amponga; manam-bady ny lozabe, mitahiry varatra an-trano. [Houlder 1895]
Manambady ny lava, tsy mindran-tohatra intsony ; manambady ny fohy, mitahiry tapak' amponga ; manambady ny loza, mitahiry varatra an-trano. [Veyrières 1913 #1205]
Dikanteny frantsay Celui qui épouse une femme grande, n' a plus besoin d' emprunter une échelle; celui qui épouse une femme courte, a un tambour sous la main; celui qui épouse une femme violente, a la foudre chez lui. [Houlder 1895]
Épouser une femme grande, c' est n'avoir plus besoin d' emprunter une échelle ; épouser une petite, c' est conserver la moitié d' un tambour ; épouser une méchante, c' est garder la foudre dans sa maison. [Veyrières 1913 #1205]

Ohabolana Maty tsy atrehin-kavana toy ny adrisa, ka mamikitra ahitra irery. [Veyrières 1913 #2874]
Ny lozabe maty tsy atrehin-kavana dia toy ny adrisa, ka mamikitra ahitra irery. [Houlder 1895 #384]
Dikanteny frantsay Les hommes cruels meurent sans que leurs parents soient là, comme les sauterelles adultes qui mordent l' herbe seules. [Houlder 1895]
Mourir hors de la présence des parents, c' est mourir comme la sauterelle adrisa qui meurt solitaire en se cramponnant à l' herbe. [Veyrières 1913 #2874]

Ohabolana Ny lozabe maty tsy atrehin-kavana. [Rinara 1974 #3087]

Ohabolana Ny manjaka : lozabe, mahatahotra; malemy fanahy, mahamenatra. [Cousins 1871 #2328]
Ny manjaka lozabe : mahatahotra, raha malemy fanahy mahamenatra. [Rinara 1974 #3120]
Ny mpanjaka lozabe, mahatahotra; malemy fanahy, mahamenatra. [Houlder 1895 #1400, Veyrières 1913 #235]
Dikanteny frantsay Le souverain : trop sévère, il inspire de la crainte ; doux, il inspire du respect. [Veyrières 1913 #235]
Un souverain cruel vous effraie, et un souverain doux vous rend honteux. [Houlder 1895 #1400]

Fizahan-teny