Fizahan-teny

Ohabolana : madio

Ohabolana Ady madio ; ady maloto. [Veyrières 1913 #3382]
Dikanteny frantsay Procès civil et procès criminel : l' un est sans faute, l' autre est en matière impure. [Veyrières 1913 #3382]

Ohabolana Aketalahy an-kadilanana aho : madio elatra amin' ity tany ity. [Veyrières 1913 #2939]
Aketalahy an-kadilanana aho : mondro elatra amin' ity tany ity. [Veyrières 1913 #2985, Cousins 1871 #39]
Aketalahy an-kadilanana, ka mondro elatra amin' ity tany ity. [Rinara 1974]
Aketalahy an-kadilanana: madio elatra amin’ ity tany ity. [Cousins 1871 #40]
Dikanteny frantsay Je suis comme le mâle de la sauterelle adrisa qui habite dans un défilé : j' ai les ailes usées dans ce pays-ci. [Veyrières 1913 #2985]
Je suis comme le mâle de la sauterelle adrisa qui habite un défilé : je n' ai pas les ailes pesantes et chargées, mais nettes et propres dans ce pays-ci. [Veyrières 1913 #2939]
Fanazavana frantsay Ce proverbe était dit par l'homme qui, à cause de sa mauvaise réputation ou de sa pauvreté, ne trouvait pas de femme à épouser ; c' était un proverbe de la contrée d' Ambohidratrimo aux environs de Tananarive. [Veyrières 1913 #2985]
Ce proverbe était en usage dans la région d' Ambohidratrimo : il était dit par l' homme qui, à cause de sa réputation et de son argent, trouvait une femme à épouser. [Veyrières 1913 #2939]

Ohabolana Aza madio fitafiana fa mitsindroka am--pihinanana toa vorompotsy. [Rinara 1974 #461]
Aza madio fitafiana, ka mitsindroka am--pihinanana ohatra ny vorompotsy. [Houlder 1895]
Madio fitafiana hoatry ny vorompotsy, kanefa mitsindroka am--pihinanana. [Veyrières 1913 #4510]
Madio fitafiana ohatra ny vorompotsy, kanefa mitsindroka am--pihinanana. [Cousins 1871]
Madio fitafiana toa vorompotsy, nefa mitsindroka am--pihinanana. [Rinara 1974 #1825]
Dikanteny frantsay Avoir une belle robe comme l' oiseau blanc vorompotsy et cependant ramasser des parcelles avec la main. [Veyrières 1913]
N' ayez pas de beaux habits tout en ramassant votre nourriture à terre, comme l' oiseau blanc (fausse aigrette). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens mal élevés. [Veyrières 1913]

Ohabolana Efa nadio izay ny rano nitany. [Rinara 1974]

Ohabolana Filan-karena madio, hoatry ny volan' ny mpampivelona. [Veyrières 1913 #2180]
Filan-karena madio, ohatra ny volan’ ny mpampivelona. [Cousins 1871]
Filan-karena madio tahaka ny volan' ny mpampivelona. [Rinara 1974 #1160]
Dikanteny frantsay Manière honnête de s' enrichir, comme la paie de la sage-femme. [Veyrières 1913 #2180]

Ohabolana Izaho tsy mba mikororoka ny efa madio, na mitsoka ny efa mirehitra, na misisy ny hazo mahitsy. [Veyrières 1913 #5954, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Je ne vanne pas ce qui est déjà vanné, je ne souffle pas sur ce qui brûle, je ne redresse pas le bois qui est droit. [Veyrières 1913 #5954]
Moi, je ne vanne pas ce qui est déjà nettoyé, je ne souffle pas sur ce qui brûle déjà, je ne redresse pas du bois qui est déjà droit. [Houlder 1895]

Ohabolana Lamba, hono: ka raha vao, dia rehareha; madio, dia voninahitra; tonta, dia adidinao ; rovitra, dia andraikitrao. [Cousins 1871 #1304, Nicol 1935 #265]
Dikanteny frantsay Comme le lamba: neuf, c’est une parure; propre, c’est une gloire ; usé, c’est une charge ; déchiré, c’est une honte. [Nicol 1935 #265]

Ohabolana Lambo nandia hosy : manaraka ny efa, tongotra avy nisasàna manaraka ny madio. [Samson 1965 #L7]

Ohabolana Madio manatrika, fa vazi-miamboho toa ravin-tseva. [Houlder 1895 #493]
Madio manatrika, toa ravin-tseva, fa vazi-miamboho. [Rinara 1974 #1825, Cousins 1871 #1390]
Dikanteny frantsay Comme les feuilles du seva : lisses en face, pleines d’aspérités par derrière. [Nicol 1935 #144]
Propre au-dessus (ou par devant), et sale au-dessous (ou par derrière), comme une feuille de "seva" (arbuste). [Houlder 1895 #493]

Ohabolana Madio midina, toy ny andevo manasa lamban' Antananarivo. [Houlder 1895 #1551]
Madio midina, toy ny andevon’ Antananarivo manasa lamba. [Cousins 1871 #1391]
Madio midina toy ny tsongavavin' Antananarivo handeha hanasa lamba. [Rinara 1974 #1826]
Dikanteny frantsay Être propre en descendant, comme les esclaves s' en allant laver les vêtements (de leurs maîtres) de Tananarive. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay En descendant de la ville vers la rivière, les esclaves se paraient des vêtements de leurs maîtres, et c' est pour cela qu' ils étaient propres. [Houlder 1895]

Ohabolana Madio tsy mangarangarana, ohatra ny ranovola mandry amim-panasina. [Rinara 1974]
Madio tsy mangarangarana toa ranovola. [Veyrières 1913 #2437]
Madio tsy mangarangarana, toy ny ranovola mandry amim-panasina. [Houlder 1895 #497, Cousins 1871 #1392]
Dikanteny frantsay Être propre sans être limpide, comme l' eau chauffée dans une marmite ayant des restes de riz collés aux parois et qu' on boit à la fin du repas. [Veyrières 1913 #2437]
Être propre sans être limpide, comme l' eau de riz salée. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Après avoir retiré le riz de la marmite où il a cuit, on met un peu d' eau que l' on mélange avec les grains de riz brûlé restés au fond; l' eau prend une couleur brunâtre et sale, mais on y ajoute du sel, après quoi on la boit, la trouvant propre quoique pas transparente. Ce proverbe s' applique à ceux qui n' ont d' honnête que l' apparence. [Houlder 1895]
Cette expression se disait des gens qui avaient un mélange de parure et de saleté, et de ceux qui étaient parés et ne savaient où se placer dans une maison sale ; se disait aussi d' une affaire déjà réglée et remise en discussion. [Veyrières 1913]

Ohabolana Madio volon tsokina, tsara volon’ anivona : tsara manan-takaitra. [Samson 1965 #M3]

Ohabolana Manasa lamba be tseroka, ka na madio aza mangarahara. [Rinara 1974 #2039]
Manasa lamba be tseroka : na madio aza, mangarahara. [Houlder 1895 #144, Cousins 1871 #1571, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Lavage de linge très crasseux : s' il devient propre il est percé à jour. [Veyrières 1913]
On lave un "lamba" couvert de crasse: une fois propre, il sera tout usé quand même (et ne pourra plus servir). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il reste quelque chose, des accusations et des calomnies. [Veyrières 1913 #3352]

Ohabolana Monina amoron-drano tsy madio, hoy Ambohimitsinjorano. [Veyrières 1913 #2217, Rinara 1974 #2559, Cousins 1871 #1947]
Dikanteny frantsay Demeurer au bord de l' eau sans être propre, disent les gens d' Ambohimitsinjorano, le village qui est au-dessus de l' eau. [Veyrières 1913 #2217]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne profitent pas de ce qu' ils ont. [Veyrières 1913 #2217]

Ohabolana Rano an-kitsak' omby: tsy madio, tsy maloto; tsy mivalana, tsy miorika. [Houlder 1895 #1015]
Rano an-kitsak’ omby: tsy madio tsy maloto, tsy mivalan-tsy miorika. [Cousins 1871 #2755]
Dikanteny frantsay De l' eau restée dans les empreintes des pieds des bœufs: elle n' est ni pure ni malpropre, elle ne descend ni ne remonte. [Houlder 1895]

Ohabolana Sasa-lamban' Antananarivo: aleo ho rovitra toy izay tsy madio. [Houlder 1895]
Sasa lamban’ Antananarivo: aleo rovitra toy izay tsy hadio. [Rinara 1974 #250, Cousins 1871 #2879, Veyrières 1913]
Sasa lamban' Antananarivo : aleo rovitra toy izay tsy madio. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Lavage de linge à Tananarive : on aime mieux le déchirer à force de le laver que d' y laisser une tache. [Veyrières 1913 #2459]
Le lavage des lamba à Tananarive: on préfère les user plutôt que de ne pas les rendre propres. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A Tananarive on est fier et coquet. [Veyrières 1913 #2459]

Ohabolana Toy ny lamba : ny madio voninahitra, raha maloto henatra. [Rinara 1974 #4297]

Ohabolana Toy ny tongo-bintsy an-ala, ka madio lavi-drano. [Houlder 1895 #108]
Tongo-bintsy an' ala, ka madio lavi-drano. [Rinara 1974]
Tongo-bintsy an-ala: madio lavi-drano. [Cousins 1871 #3134]
Dikanteny frantsay Pareils aux pattes du martin-pêcheur de la forêt, qui sont propres quand même il est loin de l' au. [Houlder 1895 #108]

Ohabolana Toy ny tongo-bitsy : madio mandrakariva. [Rinara 1974 #4329]

Fizahan-teny