Fizahan-teny

Ohabolana : mahalala

Ohabolana Akangalahy mandry andro: tsy nahiny ny voin-ko avy. [Veyrières 1913 #6198]
Akanga mandry andro, ka tsy mahalala voin-ko avy. [Houlder 1895 #879, Veyrières 1913 #6198]
Dikanteny frantsay Pintade mâle qui dort le jour : elle n' a pas prévu le malheur qui approche. [Veyrières 1913 #6198]
Pintade qui dort le jour: elle n'a pas prévu le malheur qui approche. [Veyrières 1913]
Une pintade qui dort pendant le jour ne voit pas venir le danger. [Houlder 1895 #879]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui ne font pas attention et se trouvent étonnés d'être tombés dans un piège. [Veyrières 1913 #6198]

Ohabolana Akanga mahalala "tsaratsarao", mainka ny olona samy olona. [Veyrières 1913 #3429]
Ny akanga aza mahalala ny tsaratsarao, ka mainka fa izaho olombelona. [Houlder 1895 #1591]
Ny akanga aza mahalala ny tsaratsarao, ka mainka fa olombelona. [Rinara 1974 #2838]
Ny akanga aza mahalala "Tsaratsarao," ka mainka ny olombelona. [Veyrières 1913 #3429, Cousins 1871 #2132]
Dikanteny frantsay Les pintades même savent dire "jugez"; à plus forte raison les hommes doivent savoir dire la chose et la faire. [Veyrières 1913 #3429]
Même les pintades disent "examinez, examinez" , et à plus forte raison le dis-je, moi, un homme. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le mot "tsaratsarao" est une onomatopée imitant le cri des pintades tel que l'oreille malgache le perçoit. [Houlder 1895]
Se disait des différends finissant par un arbitrage; l'arbitra prononçait les paroles du proverbe qui fait allusion au cri de la pintade: le mot "tsaratsarao" qui signifie jugez, imite le cri de la pintade. [Veyrières 1913]
Se disait des différends finissant par un arbitrage ; l' arbitre prononçait les paroles du proverbe qui fait allusion au cri de la pintade : le mot tsaratsarao qui signifie jugez, imite le cri de la pintade. [Veyrières 1913 #3429]

Ohabolana Asesiky ny fitia sy ny hanina azy, ka tsy mahalala masoandro ho faty. [Houlder 1895 #1752, Cousins 1871 #290]
Asesiky ny fitia sy ny hanina izy, ka tsy mahalala masoandro ho faty. [Veyrières 1913 #5064]
Dikanteny frantsay Être tellement amoureux qu' on ne voit pas la nuit venir, quand il faudrait retourner chez soi. [Houlder 1895]
Pressé par l' amour et le regret, il ne connaît plus le coucher du soleil. [Veyrières 1913 #5064]
Fanazavana frantsay Se disait des débauchés. [Veyrières 1913 #5064]

Ohabolana Ataovy fitian-dranon' erika: madini-pihavy fa mahatondra-drano. [Houlder 1895 #200]
Aza manao fitian-dranon' erika: fa aoka hasesiky ny fitia tanteraka, ka tsy mahalala ranonorana ho lany. [Rinara 1974 #499]
Aza manao fitian-dranon’ erika : madini-pihavy, fa mahatondra-drano ; fa aoka hasesiky ny fitia tanteraka, ka tsy mahalala ranonorana ho lany. [Cousins 1871 #444]
Dikanteny frantsay Que votre amitié soit comme la bruine: elle tombe fine, mais elle peut faire déborder les rivières. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza mahalala folo ho an-tena, ka tsy mahalala iray ho an’ olona. [Houlder 1895 #631, Cousins 1871]
Aza mahalala folo ho an-tena, nefa tsy mahalala iray ho an' olona. [Rinara 1974 #466]
Dikanteny frantsay N' en trouvez pas dix pour vous-même tandis que vous n' en trouvez qu' un pour les autres. [Houlder 1895 #631]

Ohabolana Aza manao tahaka ny ambiaty hianao : mahalala ny taon-kamoazana, fa tsy manam-boa. [Cousins 1871 #507]
Aza manao tahaka ny ambiaty : mahalala taon-kamoazana fa tsy manam-boa. [Rinara 1974 #580]
Toy ny ambiaty : mahalala taona fa tsy misy voany ho hanina. [Rinara 1974 #274]

Ohabolana Aza manao tsingala mahalala ombin-tena. [Veyrières 1913 #5364, Houlder 1895, Rajemisa 1985]
Aza manao tsingala mahalala ombin-tena, na anaty fo maharary. [Cousins 1871 #538]
Fanazavana malagasy Aza miangatra ka ny sasany tiatiana sy asian-tsoa kokoa fa aoka samy hasiana soa daholo tsy misy avakavaka. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme la "tsingala" , qui connaît son propre bœuf (et par conséquent ne lui fait pas de mal). [Houlder 1895]
Ne faites pas comme l' insecte tsingala qui est égoïste et ne connaît que son bien. [Veyrières 1913 #5364]
Fanazavana frantsay Ce proverbe veut dire qu' il ne faut pas favoriser ses parents ou ses amis aux dépens des autres. [Houlder 1895]
Ne soyez pas partial, tout pour vos parents et rien pour les autres. On disait que cet insecte perce les intestins du boeuf pour sortir, et tue ainsi l' animal qui l'a avalé en buvant. [Veyrières 1913]

Ohabolana Bevohoka tsy mahalala andro, ka raha teraka izy, babena. [Houlder 1895]
Bevohoka tsy mahalala andro : rehefa teraka babena. [Rinara 1974 #890]
Bevohoka tsy mahalala andro : rehefa teraka izy, babena. [Cousins 1871 #761]
Dikanteny frantsay Une femme enceinte qui ne sait pas quand son enfant naîtra; mais une fois né, elle le porte sur son dos. [Houlder 1895]

Ohabolana Harabina, tsy mahalala; tenenina, dia tezitra. [Houlder 1895 #307]
Harabin-tsy mahalala, tenaina dia tezitra. [Veyrières 1913 #5603]
Harabin-tsy mahalala, tenain-dia tezitra. [Cousins 1871 #1032]
Dikanteny frantsay On se moque de lui, il ne s' en aperçoit pas; on lui fait des observations, il se fâche. [Houlder 1895]
Si on le plaisante, il n' y comprend rien ; si on le tutoie, il se fâche. [Veyrières 1913 #5603]
Fanazavana frantsay C' est un homme difficile à contenter. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui ne comprennent pas les allusions, et se fâchent des paroles directes. [Veyrières 1913 #5603]

Ohabolana Hendry mahalala ny lavitra. [Veyrières 1913 #6225]
Dikanteny frantsay Le sage prévoit l' avenir. [Veyrières 1913 #6225]

Ohabolana Hianareo no maso mahita ny ditsika, ary kibo mahalala ny noana. [Cousins 1871 #1070]
Hianareo no maso mahita ny ditsoka sy kibo mahalala ny noana. [Rinara 1974]
Maso mahita ny ditsika ary kibo mahalala ny noana. [Nicol 1935 #345]
Dikanteny frantsay Œil qui discerne les grains de poussière, estomac qui discerne l’heure du repas. [Nicol 1935 #345]

Ohabolana Izaho tsy mahalala akoho bevohoka, fa rehefa mikakaka izy saronako. [Rajemisa 1985]
Izaho tsy mahita izay akoho bevohoka, fa izay mikakakaka, saronako. [Rinara 1974 #104]
Izaho tsy mahita izay akoho bevohoka, fa raha mikakaka saronako. [Veyrières 1913 #6227, Cousins 1871 #1168]
Fanazavana malagasy Ilazana ny zava-miseho ety ivelany, toy ny feo, izay mazana entina mitsara ny tena toe-javatra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Je ne vois pas si une poule va avoir des poussins, mais quand son gloussement annonce qu' elle va pondre, je la couvre avec la corbeille. [Veyrières 1913 #6227]

Ohabolana Izaho tsy mahalala biby afa-tsy ny sahona. [Houlder 1895 #1219, Veyrières 1913 #6357]
Dikanteny frantsay Je ne connais pas d' autres bêtes que les grenouilles. [Veyrières 1913 #6357]
Je ne m' occupe que d' une sorte de bêtes, les grenouilles. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut faire qu' une chose à la fois. [Houlder 1895]
Paroles des entêtés, parce que les grenouilles, à cause de leurs coassements continuels, étaient la figure des disputes sans fin. Autre sens : ne s'occuper que d' une seule chose. [Veyrières 1913]

Ohabolana Izaho tsy mahalala sorona, fa sorona afo no fantatro. [Houlder 1895 #84]
Izaho tsy mahalala sorona fa sorona afo no haiko. [Rinara 1974 #103]
Izaho tsy mahalala sorona, fa soron' afo no fantatro. [Veyrières 1913 #6450, Cousins 1871 #1167]
Dikanteny frantsay Je ne sais pas ce que c' est que la réserve et la discrétion, car je ne sais qu' attiser le feu. [Veyrières 1913 #6450]
Je ne sais pas ce que c' est qu' un sacrifice, ce que je sais c' est d' attiser le feu. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Jeu de mots, le mot pour sacrifice étant le même que celui signifiant action d' attiser. [Houlder 1895]
Jeu de mots sur le mot sorona qui signifie à la fois : discrétion et entretien du feu. Le sens est : je suis simple, je n' exagère pas. [Veyrières 1913 #6450]

Ohabolana Iza no mahalala izay bokan' Inamehana ? fa izay matanjaka no atao isan-jato. [Veyrières 1913 #375, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Que parlez-vous des lépreux de Namehana ? tous ceux qui sont forts font partie de la centaine. [Veyrières 1913 #375]
Que parlez-vous des lépreux de Namehana? tous ceux qui sont forts sont compris dans la centaine. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Au point de vue administratif le peuple était divisé en centaines, et ce proverbe est la réponse faite par un chef de cent à ceux qui auraient voulu échapper à la corvée en se faisant passer pour lépreux. Lépreux ou non tous ceux qui étaient capables de travailler étaient forcés de le faire. A Namehana, au nord de Tananarive, se trouvait autrefois une colonie de lépreux. [Houlder 1895]
Il y avait une colonie de lépreux à Namehana. Ces paroles étaient dites à ceux qui voulaient échapper à la corvée en se disant lépreux. [Veyrières 1913 #375]

Ohabolana Kibo mikoraika : tompony mahalala. [Samson 1965 #K16]
Kibo mikoraraika : hianao tompony no mahalala azy tsara. [Rinara 1974 #110]
Kibo mikoraraika, ka ny tompony ihany no mahalala. [Houlder 1895 #2269]
Kibo mikoraraika, ka ny tompony no mahalala azy. [Veyrières 1913 #3255]
Kibo mikoraraika : ny tompony no mahalala. [Cousins 1871 #1262, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa raha misy zavatra mahazo ny tena, dia ny tena ihany no mahalala azy; ianao tompony ihany no afaka handinika ny aminy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si le ventre fait du bruit, c' est à son maître à le savoir. [Houlder 1895]
Si le ventre fait du bruit, c' est au maître à le savoir. [Veyrières 1913 #3255]
Fanazavana frantsay Chacun connaît ses propres affaires et les arrange à sa façon ; chacun connaît les paroles qu' il a prononcées et les arrange. [Veyrières 1913 #3255]
Quand un méfait a été commis, c' est le malfaiteur lui-même qui pourrait le mieux renseigner là dessus. [Houlder 1895]

Ohabolana Lehilahy tsy tia harahara, vehivavy tsy tia vody tenona. [Veyrières 1913 #3926]
Ny lehilahy mahalala harahara, ny vehivavy mahalala vody tenona. [Veyrières 1913 #1311]
Dikanteny frantsay Homme qui n' aime pas le manche de la bêche, femme qui n' aime pas le métier à tisser : c' est un ménage de paresseux. [Veyrières 1913 #3926]
L' homme connaît le manche de la bêche et la femme connaît les traverses du métier à tisser. [Veyrières 1913 #1311]
Fanazavana frantsay Se disait des ménages laborieux. [Veyrières 1913 #1311]

Ohabolana Mitomoetra amin' ny olon-kendry Andrianampoinimerina, manana an-dRahagamainty mpihevitra mahalala ny handrosoana sy ny hihemorana. [Veyrières 1913 #6076]
Dikanteny frantsay Le roi Andrianampoinimerina a auprès de lui un sage conseiller, Hagamainty, qui sait quand il faut avancer ou reculer. [Veyrières 1913 #6076]
Fanazavana frantsay Paroles historiques. [Veyrières 1913 #6076]

Ohabolana Ny adala tsy mahalala ny tsy misy, fa ny hamoronana ihany no fantany. [Houlder 1895 #1641]
Ny adala tsy mahalala tsy misy, fa ny hamoronana ihany no fantany. [Veyrières 1913 #2099, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Les enfants et les insensés ne connaissent pas le : il n' y en a pas ; mais ils ne savent que demander qu' on en fasse. [Veyrières 1913 #2099]
Les nigauds ne peuvent pas comprendre qu' une certaine chose manque, tout ce qu' ils savent c' est qu' on devrait en faire (avec rien). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Comme des enfants réclamant quelque chose qu' on n' a pas ou qui n' existe pas. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny adala tsy mahalala tsy misy no sady tsy mahay mantorona rahateo. [Rinara 1974 #185]

Ohabolana Ny ahiahy tsy ihavanana. [Veyrières 1913 #112, Rinara 1974 #2828, Cousins 1871 #2125, Houlder 1895]
Ny ahiahy tsy mahalala havana. [Rinara 1974 #2829]
Ny ahiahy tsy mba nihavanana. [Veyrières 1913 #1112]
Dikanteny frantsay Défiance et parenté ne vont pas ensemble. [Veyrières 1913]
La méfiance empêche l' amitié. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Cela rompt l' amitié. [Veyrières 1913]

Ohabolana Ny ambiaty va no tsy mahalala taona, sa ny ranonorana no manao vatravatra ? [Veyrières 1913 #3131, Cousins 1871 #2147]
Ny ambiaty ve no tsy mahalala taona sa ny orana no manao am-batravatra. [Rinara 1974 #2859]
Dikanteny frantsay Est-ce que les arbustes ambiaty ne connaissent pas les saisons, ou bien est-ce la pluie qui tombe abondamment ? [Veyrières 1913 #3131]
Fanazavana frantsay Se disait des saisons précoces ; la floraison de l'arbuste ambiaty servait à déterminer la saison propre aux semailles du printemps. [Veyrières 1913 #3131]

Ohabolana Ny donak' afo no samy miakatra fa ny tompony no mahalala ny ao am-bilany. [Rinara 1974 #2935]

Ohabolana Ny fasana tsy mahalala harena sy hatsaram-panahy ary voninahitra fa tsy mizaha tavan' olona. [Rinara 1974 #2973]

Ohabolana Ny maty aza, raha mbola tsy very ny saina ka tsy miongana ny fanahy, dia mbola mahalala menatra. [Veyrières 1913 #6461]
Dikanteny frantsay Les morts eux-mêmes tant que leur esprit n' est pas égaré, et que leur âme n' est pas abattue, connaissent encore la honte. [Veyrières 1913 #6461]

Ohabolana Ny torovok' amboa maro mpahalala, fa ny hisafelehan' ny rambony no tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]
Torovok' amboa maro mahalala, fa ny fisafeliky ny rambony no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny tenin' ny olona mahay mandahatra dia mety hazava ho azy fa ny hevitra miafina fonosiny na ny safeli-teny tiany hatao no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Ilazana fa misy toetran' olona na toe-javatra iaraha-mahalala izao, fa ny ho fihetsiny na ho vokany any aorianano tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Raha monina amoron-drano, mahalala ny marivo irobohana. [Rinara 1974 #3623]

Ohabolana Soavaly vahiny ka tsy mahalala an' Isoamahamasina. [Rinara 1974 #3906]

Ohabolana Tampotampohin' ny manambady loholona, ka tsy mahalala famatoran-janak' omby. [Veyrières 1913 #1331, Cousins 1871 #2990]
Dikanteny frantsay Encore peu habituée à être la femme d' un des chefs du village, elle ne sait pas où attacher le veau. [Veyrières 1913 #1331]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes peu habituées aux richesses. [Veyrières 1913 #1331]

Ohabolana Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny alika gaigy. [Houlder 1895 #1921, Rinara 1974 #4234]
Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny amboa gaigy. [Veyrières 1913 #1592, Cousins 1871 #3167]
Dikanteny frantsay Jeune homme imprévoyant : il sera la pâture des chiens enragés. [Veyrières 1913 #1592]
Un jeune homme qui ne sait pas se conduire deviendra la proie des chiens enragés (c.à.d. de mauvais compagnons). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay L'imprévoyance conduit à la ruine et au déshonneur. Ne pas recevoir de sépulture, était considéré comme un mal redoutable. [Veyrières 1913 #1592]

Ohabolana Tsy mahalala atsimo sy avaratra intsony. [Veyrières 1913 #2828]
Dikanteny frantsay Qui ne connaît plus le nord et le sud. [Veyrières 1913 #2828]
Fanazavana frantsay Cette expression signifiait perdre connaissance. [Veyrières 1913 #2828]

Ohabolana Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina, hoatry ny akoho amidy ao an-tsena. [Veyrières 1913 #2047]
Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina ohatra ny akoho amidy ao an-tsena. [Houlder 1895]
Tsy mahalala varavaran-kodiana, toy ny akoho vao novidiana teny an-tsena. [Rinara 1974 #4513]
Dikanteny frantsay Celui qui ne sait pas par quelle porte il entrera, est comme la poule à vendre sur le marché. [Veyrières 1913 #2047]
Qui ne sait pas par quelle porte il entrera, comme une poule sur le marché. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elle ne sait pas qui l' achètera ni, par conséquent, chez qui elle ira. [Houlder 1895]
La poule ne sait pas qui l'achètera ni où elle ira. . [Veyrières 1913 #2047]

Ohabolana Tsy mahalala sasatra. [Veyrières 1913 #5416]
Dikanteny frantsay L' homme égoïste et exigeant ne connaît pas la fatigue pour les autres. [Veyrières 1913 #5416]

Ohabolana Tsy ny fahamaroan' ny vorona, fa ny kankafotra mahalala taona. [Rinara 1974 #4767]
Tsy ny fahamaron' ny vorona, fa ny kankafotra no famantaran-taona. [Veyrières 1913 #3157, Cousins 1871]
Tsy ny fahamaron' ny vorona, fa ny taontaonkafa no famantaran-taona. [Veyrières 1913 #3157]
Tsy ny fahamaron’ ny vorona, fa ny taotaonkafa no famantaran-taona. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ce n'est pas la multitude des oiseaux mais le kankafotra qui est la marque de la saison. [Verra: Madagascar]
Fanazavana frantsay Pas n'importe qui, ni n'importe quoi ; le cri du kankafotra annonce qu' il est temps de travailler les rizières. [Veyrières 1913 #3157]

Ohabolana Vakivakim-by iray trano, volafotsy an-joron-trano, traotrao-kena tsy mitapaka, ny fanao tsy miova ihany, ka samia mahalala ny azy. [Rinara 1974 #325]
Vakivakim-by iray trano; volafotsy an-joron-trano; traotrao-kena tsy mitapaka : ny fanao tsy miova, ka samia mahalala ny azy. [Cousins 1871 #3595]

Fizahan-teny