Fizahan-teny

Ohabolana : malahelo

Ohabolana Aleoko hovalahy malaza toy izay andriandahy malahelo. [Veyrières 1913 #467]
Dikanteny frantsay J' aime mieux être Hova ou homme libre dans la prospérité que noble dans la misère. [Veyrières 1913 #467]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' amour pour les richesses. [Veyrières 1913 #467]

Ohabolana Aleo mahantra an-tanindrazana, toy izay malahelo any an-tanin' olona. [Rinara 1974 #116]

Ohabolana Aleo malahelo arin' ny azy toy izay manan-karem-boafady. [Veyrières 1913 #2480]
Aleo malahelo arin’ ny azy, toy izay mpanan-karem-boa fady. [Cousins 1871 #92]
Dikanteny frantsay Mieux vaut un pauvre qui se suffit à lui-même qu' un riche ruiné. [Veyrières 1913 #2480]

Ohabolana Anjaran' ny mpanan-karena ny milamin-tokantrano, fa tsy mba anay malahelo. [Veyrières 1913 #2485]
Dikanteny frantsay C' est bon pour les riches d' avoir un ménage bien en ordre, mais pas pour nous pauvres malheureux. [Veyrières 1913 #2485]
Fanazavana frantsay Excuses des femmes pauvres. [Veyrières 1913 #2485]

Ohabolana Aombe mahia tsy lelafiñi ty namañe. [Poirot & Santio: Vezo]
Ny omby mahia tsy lelafin' ny namany. [Houlder 1895 #1481, Rajemisa 1985]
Ny omby mahia tsy lelafin' ny namany, ary ny ory tsy havan' ny manana. [Rinara 1974 #3193]
Ny omby mahia tsy lelafin’ ny namany ; ny malahelo tsy mba havan’ ny manana. [Nicol 1935 #375, Cousins 1871]
Omby mahia tsy lelafin' ny namany : ny malahelo tsy mba naman' ny manana. [Veyrières 1913 #2551]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa andosiran' ny namany ny mahia, ny tsy manana, ny oriory, fa ifanotofana kosa ny manana, ny matavy. [Rajemisa 1985]
Ny mahantra, ny madinika tsy mba mana-namana; ny lehibe, ny mpanan-karena ihany no hodidinin-tsakaiza maro. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La vache maigre n’est pas léchée par ses congénères ; le malheureux n’a pas de parents. [Nicol 1935 #375]
Les boeufs ne lèchent pas leurs compagnons maigres, les pauvres ne sont pas camarades des riches. [Veyrières 1913]
Les boeufs ne lèchent pas leurs compagnons maigres. [Poirot & Santio: Vezo]
Les bœufs maigres ne sont pas léchés par les autres. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les pauvres sont sans parents et sans amis. [Veyrières 1913 #2551]

Ohabolana Ao ny tsy tiana fa manana, ao kosa ny hala fa malahelo. [Rinara 1974 #333]

Ohabolana Ataovy fanjakan' ny malahelo, ka mangin-tsy afoy. [Veyrières 1913 #3169]
Dikanteny frantsay Faites-en un fief des malheureux qu' on garde sans bruit. [Veyrières 1913 #3169]
Fanazavana frantsay Ces paroles furent dites par le roi Andrianampoinimerina aux descendants d' Andriantompokoindrinda pour leur dire de ne pas abandonner leurs fiefs ; elles sont devenues proverbiales pour signifier les biens héréditaires qu' on n'abandonne pas : il vaut mieux garder son bien sans éclat que de le perdre avec éclat. [Veyrières 1913 #3169]

Ohabolana Aza malahelo diso levenana, fa ny faty mbola ho be. [Cousins 1871]
Aza malahelo diso levenana, fa ny faty mbola ho betsaka. [Rinara 1974 #468]
Aza malahelo diso levenana, fa ny marary mbola ho be. [Houlder 1895 #2137]
Aza malahelo diso levenana, fa ny maty mbola ho be. [Veyrières 1913 #2846]
Aza malahelo diso levenana, fa ny sisa mbola ho be. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ne regrettez pas d' avoir manqué un ensevelissement, car des malades, il y en aura encore beaucoup. [Houlder 1895]
Ne vous désolez pas d' avoir manqué un enterrement, car les morts seront encore nombreux. [Veyrières 1913 #2846]
Fanazavana frantsay Et par conséquent aussi des décès et des ensevelissements, auxquels vous pourrez assister. [Houlder 1895]
Paroles de consolation à celui qui a manqué une occasion. [Veyrières 1913 #2846]

Ohabolana Aza malahelo maty voalavo fa ny any an-kady mbola hiakatra. [Rinara 1974 #469]
Aza mba malahelo maty voalavo, fa mbola hiakatra ny any an-tsaha. [Rinara 1974 #715]

Ohabolana Aza malahelo vaky vilany, fa mbola mitomoetra aminay Ambohitrandraina. [Veyrières 1913 #2587]
Aza malahelo vaky vilany, fa mbola mitomoetra amin' Ambohitrandraina. [Veyrières 1913 #2587, Cousins 1871 #397, Houlder 1895]
Aza malahelo vaky vilany fa monina amin' Ambohitrandraina. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ne regrettez pas d' avoir brisé votre marmite, car vous demeurez encore à Ambohitrandraina. [Houlder 1895]
Ne soyez pas malheureux parce que votre marmite est cassée, car les habitants du village d' Ambohitrandraina qui en fabriquent sont encore là. [Veyrières 1913 #2587]
Fanazavana frantsay Où on en fabrique en quantité. [Houlder 1895]
Se disait à ceux qui avaient perdu une poule ou autre chose, pour dire que le conseil de village chercherait l' objet ou donnerait une compensation. [Veyrières 1913 #2587]

Ohabolana Aza malahelo vita ketsa, fa ny voly vomanga mbola ho be. [Veyrières 1913 #30, Cousins 1871 #398, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ne vous désolez pas d' avoir fini le repiquage du riz, car vous aurez encore beaucoup de travail pour planter les patates. [Veyrières 1913 #30]
Fanazavana frantsay Se disait en guise de consolation à ceux qui perdent une bonne occasion. [Veyrières 1913 #30]

Ohabolana Aza mijery soratr' omby an-tanàna. [Houlder 1895]
Malahelo ny mijery soratr' omby an-tanàna. [Rinara 1974 #1846, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Celui qui a vendu un boeuf à un voisin, dans le village, a du chagrin lorsqu' il en voit la belle croissance. [Veyrières 1913]
Ne regardez pas la couleur d' un bœuf au village. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le regret qu'on éprouve à se défaire d'un objet aimé ; il s' appliquait aussi à la femme divorcée et remariée dans le même village. [Veyrières 1913 #4387]
Mais amenez-le au marché, et vous verrez ce qu' on vous en donnera. [Houlder 1895]

Ohabolana Basi-na ariary fito: tsy takatry ny ory, tsy tian' ny mpanana. [Rajemisa 1985]
Basin' ariary fito : sady tsy tian' ny mpanana no tsy takatry ny ory. [Rinara 1974 #850]
Basin' ariary fito: tsy tian' ny mpanana ary tsy takatry ny mahahelo. [Rajemisa 1985]
Basin’ ariary fito: tsy tian’ ny mpanana, tsy takatry ny malahelo. [Cousins 1871]
Salasala ohatra ny basin' ariary fito: tsy takatry ny malahelo, tsy tian' ny mpanana. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Douteux comme un fusil de sept piastres:. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay les pauvres ne peuvent l' acheter, les riches ne l' aiment pas. [Houlder 1895]

Ohabolana Be ny malahelo fa izay maka kitay amoron-dalana no hitan' ny olona ny fahoriany. [Rinara 1974]
Be ny malahelo, fa izay maka kitay amoron-dalana no mampiseho ny fahoriany. [Veyrières 1913 #2595, Cousins 1871 #762]
Dikanteny frantsay Il y a beaucoup de malheureux mais ceux qui montrent leur misère, ce sont ceux qui vont chercher de la paille à brûler sur les bords du chemin. [Veyrières 1913 #2595]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui avaient le tort de rendre publiques les misères de la famille. [Veyrières 1913 #2595]

Ohabolana Didimaso miditra am-paty, ka torana alohan' ny malahelo. [Veyrières 1913 #4126, Rinara 1974 #989]
Didimaso miditra am-paty: torana alohan’ ny malahelo. [Cousins 1871 #846]
Didimaso mitsapa alahelo, ka torana alohan' ny tompon' alahelo. [Veyrières 1913 #4126]
Dikanteny frantsay Personne aux yeux chassieux qui fait une visite de condoléances : elle est prise de larmes, avant les parents du défunt qu' elle est venue consoler. [Veyrières 1913 #4126]

Ohabolana Faly malahelo toy ny manantena handova. [Houlder 1895 #947, Veyrières 1913 #5536, Rinara 1974 #71]
Dikanteny frantsay Être joyeux et triste en même temps, comme celui qui espère faire un héritage. [Houlder 1895]
Joyeux et triste à la fois comme celui qui espère faire un héritage. [Veyrières 1913 #5536]

Ohabolana Faly raha tonga ny rano fanala kenda, raha malahelo ka misy mpanony, raha lavo ka misy mpanarina. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Faly raha tonga ny rano fanala kenda, raha malahelo ka misy mpanony, raha lavo no misy mpanarina. [Veyrières 1913 #808, Cousins 1871 #889]
Dikanteny frantsay Nous sommes heureux, car l'eau est arrivée pour dégager le gosier obstrué ; malheureux nous avons un consolateur ; tombés à terre, nous avons quelqu' un qui nous relève. [Veyrières 1913 #808]
On est content de trouver de l' eau quand on étouffe, un consolateur quand on a du chagrin, quelqu' un qui vous relève quand on est tombé. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Paroles dites aux protecteurs. [Veyrières 1913 #808]

Ohabolana Kabarin' ny malahelo : mifilofilo fa tsy maranitra. [Rinara 1974 #1587, Cousins 1871 #1219]

Ohabolana Levenan’ ny malahelo: voahevi-bava, fa tsy lasan-karena. [Veyrières 1913 #5854, Cousins 1871 #1367]
Levenan' ny malahelo : voalevim-bava, fa tsy voa-levin-karena. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Funérailles de pauvres : la bouche propose, mais l' argent ne suit pas. [Veyrières 1913 #5854]
Fanazavana frantsay Se disait des désirs auxquels ne répond pas la réalité. [Veyrières 1913 #5854]

Ohabolana Mahasosotra ohatra ny malahelo misambo--bary : maka mitady ny avo loha, manatitra manao safo vava. [Rinara 1974]
Mahasosotra, ohatra ny malahelo misambo--bary : raha vao maka, mitady avo loha ; nony manatitra, manao safo vava. [Cousins 1871]

Ohabolana Malahelo amoron-tsena : be sitrapo, fa tsy ampy fanaovana. [Veyrières 1913 #2512, Cousins 1871]
Malahelo monina amoron-tsena. [Veyrières 1913]
Malahelo monina amoron-tsena: be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Houlder 1895 #1448, Rinara 1974 #1915, Rajemisa 1985]
Tovolahy miantsena: be sitra-po, fa tsy ampy fanaovana. [Cousins 1871 #3165, Nicol 1935 #231]
Tovolahy miantsena, ka be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Rinara 1974 #4233]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona mahita sy maniry zavatra tsara isankarazany nefa tsy maharaka ny faniriany ny vola ananany, ka mipetraka ho faniriana fotsiny ny fitiavany hanana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Jeune homme au marché : la volonté ne lui fait pas défaut mais ce sont les moyens qui lui manquent pour réaliser ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Jeune homme qui va au marché : ce ne sont pas les désirs qui manquent, ce sont les moyens. [Nicol 1935 #231]
Pauvre près d' un marché : il a beaucoup de désirs, mais peu de moyens de les réaliser. [Veyrières 1913 #2512]
Pauvre qui demeure près du bazar : il voit beaucoup de choses qui lui plaisent, mais il ne peut les acheter. [Veyrières 1913]
Un pauvre demeurant près d' un marché: il a beaucoup de désirs, mais manque de moyens. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas être excessif dans ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Se disait de ceux qui avaient trop de désirs. [Veyrières 1913 #2519]
Trop de désirs. [Veyrières 1913 #2512]

Ohabolana Malahelo be fatambary : hanao be, izany no toa tsy mampanana, hanao kely toa maty fahavelona. [Rinara 1974 #1910]
Malahelo be fatambary hianao: hanao be, izany no tsy mampanana anao; hanao kely, toa maty fahavelona. [Veyrières 1913 #2513, Cousins 1871 #1446]
Dikanteny frantsay Vous êtes pauvre et vous avez une grande mesure pour les rations de riz : si vous voulez prendre bonne mesure, on dit que c' est pour cela que vous ne possédez rien ; si vous voulez prendre petite mesure, on dit que vous êtes mort bien que vivant : vous aurez toujours tort. [Veyrières 1913 #2513]

Ohabolana Malahelo be sampon-kanina ohatra ny mpanakalo rano. [Rinara 1974]
Malahelo be sampon-kanina toy ny mpanakalo rano. [Houlder 1895 #1451, Veyrières 1913 #2514]
Dikanteny frantsay Pauvre qui a des victuailles extraordinaires, comme la vendeuse d' eau. [Veyrières 1913 #2514]
Un malheureux possédant toutes sortes d' aliments, tel un débitant d' eau. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay En échange de l'eau, elle recevait des morceaux de viande, des fruits, du miel. [Veyrières 1913 #2514]
Quelquefois un pauvre se met à offrir de l'eau aux gens sur un marché, en échange de ce qu' on veut bien lui donner: petits morceaux de viande, morceaux de manioc, poignées de riz, etc., de sorte qu' il se trouve au bout de la journée possesseur d' une étrange collection de bagatelles. [Houlder 1895]

Ohabolana Malahelo, ka nony maraina fivoaka toy ny hangataka, ary raha hariva fivoaka, heverin' ny sasany hisakan-dalana. [Rinara 1974]
Malahelo mivoaka maraina : ataon' ny olona hangalatra ; mivoaka hariva : ataon' ny olona hisakana. [Houlder 1895 #1454, Veyrières 1913 #2518]
Dikanteny frantsay Le pauvre qui sort le matin, on dit qu' il va voler ; il sort le soir, on dit qu' il va détrousser les gens. [Veyrières 1913 #2518]
Quand un pauvre sort le matin, les gens disent qu' il va voler; et s' il sort le soir, on pense que c' est pour détrousser quelqu' un. [Houlder 1895]

Ohabolana Malahelo latsa-kota, ka ny efa ao am-bava aza mivoaka. [Rinara 1974 #130]

Ohabolana Malahelo lava volombava, ka nony mitsoka afo dia may. [Rinara 1974 #131]

Ohabolana Malahelo mananatra ny mpanan-karena : hendry, ka tsy manan-ko an-tena ! [Veyrières 1913 #6507]
Dikanteny frantsay Pauvre qui donne des conseils à un riche : il est sage quand il s' agit des autres, mais il n' a pas de sagesse pour lui ! [Veyrières 1913 #6507]
Fanazavana frantsay Sage pour les autres, insensé pour soi-même. [Veyrières 1913 #6507]

Ohabolana Malahelo miantsena: izay mangirana rehetra atao ho vola avokoa. [Veyrières 1913 #2515, Cousins 1871 #1448]
Malahelo miantsena : izay rehetra mangirana toa vola daholo. [Rinara 1974 #1916]
Dikanteny frantsay Pauvre qui va au marché : tout ce qui brille dans la poussière, il croit que c' est de l' argent. [Veyrières 1913 #2515]
Fanazavana frantsay Il est ébloui de tout. [Veyrières 1913 #2515]

Ohabolana Malahelo miantsena; ka ny totohondry no arapaka. [Rinara 1974 #1917]
Malahelo miantsena: ny totohondry no arapaka. [Cousins 1871]
Malahelo miantsena: ny totohondry no asesika am--bava. [Veyrières 1913 #2516, Cousins 1871]
Malahelo miantsena : ny totohondry no asesika arapaka. [Veyrières 1913 #2516]
Malahelo miantsena: totohondry no asesika am-bava. [Houlder 1895 #1449]
Dikanteny frantsay Pauvre qui va au marché : c' est le poing qu' il s' enfonce dans la bouche, car il ne peut rien acheter. [Veyrières 1913 #2516]
Un pauvre allant au marché: il ne peut que se fourrer le poing dans la bouche. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Désespoir des pauvres. [Veyrières 1913 #2516]
En signe détonnement et de regret. [Houlder 1895]

Ohabolana Malahelo miresaka amy ny mpanan-karena : raha tonga mitaina hidin-trano. [Cousins 1871 #1450]
Malahelo miresaka amin' ny mpanan-karena : ka nony tonga mitain-kidin-trano. [Veyrières 1913]
Malahelo miresaka amin' ny mpanan-karena : raha tonga mitaina hidin-trano. [Veyrières 1913]
Malahelo mitafa amin' ny mpanan-karena: ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Houlder 1895 #1450]
Malahelo mitafasiry amin' ny mpanana, ka raha tonga mitaina hidin-trano. [Rinara 1974 #1920]
Miara-mitafa amin' ny mpanan-karena, ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Veyrières 1913]
Mitafa amin' ny mpanan-karena ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Izay mandany andro miresaka amin' ny mpanan-karena, dia ho lany ny efa kely eo an-tanany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Pauvre qui bavarde avec les riches, quand il rentre chez lui, il est obligé pour faire sa cuisine, de brûler le bois qui lui sert à fermer la porte. [Veyrières 1913 #2529]
Pauvre qui cause avec les riches : quand il rentre chez lui, il est obligé pour faire sa cuisine, de brûler le bois qui lui sert à fermer la porte. [Veyrières 1913 #2517]
Un pauvre s' entretenant avec un riche: de retour chez lui, il brûle la fermeture de sa maison. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A le voir causer avec l' autre, on ne le dirait pas pauvre; mais il l'est tellement que faute d' autre combustible, il est obligé de brûler le morceau de bois servant à fermer sa porte. [Houlder 1895]
Se disait des pauvres qui, au lieu de travailler et de faire leur provision de paille à brûler, perdaient leur temps à bavarder avec les riches. [Veyrières 1913 #2529]
Se disait des pauvres qui, au lieu de travailler, perdaient leur temps à bavarder avec les riches. [Veyrières 1913 #2517]

Ohabolana Malahelo misakaiza amim--Bazimba: ny akoho tsy misy, fa amy ny menaka no miala nenina. [Cousins 1871 #1451]
Malahelo misakaiza amim--Bazimba : ny akoho tsy misy, fa amin' ny menaka no miala nenina. [Veyrières 1913 #81, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Pauvre homme ami d' un Vazimba : il n' a pas de poule, mais c' est avec de la graisse qu'il manifeste sa bonne volonté. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Les Vazimba se contentent du peu qu'on leur donne, pourvu qu' on ait bonne volonté : on fait ce qu' on peut. [Veyrières 1913 #81]

Ohabolana Malahelo tia ady, mihaika fahaverezana, manan-karena tia ady, manely ny efa vory. [Rinara 1974 #1921]
Malahelo tia ady, mihaika fahaverezana; manan-karen-tia ady, manely ny efa vory. [Veyrières 1913 #3343, Cousins 1871 #1452]
Dikanteny frantsay Pauvre qui aime les procès : il provoque sa perte et appelle l' esclavage ; riche qui aime les procès : il dissipe ce qui est amassé. [Veyrières 1913 #3343]
Fanazavana frantsay Les procès ruinent. [Veyrières 1913 #3343]

Ohabolana Malahelo tsara levenana, ka voninahitry ny havan--dray sy reny. [Rinara 1974 #1922]

Ohabolana Malahelo tsy ananan' olom-bola, ka tsy azo amidy maina. [Rinara 1974]
Malahelo tsy ananan’ olon-trosa, ka tsy azo amidy maina. [Cousins 1871 #1453]

Ohabolana Malahelo tsy ananan' olon-trosa : mba isan' ny mpanana ihany. [Rinara 1974 #1925]

Ohabolana Malahelo tsy arahin' olon-trosa, ka miantsena miadana ihany. [Rinara 1974 #1923]

Ohabolana Malahelo vady voky. [Veyrières 1913 #1290]
Dikanteny frantsay S' affliger de ce que son conjoint est bien rassasié de nourriture, c' est s' affliger du bonheur d' autrui. [Veyrières 1913 #1290]
Fanazavana frantsay Se disait des gens jaloux. [Veyrières 1913 #1290]

Ohabolana Mamaritra ny fahavoazana tahaka ny malahelo manjana-bolan' olona. [Rinara 1974 #131]

Ohabolana Manan-karen-tsy mitery : mba isan’ ny malabelo ihany. [Cousins 1871]
Manan-karen-tsy mitery : mba isan' ny malahelo ihany. [Veyrières 1913 #2205]
Dikanteny frantsay Un riche qui n' a pas de vache à traire : il est en quelque sorte du nombre des pauvres. [Veyrières 1913 #2205]
Fanazavana frantsay La richesse consistait surtout en troupeaux. [Veyrières 1913 #2205]

Ohabolana Manavesa-tena sy sahiram-poana hoatry ny malahelo matavibe. [Veyrières 1913 #2520]
Dikanteny frantsay Lourd et embarrassé inutilement comme un pauvre qui est gros. [Veyrières 1913 #2520]

Ohabolana Mandevina an-tanàna : ka ny malahelo tsy babena, ny mpandevina tsy mangatsia-bary. [Rinara 1974 #2063]
Mandevina an-tanàna ny malahelo tsy babena, ny mpandevina tsy mangatsia-bary. [Cousins 1871, Houlder 1895, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Quand l' enterrement se fait dans le village même, on n' a pas besoin de porter sur le dos la famille en deuil et les gens qui assistent aux funérailles ne trouvent pas leur riz froid. [Veyrières 1913 #2869]
Un ensevelissement (qui a lieu) dans l' endroit même (où l' on demeure): les membres de la famille (du mort) n' ont pas besoin d' être portés (litt. sur le dos) et les assistants ne mangent pas leur riz froid. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas aller chercher au loin ce qu'on peut avoir sur place ; sens général : affaire facile. [Veyrières 1913 #2869]
Quelquefois le tombeau est à une grande distance, et il faut alors du temps pour aller et revenir. – Autrefois avant l' apparition du filanzane les gens qui ne voulaient pas marcher devaient se faire porter à califourchon. [Houlder 1895]

Ohabolana Misakaiza amim--Bazimba malahelo; ka ny akoholahy lany, ny fitahiana tsy misy. [Houlder 1895]
Misakaiza amim--Bazimba malahelo : ny fitahiana tsy misy, fa ny akoholahy foana no lany. [Rinara 1974]
Misakaiza amim--Bazimba malahelo : ny fitahiana tsy misy, fa ny akoholahy foana no tapa-doha. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Avoir pour ami un Vazimba pauvre: on sacrifie un coq, mais il n' en résulte aucune bénédiction. [Houlder 1895]

Ohabolana Misorona afo homana ka malahelo ny jabora lasam-boalavo. [Rinara 1974 #2415]
Misorona afo homana : malahelo ny jabora lasam-boalavo. [Veyrières 1913 #575, Cousins 1871 #1840]
Dikanteny frantsay Esclave qui attise le feu tout en mangeant : elle regrette le lard emporté par les rats. [Veyrières 1913 #575]
Fanazavana frantsay Allusion au lard dont on se servait pour entretenir la lampe et que les rats avaient emporté. [Veyrières 1913 #575]

Ohabolana Mpanarivo maty vorombe, malahelo maty ganagana, mpamosavy maty vorondolo : samia mihinana ny azy rahavana. [Rinara 1974 #2582]

Ohabolana Ny andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy malaza. [Veyrières 1913 #495, Cousins 1871 #2162, Rinara 1974]
Ny Andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy manana. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Un noble qui ne possède rien est inférieur à un Hova riche. [Houlder 1895]
Un simple Hova riche et prospère l' emporte sur un noble déchu. [Veyrières 1913 #495]
Fanazavana frantsay Jeu de mots : malahelo malheureux et mahaleo l' emporte. [Veyrières 1913 #495]

Ohabolana Ny malahelo tsy mba havan' ny manana. [Veyrières 1913 #2545]
Ny malahelo tsy mba havan' ny mpanana. [Veyrières 1913 #2545]
Dikanteny frantsay Les malheureux ne sont pas les parents des opulents. [Veyrières 1913 #2545]
Fanazavana frantsay Se disait des riches méprisant les pauvres. [Veyrières 1913 #2545]

Ohabolana Ny malahelo tsy mba liana. [Veyrières 1913 #2546]
Dikanteny frantsay Les malheureux n' ont pas d' envie. [Veyrières 1913 #2546]
Fanazavana frantsay Ils ne peuvent pas se payer ce luxe. [Veyrières 1913 #2546]

Ohabolana Ny malahelo tsy mba rangahy. [Veyrières 1913 #2547]
Ny tsy manana tsy mbarangahy. [Veyrières 1913 #2547, Cousins 1871 #2521]
Dikanteny frantsay Les pauvres ne sont pas considérés comme des gens respectables : on ne leur donne pas le titre de monsieur, qu' on donne aux vieillards. [Veyrières 1913 #2547]

Ohabolana Ny manan-karena, aza miavona ; ny malahelo, aza kivy : fa ny ta-hanana tsy mahaleo ny ambininy. [Veyrières 1913 #847]
Dikanteny frantsay Que les riches ne s' enorgueillissent pas ; que les pauvres ne se découragent pas ; car les richesses ne dépendent pas du désir, mais de la chance. [Veyrières 1913 #847]

Ohabolana Ny olom-boky tsy manina, ny malahelo tsy mba liana. [Rinara 1974 #3186]
Ny olom-boky tsy mba manina ; ny malahelo tsy mba liana. [Cousins 1871 #2375]
Olom-boky tsy manina. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Un homme rassasié n' a plus de regrets (ou de désirs). [Houlder 1895]

Ohabolana Ny sola malahelo tsy mba Rangahy, na mahay miteny aza voailikilika. [Rinara 1974 #3251]

Ohabolana Raha kamboty tsara laoka, ary malahelo ary fady, dia mba isan' ny mpanan-karena ihany. [Veyrières 1913 #1039, Cousins 1871]
Raha kamboty tsara laoka, ka malahelo àry fady, dia isan' ny mpanana ihany. [Rinara 1974 #3589]
Dikanteny frantsay Orphelin qui trouve une bonne nourriture, et malheureux qui ne manque de rien : c' est comme s' ils étaient riches. [Veyrières 1913 #1039]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait des bonnes aubaines. [Veyrières 1913 #1039]

Ohabolana Raha malahelo maro anaka dia ho mpanan-karena any am-parany. [Rinara 1974 #233]
Raha malahelo maro anaka, mpanan-karena am-parany. [Veyrières 1913 #2555]
Raha malahelo maro anaka, mpanan-karena any am-parany. [Cousins 1871 #2679, Nicol 1935 #177]
Dikanteny frantsay Pauvre qui a beaucoup d' enfants : il finit par être riche. [Veyrières 1913 #2555]
Une pauvresse qui a beaucoup d’enfants connaîtra un jour la richesse. [Nicol 1935 #177]
Fanazavana frantsay Les Malgaches regardaient les enfants comme un trésor ; les enfants travaillaient pour la famille. [Veyrières 1913 #2555]

Ohabolana Raha malahelo tia tombo-tsira, dia mitety ny tsena haleha ; ary raha kamboty raiki-pitia, lany mbamy ny tanimbary. [Cousins 1871 #2680]
Raha malahelo tia tombo-tsira, dia mitety tsena haleha ary raha kamboty raiki-pitia, lany mbamin' ny tanimbary. [Rinara 1974 #234]

Ohabolana Raha mpanan-karena tsy mahavoky andevo, dia sahala amy ny malahelo ihany; ary raha malahelo be hanin-kotrana, dia sarotra atao malahelo. [Cousins 1871]
Raha mpanan-karena tsy mahavoky andevo, dia sahala amin' ny malahelo ihany ; ary raha malahelo be hanin-kotrana, sarotra atao malahelo. [Veyrières 1913 #588]
Dikanteny frantsay Un riche qui n' arrive pas à nourrir ses esclaves, ressemble à un pauvre ; et un pauvre qui a beaucoup d' autres vivres que le riz, passe difficilement pour pauvre. [Veyrières 1913 #588]
Fanazavana frantsay La nourriture est la grande chose. [Veyrières 1913 #588]

Ohabolana Roboroboin' ny mpanana ka ny mahantra avy no manao be fahandro. [Veyrières 1913 #2243, Rajemisa 1985]
Rodarodain' ny mpanan-karena, ka ny malahelo avy no manao be fahandro. [Veyrières 1913 #2403, Cousins 1871 #2800]
Fanazavana malagasy Aoka tsy ho voatariky ny olona tsy mitovy amin' ny tena ka manao toa azy na dia mety hanimba ny tena aza. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay En voyant les riches dépenser avec prodigalité, les pauvres eux-mêmes dépensent beaucoup pour leur nourriture. [Veyrières 1913 #2403]
L' exemple des riches porte à se livrer au plaisir ; à leur suite les pauvres eux-mêmes font bonne cuisine. [Veyrières 1913 #2243]
Fanazavana frantsay Les petits imitent les grands. [Veyrières 1913 #2243]

Ohabolana Sola malahelo, ka tsy mba isain' ny olona ho rangahy. [Veyrières 1913 #2559]
Sola malahelo, ka tsy mba isain' ny olona ho zokiny. [Rinara 1974 #3931]
Sola malahelo: tsy mba isain’ ny olon-ko zokiny. [Cousins 1871 #2922]
Dikanteny frantsay Vieillard chauve et pauvre : on ne le considère pas comme un vieillard respectable. [Veyrières 1913 #2559]

Ohabolana Tia kely ohatra ny amboninjato malahelo. [Rinara 1974]
Tia kely, tahaka ny ambonin-jato malahelo. [Houlder 1895 #650]
Tia kely, tahaky ny amboninjato malahelo. [Veyrières 1913 #5411]
Dikanteny frantsay Aimer les petits profits, comme le centenier de cent pauvres. [Veyrières 1913 #5411]
Qui aime les petits profits, comme le chef-de-cent pauvre. Ce fonctionnaire, comme bien d' autres, du reste, n' était pas payé sous l'ancien gouvernement malgache; il était donc obligé de vivre plus ou moins sur ses administrés. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il vit sur ses administrés. [Veyrières 1913 #5411]

Ohabolana Tohiloha landy : sady tsy takatry ny malahelo no tsy tian' ny mpanana. [Rinara 1974 #4149]

Ohabolana Tsy afa-bintana no tsy mba mahazo, fa malahelo. [Veyrières 1913 #119]
Dikanteny frantsay Il n' a donc pas chassé le mauvais sort, qu' il n' acquiert rien et reste misérable. [Veyrières 1913 #119]

Ohabolana Tsy mba malahelon’ izay tsipaka ataon’ Imanja aho, hoy ilay sarotin--dronono. [Cousins 1871 #3386]
Tsy mba malahelon’ izay tsipaka ataon’ Imanja aho, hoy ilay tia ronono. [Cousins 1871 #3386]
Tsy mba malahelon' izay tsipak' Imanja aho, hoy ilay sarotin--dronono. [Rinara 1974 #4543]

Ohabolana Tsy mety raha manao : "tiako fa manana, ary halako fa malahelo". [Rinara 1974 #4622]
Tsy mety raha manao: Tiako, fa manana; halako, fa malahelo. [Veyrières 1913 #5514, Cousins 1871 #3442]
Tsy mety raha manao : tiako fa manana ; lialako fa malahelo. [Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de dire : je l' aime parce qu' il est riche ; je le déteste parce qu' il est pauvre et malheureux. [Veyrières 1913 #5514]
Il n’est pas bien de dire : je l’aime parce qu’il possède ; je n’en veux pas parce qu’il est dans la détresse. [Nicol 1935]

Fizahan-teny