Fizahan-teny

Ohabolana : mitomany

Ohabolana Adalo angaha ireny ? Mahazo mitomany, tsy mahazo mitomany. [Veyrières 1913 #2576]
Dikanteny frantsay Ils sont donc nés au mois d'Adalo, sous le destin des pleurs? ils obtiennent, ils pleurent ; ils n' obtiennent pas, ils pleurent. [Veyrières 1913 #2576]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui sont tristes et pleurent toujours. [Veyrières 1913 #2576]

Ohabolana Amboa mitomany valala: tova volana, fa lehibe no miteny. [Rinara 1974 #171, Cousins 1871 #131, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Chien qui hurle la nuit aux sauterelles : accomplissez vos paroles, car c' est un grand qui parle. [Veyrières 1913 #749]
Fanazavana frantsay Les grands ont les moyens de réaliser leurs exigences. [Veyrières 1913 #749]

Ohabolana Andevolahy feno kibo, minia tsy handositra ; fa andevolahy noana, mitomany hamidy. [Veyrières 1913 #508]
Andevolahy feno kibo, minia tsy handositra; fa ny andevolahy noana, mitomany hamidy. [Houlder 1895]
Ankizilahy feno kibo ka minia tsy handositra, fa ny noana mitomany hamidy. [Rinara 1974 #273]
Dikanteny frantsay Esclave bien nourri ne pense pas à fuir ; esclave qui a faim supplie avec larmes qu' on le vende. [Veyrières 1913 #508]
Un esclave bien nourri ne pense pas à s’enfuir; mais un esclave affamé supplie qu’on le vende. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce dernier espère avoir un meilleur maître. [Veyrières 1913 #508]
Dans l'espoir d'avoir un maître qui le traite mieux. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza manao toy ny voavahy : tsy mahajoro tena, fa mitomany hisarangotra ny sasany. [Veyrières 1913 #807, Houlder 1895]
Tsy mahajoro tena toa voavahy, ka mitomany hisarangotra ny sasany. [Rinara 1974 #4512]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme la tige du haricot : elle ne peut pas se tenir seule et elle pleure pour s' accrocher aux autres. [Veyrières 1913 #807]
Ne faites pas comme la tige du "voavahy" (variété de haricot): elle ne peut se soutenir seule et s' efforce (litt. pleure) de se cramponner aux autres. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza mifofo vorona an--danitra. [Veyrières 1913 #1757, Rinara 1974 #742, Cousins 1871 #611]
Aza mitomany vorona an--danitra hatao am-parapaingo. [Rinara 1974 #803]
Aza tomany vorona an--danitra. [Cousins 1871 #716, Nicol 1935 #44]
Mitomany vorona an--danitra. [Veyrières 1913 #2094, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny faniriana tafaohatra izay tsy azo tanterahina. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Demander un oiseau qui vole dans l' espace, le demander avec larmes. [Veyrières 1913 #2094]
Ne convoitez pas un oiseau qui vole. [Nicol 1935 #44]
Ne poursuivez pas de vos desseins un oiseau qui vole dans le ciel. [Veyrières 1913 #1757]
Fanazavana frantsay Ce proverbe qui signifiait en général des désirs exagérés et impossibles à réaliser, se disait aussi des poursuites amoureuses. [Veyrières 1913 #1757]
Se disait des désirs irréalisables. [Veyrières 1913 #2094]

Ohabolana Aza mitomany handatsaka aina, toa bala. [Houlder 1895 #522]
Dikanteny frantsay Ne pleurez pas du désir de tuer, comme les balles. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Allusion à leur sifflement. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza mitomany hena momba famaky. [Houlder 1895 #649, Cousins 1871 #664]
Dikanteny frantsay Ne pleurez pas sur les menus morceaux de viande qui s' attachent à la hache (et qui reviendront au propriétaire de celle-ci, ou à celui qui a fait le découpage). [Houlder 1895]

Ohabolana Aza mitomany homana toa akohokely. [Rinara 1974]
Aza mitomany homana, toy ny akohokely. [Veyrières 1913 #4670, Cousins 1871 #665]
Tsy mety raha tomany homana toa akohokely. [Rinara 1974 #4681, Cousins 1871 #3491]
Dikanteny frantsay Ne pleurez pas en mangeant comme les petits poussins. [Veyrières 1913 #4670]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui sont mécontents de ce qu' on leur donne. [Veyrières 1913 #4670]

Ohabolana Aza mitomany randra-manendrika ny sasany. [Cousins 1871 #666]
Aza mitomany randrana manendrika ny sasany. [Rinara 1974 #800]
Mitomany randrana manendrika ny sasany. [Veyrières 1913 #2446]
Dikanteny frantsay Pleurer les tresses de cheveux qui embellissent les autres. [Veyrières 1913 #2446]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait des gens qui imitent les autres à leurs détriments ; il se disait des femmes qui prenaient une coiffure ne leur allant pas, sous prétexte qu'elle va bien aux autres. [Veyrières 1913 #2446]

Ohabolana Aza mitomany vorona saika azo. [Veyrières 1913 #1183]
Aza mitomany voron-tsaika azo. [Houlder 1895 #1039]
Aza mitomany voron-tsaiky azo. [Veyrières 1913 #1183, Cousins 1871 #667]
Dikanteny frantsay Ne regrettez pas un oiseau dont vous vous étiez presque emparé. [Veyrières 1913 #1183]
Ne vous chagrinez pas pour un oiseau que vous avez failli attraper. [Houlder 1895 #1039]
Fanazavana frantsay Paroles dites par les parents au jeune homme ou à la jeune fille dont le mariage avait été décidé, et venait à se rompre. Elles se disaient aussi toutes les fois qu' une affaire près d' être conclue, se défaisait. [Veyrières 1913 #1183]

Ohabolana Didimaso an-danonana, ka mitomany mahita ny soa. [Houlder 1895]
Didimaso an-danonana : mitomany mahita ny soa. [Veyrières 1913 #2597]
Didimaso an-danonana : mitomany mahita soa. [Cousins 1871 #842]
Dikanteny frantsay Chassieux au milieu des réjouissances publiques : il pleure en voyant de belles choses. [Veyrières 1913 #2597]
Un chassieux avec un bon oreiller: il dort tout en étant malade. Un chassieux assistant à une réjouissance publique: il pleure en voyant ce qui est bon (c.à.d. la fête). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il pleure sans le vouloir. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui pleurnichent toujours. [Veyrières 1913 #2597]

Ohabolana Didimaso mitomany, ka ny vava ihany sokafana dia vita. [Houlder 1895 #2045]
Didimaso mitomany ka ny vava no sisa sokafana dia vita. [Rinara 1974]
Didimaso mitomany : ny vava ihany no sokafana, dia vita. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Chassieux qui pleure dans les funérailles : il lui suffit d' ouvrir la bouche, et c'est fait, puisque ses yeux pleurent toujours. [Veyrières 1913 #2850]
Un chassieux pleurant: il n' a qu' à ouvrir la bouche et ça y est. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il n' a pas besoin de verser des larmes, ses yeux suppurant déjà. [Houlder 1895]

Ohabolana Eny, fa ny anay setroka raha mitomany, fa ny anareo ranomaso. [Rinara 1974 #73]

Ohabolana Hafahafa ohatra ny borizano : ampihiraina, tsy mahay, ka nony mitomany, miolakolaka ny saha, miaka-midina sahala amin' ny mason' ny mpamoly. [Rinara 1974]
Hafahafa, ohatra ny borizano: ampihirain-tsy mahay, ka nony mitomany, miolakolaka ny saha ; miaka-midina mimason’ ny mpamoly. [Cousins 1871]

Ohabolana Mainka koa manaratsy tena ohatra ny vaviantitra mitomany. [Rinara 1974 #1896]

Ohabolana Manadihady loza, ka mitomany tsy misy maty. [Veyrières 1913 #2612, Rinara 1974 #1965, Cousins 1871 #1487]
Dikanteny frantsay Quand on scrute les malheurs possibles, on pleure sans qu' il y ait de défunt. [Veyrières 1913 #2612]
Fanazavana frantsay Allusion aux pleurs obligatoires des funérailles ; se disait des gens mélancoliques. [Veyrières 1913 #2612]

Ohabolana Mihambohambo tsy tia karama, kanefa raha tsy ny vola, mitomany. [Cousins 1871 #1763]
Mihambo tsy tia karama, nefa raha tsy ny vola, mitomany. [Rinara 1974 #2311]

Ohabolana Mikentrona aza maharary ka hitomany ho loza! [Rinara 1974]
Miketrona aza maharary, ka hitomany ho mainka loza ! [Veyrières 1913 #2624, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est déjà pénible de froncer les sourcils et on va pleurer pour aggraver la peine ! [Veyrières 1913 #2624]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas aggraver le mal. [Veyrières 1913 #2624]

Ohabolana Mitomany an-dreniny, te-hinono ; mitomany an-drainy, te-hobabena. [Houlder 1895 #1893, Veyrières 1913 #980, Rinara 1974 #2462, Cousins 1871 #1874]
Dikanteny frantsay Enfant qui pleure après sa mère veut téter ; enfant qui pleure après son père veut être porté sur le dos. [Veyrières 1913 #980]
Quand un enfant demande sa mère (en pleurant), c' est qu' il veut téter; et quand il demande son père, c' est qu' il veut être porté sur son dos. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On s'adresse aux uns ou aux autres, suivant le besoin qu' on a de leurs services. [Veyrières 1913 #980]

Ohabolana Mitomany anoloana : te-hampofoina, mitomany an--damosina : te-ho babena. [Rinara 1974 #2463]
Mitomany eo an--damosina, te-hobabena ; mitomany eo anoloana, ta-hampofoina. [Veyrières 1913 #981, Cousins 1871 #1875]
Dikanteny frantsay Quand l' enfant pleure derrière sa mère, c' est qu' il veut être porté sur le dos ; quand il pleure devant sa mère, c' est qu' il veut téter. [Veyrières 1913 #981]
Fanazavana frantsay Chacun cherche ses intérêts. [Veyrières 1913 #981]

Ohabolana Mitomany takon' ny olona : aretina an-doha no hita. [Veyrières 1913 #2632]
Mitomany takon’ ny olona: aretin’ an-doha no hita. [Cousins 1871 #1876]
Dikanteny frantsay A pleurer loin du regard des hommes on ne gagne que des maux de tête. [Veyrières 1913 #2632]
Fanazavana frantsay Se disait des misanthropes. [Veyrières 1913]

Ohabolana Mitomany tsy vonoina, hoatry ny didimaso. [Veyrières 1913 #2633]
Mitomany tsy vonoina, ohatra ny didimaso. [Cousins 1871]
Mitomany tsy vonoina tahaka ny didimaso. [Rinara 1974 #2465]
Dikanteny frantsay Pleurer sans avoir été molesté comme le chassieux. [Veyrières 1913 #2633]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui gémissent et se plaignent sans motif. [Veyrières 1913 #2633]

Ohabolana Mitsabo mininginingina, ka nony mitomany no mitalapetraka! [Rinara 1974 #2489]

Ohabolana Ny kibo mitomany hanam-be, ny maso manao hitsin-dalana. [Rinara 1974]
Ny kibo tomany hanam-be, ary ny maso manao hitsin-dalana. [Houlder 1895 #635, Veyrières 1913 #3212, Cousins 1871 #2284]
Dikanteny frantsay Le ventre pleure et désire avoir une grosse part, tandis que les yeux regardent fixement avec envie. [Veyrières 1913 #3212]
Fanazavana frantsay Se disait de l'avidité et de la gourmandise. [Veyrières 1913 #3212]

Ohabolana Omby latsaka an-konahona: mitomany mba hirongatra, fa tsy avelan’ ny hondratra. [Cousins 1871 #2547]
Omby latsaka an-konahona : mitre-mirongatra fa tsy avelan' ny hondratra. [Rinara 1974]

Ohabolana Rafotsibe mitorovoka eo an-doha fasana: aleo ve hitoe-poana, toy izay hitomany ireo maty be ao am--pasana? [Cousins 1871]
Rafotsibe mitorovoka eo an-doha fasana : aleo ve hitomoe-poana toy izay hitomany ireo maty betsaka ao am-pasana! [Rinara 1974]
Rafotsibe mitorovoka eo an-doha fasana : aleo ve itoe-poana toy izay hitomany ireo maty be ao am-pasana ? [Veyrières 1913 #1910]
Dikanteny frantsay Vieille femme assise devant le tombeau : ne vaut-il pas mieux pleurer les nombreux morts qui sont dans le tombeau, que de rester à ne rien faire ? [Veyrières 1913 #1910]

Ohabolana Samihafa ny setroka sy ny mitomany. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Pleurer par suite de la et pleurer par suite de la douleur, sont deux choses différentes. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des crites et des gens rusés. Vérité et hypocrisie sont choses fort différentes. [Veyrières 1913 #5037]

Ohabolana Setroky ny kitay nalaina, ka mitomany tsy fidiny. [Rinara 1974 #3870]

Ohabolana Tahaka ny antitra mitomany: mainka loza miketrona manaratsy tena. [Houlder 1895 #1943]
Tahaky ny antitra mitomany : mainka loza miketrona manaratsy tena. [Veyrières 1913 #1859]
Dikanteny frantsay C' est comme les vieillards qui pleurent : ils se rident davantage et deviennent plus laids. [Veyrières 1913 #1859]
Comme des vieux qui pleurent: ils n' en sont que plus ridés et plus laids. [Houlder 1895]

Ohabolana Tanin--dRabidiboka : samy mitomany ny an--dranony. [Samson 1965 #T55]

Ohabolana Tsy mba hitomany izay faty momoka izahay, ary tsy mba hahatsiaro izay efa lasa. [Rinara 1974 #4541]
Tsy mba hitomany ny faty momoka (izahay), ary tsy mba hahatsiahy ny efa lasa. [Cousins 1871 #3385]

Ohabolana Zozoro anie aho, ka tsy mba mitomany handidy toa herana na hiefitra anaty toa harefo. [Rinara 1974 #5108]

Fizahan-teny