Fizahan-teny

Ohabolana : mitoto

Ohabolana Atao mpisorona afo, dia tsy mandà ; atao mpaka kitay, dia tsy mandà ; atao mpitoto vary, dia mitoto ; ary hovonoina, dia maty rahateo ; hovelomina, dia izy mpanjaka no mifidy. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Si on me condamne à entretenir le feu, je ne refuse pas ; si je dois aller chercher de la paille à brûler, j' obéirai ; si on me fait piler le riz, je le ferai ; si on veut me tuer, je suis déjà mort ; si on veut me conserver la vie, le roi est le maître. [Veyrières 1913 #190]
Fanazavana frantsay Paroles de soumission du roi détrôné à son frère Andriamasinavalona. [Veyrières 1913 #190]

Ohabolana Aza manao boka mihalo-poza, ka manosika azy hiverina. [Cousins 1871 #422]
Boka mihalo-poza : manosika azy hiverina. [Rinara 1974]
Boka mihalo-poza, manosika azy ho lalina. [Veyrières 1913 #1965]
Boka mihalo-poza : mipaka ihany fa tsy mitondra. [Houlder 1895 #2013, Rinara 1974 #918]
Boka mihalo-poza : mitoto azy ho mafy. [Rinara 1974]
Boka nihalo-poza: nipaka ihany, fa manosika azy hiverina. [Cousins 1871]
Boka nihalo-poza : nipaka ihany fa nanosika azy hiverina. [Veyrières 1913 #1988]
Boka nihalo-poza : nipaka ihany fa tsy nitondra. [Veyrières 1913 #1988, Cousins 1871]
Halo-pozan' ilay boka, ka nanosika azy ho lalina. [Veyrières 1913 #1997]
Halo-pozan' Ilaimondry, ka manasika azy hivarina ihany. [Houlder 1895 #2012]
Manao halo-pozan' ny mondry izy, ka mitoto azy ho mafy. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay La pêche aux crabes de celui qui n' a plus de doigts (un lépreux): il ne fait que les pousser plus au fond de leur trou (parce qu' il ne peut le saisir). [Houlder 1895]
Lépreux pêcheur de crabe: il les enfonce plus profondément au lieu de les prendre. [Veyrières 1913]
Lépreux pêcheur de crabes : il les enfonce plus profondément au lieu de les prendre. [Veyrières 1913 #1965]
Lépreux qui est allé à la pêche des crabes : il les a touchés mais au lieu de les ramener il les a poussés dans leurs trous. [Veyrières 1913 #1988]
Lépreux qui pêche des crabes à la main : il ne fait que les enfoncer plus profondément. [Veyrières 1913 #1997]
Un lépreux cherchant à attraper un crabe dans son trou: il parvient bien à le toucher, mais non à le saisir et à le sortir. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui embrouillaient les affaires qu'ils devaient arranger. [Veyrières 1913 #1965]
Se disait des gens qui, chargés d'arranger des affaires, les embrouillaient au lieu de les arranger. [Veyrières 1913 #1997]
Se disait des gens qui embrouillent les affaires qu' ils étaient chargés d' arranger. [Veyrières 1913 #1988]

Ohabolana Aza mitoto vary an-trano fohy loha. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ne pilez pas le riz dans une case au toit bas. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Autrement, vous pilerez bien votre riz, mais démolirez votre toit. [Houlder 1895]

Ohabolana Halo-pozan' ny mondry ka mitoto azy ho mafy. [Rinara 1974 #1255]
Halo-pozan’ ny mondry : mitoto azy ho mafy. [Cousins 1871]

Ohabolana Hitoto vary, somorina ; hiandry omby, olon-dehibe. [Veyrières 1913 #2496]
Dikanteny frantsay Les gens riches, quand ils sont déchus, sont obligés à l' âge mûr de piler le riz ; devenus vieux, ils gardent les boeufs. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay On disait ces paroles aux enfants pour les admonester. [Veyrières 1913 #2496]

Ohabolana Ilay mitoto vary zato, ka faheniny sisa vao tsy fotsy. [Veyrières 1913 #3920]
Toy ilay mitoto vary zato : faheniny no sisa vao tsy fotsy. [Veyrières 1913 #3762, Cousins 1871 #3168]
Toy ilay nitoto vary zato : faheniny sisa vao tsy fotsy. [Rinara 1974 #4238]
Dikanteny frantsay C' est comme celui qui pile cent mesures de riz : il ne lui reste plus qu' une petite mesure à piler et il n' y arrive pas. [Veyrières 1913 #3762]
Il pile cent grandes mesures de riz mais il laisse la dernière mesure inachevée. [Veyrières 1913 #3920]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui négligent de finir leur travail. [Veyrières 1913 #3920]
Se disait d'une affaire qu' on laissait inachevée alors quelle était près d' être terminée. [Veyrières 1913 #3762]

Ohabolana Kapiteny rainazy : mitoto vary ho any ny sahazany. [Cousins 1871 #1233]
Kapiteny rainazy: mitoto vary ho an' ny sahazany. [Rinara 1974 #1598, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ny olona mpiasabe no matetika malemy loatra ka izy indray no manao ny anjara asan' ny olona eo ambany fifehezany. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Mamabo tena hoatry ny mitoto vary lena : ny an' ny tena ihany, ka iadiam-po ho lany. [Veyrières 1913 #2383]
Mamabo tena, ohatra ny mitoto vary lena: ny any ny tena ihany, ka iadiam-po ho lany. [Cousins 1871]
Mamabo tena ohatra ny mitoto vary lena, ny an' ny tena ihany no iadiam-po ho lany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Se piller soi-même, comme celui qui pile du riz encore humide : c' est votre propre bien que vous vous hâtez d' épuiser. [Veyrières 1913 #2383]

Ohabolana Mitoto tsihy. [Veyrières 1913 #2539]
Dikanteny frantsay Pauvre qui n' a qu' une natte pour se couvrir. [Veyrières 1913 #2539]

Ohabolana Mitoto vary antoandro : manala sahato ny akoho. [Veyrières 1913 #3711, Cousins 1871 #1889]
Dikanteny frantsay Piler du riz en plein jour, c' est s' attirer les malédictions des poules. [Veyrières 1913 #3711]
Fanazavana frantsay On y voit clair et on répand pas les grains hors du mortier. [Veyrières 1913 #3711]

Ohabolana Mitoto vary diavolana, ka maka fanahy ny akoho. [Veyrières 1913 #3712, Rinara 1974 #2483, Cousins 1871 #1890, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Tsy tokony hatao ny mitondra ny sasany amin' ny fakampanahy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Piler du riz au clair de lune, c' est tenter les poules. [Veyrières 1913 #3712]
Fanazavana frantsay On répand des grains en dehors du mortier parce qu' on y voit mal ; ce proverbe se disait des occasions. [Veyrières 1913 #3712]

Ohabolana Mitoto vary lena ka samy miady ho lohany. [Rinara 1974 #2484]
Mitoto vary lena : samy miady ho lohany avokoa. [Cousins 1871 #1891]

Ohabolana Mitoto vary olona. [Veyrières 1913 #6585]
Dikanteny frantsay Quand on pile le riz pour le repas du soir : vers six heures du soir. [Veyrières 1913 #6585]

Ohabolana Nitoto nahafotsy, nahandro nahamasaka. [Nicol 1935 #475]
Dikanteny frantsay (Gens d’expérience) qui ont peiné et réussi. [Nicol 1935 #475]

Ohabolana Raha ny tokan-tsy tia tsy hamonoako tena, fa raha ny be sy ny maro, hisotro tsingala aho ho faty. [Rinara 1974]
Raha olona iray no tsy tia ahy, mitoto koba aho hatavy; fa raha ny be sy ny maro no tsy tia ahy, hisotro tsingala aho ho faty. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Si je ne suis haï que d' un seul, je préparerai de la farine pour m' engraisser; mais si tous me haïssent, j' avalerai une "tsingala" pour mourir. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay La "tsingala" est un insecte aquatique que l' on prétend être fatal à qui l'avale. Je n' ai plus qu' à disparaître. [Houlder 1895]

Ohabolana Raha olona iray no tsy tia, hitoto koba aho hatavy, fa raha Idada sy Ineny no tezitra (tsy tia) ifony aho fa diso. [Rinara 1974 #3643]

Ohabolana Te-hoderain’ ny akoho, ka mitoto vary hariva. [Veyrières 1913 #2113, Cousins 1871 #3061]
Dikanteny frantsay C'est sans doute pour se faire louer des poules que la sotte pile son riz le soir et en répand à terre parce qu' elle n' y voit pas. [Veyrières 1913 #2113]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui cherchent toujours les louanges. [Veyrières 1913 #2113]

Ohabolana Toy ilay mitoto vary zato: fahenina sisa vao tsy fotsiny. [Houlder 1895 #1221]
Dikanteny frantsay Comme celui qui pile six cents mesures de riz: il en reste une mesure qui n' est pas faite (litt. blanchie). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il n' a pas complètement terminé; il a fait le plus mais pas le moins. [Houlder 1895]

Ohabolana Zarazarao ny raharaha : ny tapa-tanana miandry ondry, ny tapa-tongotra mitoto vary. [Cousins 1871 #3765, Nicol 1935 #24, Veyrières 1913, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Division du travail : le manchot garde les brebis, l’éclopé va piler le riz. [Nicol 1935 #24]
Qu' on distribue les travaux : que les manchots gardent les moutons et les culs-de-jatte pilent du riz. [Veyrières 1913 #870]
Fanazavana frantsay Chacun doit s' employer suivant ses aptitudes. [Veyrières 1913 #870]

Fizahan-teny