Fizahan-teny

Ohabolana : rafozana

Ohabolana Angolain' ny fitia rafozana, ka ondry velona no hosoram-panasina. [Houlder 1895 #1840]
Angolangolain’ ny fitia rafozana, ka ondry velona no hosoram-panasina. [Veyrières 1913 #1436, Rinara 1974 #264, Cousins 1871 #235]
Dikanteny frantsay Poussé par l' amour de ses beaux-parents on sale un mouton vivant. [Veyrières 1913 #1436]
Pris d' une affection bizarre pour ses beaux-parents, il met au sel un mouton tout vivant. [Houlder 1895 #1840]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui faisaient des choses extraordinaires pour plaire à leurs beaux-parents. [Veyrières 1913 #1436]

Ohabolana Arahabao ny mpandalo, fa tsy fantatra izay ho fara rafozana. [Veyrières 1913 #2687]
Dikanteny frantsay Saluez ceux que vous rencontrez sur votre chemin, car vous ne savez pas en définitive qui sera un jour votre beau-père ou votre belle-mère. [Veyrières 1913 #2687]
Fanazavana frantsay Se disait des vicissitudes de la vie et de l' inconstance de la fortune. [Veyrières 1913 #2689]

Ohabolana Aza mamely daka rafozana. [Veyrières 1913 #1437]
Dikanteny frantsay Ne donnez pas un coup de pied à votre belle-mère. [Veyrières 1913 #1437]
Fanazavana frantsay Il faut avoir des égards pour les beaux-parents. [Veyrières 1913 #1437]

Ohabolana Aza manao rafozako izay vinantoko roa. [Veyrières 1913 #1181, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Que deux jeunes filles ne disent pas des mêmes personnes : ce sont mes beaux-parents. [Veyrières 1913 #1181]
Que deux jeunes filles ne disent pas (en parlant des mêmes personnes: ce sont mes beaux-parents). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elles voudraient épouser le même jeune homme. [Veyrières 1913 #1181]
Il s' agit de deux jeunes filles qui voudraient bien épouser le même jeune homme, et qui affectent de considérer la chose comme faite, de sorte que chacune appelle les parents du jeune homme ses beaux parents. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza manao toy ny rafozana jamba, ka aleo hateran-tsira kely toy izay homen-damba tsara. [Veyrières 1913 #1438, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme une belle-mère aveugle, qui aime mieux qu' on lui donne un peu de sel plutôt qu' un beau lamba. [Veyrières 1913 #1438]
Ne faites-pas comme une belle-mère aveugle, qui préfère qu' on lui donne un peu de sel plutôt qu' un beau "lamba" . [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Comme elle est aveugle, il lui importe peu quelle soit bien mise. [Houlder 1895]
Elle ne voit pas le lamba. [Veyrières 1913 #1438]

Ohabolana Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no hovonoina ka telo lahy no asaina mindram-pamaky. [Rinara 1974]
Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no vonoina, ka fito lahy no mitsangana. [Veyrières 1913 #1439, Cousins 1871 #645]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodi-akoho no laoka, ka antsy solanga no zahana. [Rinara 1974 #783]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodiakoho no laoka, ka famaky no tadiavina. [Veyrières 1913 #1440, Cousins 1871 #644]
Mitabataba tonga rafozana, akoho iray no vonoina, ka dimy no mamono. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mihetsiketsika be, nefa tsy hita izay vita, lasan-ko vavany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ne faites pas tant de bruit comme une bru qui reçoit la visite de sa belle-mère : il y a des oeufs pour manger avec le riz, et elle demande une hache pour les casser. [Veyrières 1913]
Ne mettez pas tout sens dessus dessous comme un gendre qui reçoit la visite des beaux-parents : sept hommes se lèvent pour tuer une poule. [Veyrières 1913 #1439]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' empressement des gendres à recevoir les beaux-parents ; il se disait aussi des gens parlant haut et troublant tout. [Veyrières 1913 #1439]
Se disait des gens qui parlaient haut et voulaient dominer. [Veyrières 1913 #1440]

Ohabolana Dedaka maty ondry, nefa tsy manome rafozana. [Veyrières 1913 #1441, Rinara 1974 #971, Cousins 1871 #829]
Dikanteny frantsay Fanfaron qui se vante d' avoir une brebis morte, et il ne donne pas de la viande de cette brebis à ses beaux-parents. [Veyrières 1913 #1441]
Fanazavana frantsay Il n'a qu' à garder le silence s' il ne veut pas donner. [Veyrières 1913 #1441]

Ohabolana Dedaka tonga rafozana : akoho no hovonoina ka telo lahy no asaina mitsangana. [Rinara 1974 #974]

Ohabolana Dedaka tonga rafozana : ka famaky no indramina ary sikina no henjanina, nefa akoho no ho laoka. [Rinara 1974]

Ohabolana Dedaka tonga rafozana, ka trano bongo ka asiam-pandri-baratra; akoho ka nindramam-pamaky; vola venty ka ampanjanahina; eranambatry ka atao telo fonosana. [Houlder 1895]
Dedaka tonga rafozana : trano bongo ka asiam-pandri-baratra ; akoho ka nindramam-pamaky ; vola venty ka ampanjanahina ; eranambatry ka atao telo fonosana. [Veyrières 1913 #1442]
Dikanteny frantsay Fanfaron qui reçoit ses beaux-parents : il n' a qu' une cabane et il y met un paratonnerre ; il n' a qu' un poulet et il emprunte une hache à découper ; il n' a que 80 centimes et il les prête à intérêt ; il n' a qu' un sou et il l' enveloppe trois fois. [Veyrières 1913 #1442]
Un vantard recevant la visite de ses beaux-parents: sa maison n' est qu' une cabane et il y met un paratonnerre; il n' a qu' un poulet (à offrir), et il emprunte une hache (comme s' il avait du bœuf); il n' a que quatre-vingts centimes, et il les prête à intérêt: un sou, et il l' enveloppe trois fois. [Houlder 1895]

Ohabolana Diso hery ka mandaka rafozana. [Rinara 1974 #1001]
Diso hery loatra ka mamely kopala rafozana. [Houlder 1895 #1851, Veyrières 1913 #1443]
Dikanteny frantsay Abuser de sa force et donner des coups de pied à ses beaux-parents. [Houlder 1895]
Abuser de sa force et frapper du pied ses beaux-parents. [Veyrières 1913 #1443]

Ohabolana Fatra-pitia rafozana, ka ny lela no atao jono. [Veyrières 1913 #1444]
Dikanteny frantsay Ils cherchent à plaire avec excès à leurs beaux-parents : ils font de leur langue un appât. [Veyrières 1913 #1444]
Fanazavana frantsay Ils ne voient pas que tôt ou tard cela leur jouera un mauvais tour ; le proverbe tire sa comparaison de la pêche des poissons. [Veyrières 1913 #1444]

Ohabolana Ilay mamom-bahiny ka ny rafozana no amoahana otri-po. [Rinara 1974 #1404]
Ilay mamom-bahiny : ny rafozana no amoahana otri-po. [Cousins 1871 #1120, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Il finit par en avoir assez de recevoir des étrangers : c'est contre ses beaux-parents qu' il dégorge tout ce qu' il a dans le coeur. [Veyrières 1913]

Ohabolana Mamangy rafozana jamba, ka ny manome lamba tsy hitany, fa ny manome sira kely no ankasitrahany. [Veyrières 1913 #1449]
Mamangy rafozana jamba, ka ny manome lamba tsy hitany fa ny manome sira tsaroan' ny lelany no ankasitrahany. [Rinara 1974 #130]
Mamangy rafozana jamba, ka ny manome lamba tsy hitany, fa ny nanome sira kely no ankasitrahany. [Cousins 1871 #1468]
Dikanteny frantsay Visitez votre belle-mère aveugle et donnez-lui un lamba, elle ne le voit pas ; donnez-lui un peu de sel, cela lui est agréable. [Veyrières 1913 #1449]
Fanazavana frantsay Le tout n'est pas de donner, il faut savoir donner ; autre sens : oublier un grand service et se montrer reconnaissant d'un petit service. [Veyrières 1913 #1449]

Ohabolana Miasa jamba rafozana : berim-po very foana. [Cousins 1871 #1733]
Miasa jamba rafozana; herim-po very foana. [Houlder 1895 #1841]
Miasa jamba rafozana, ka herim-po very foana. [Veyrières 1913 #1450]
Miasa jamba rafozana ka herim-po very maina (tsy mahazo sitraka). [Rinara 1974 #2269]
Miasa tsy hitan-drafozana, ka herim-po very foana. [Veyrières 1913 #1451]
Dikanteny frantsay C' est pour un gendre se dépenser en pure perte que de travailler en présence d'un beau-père ou d' une belle-mère aveugle. [Veyrières 1913 #1450]
Labourer pour des beaux-parents aveugles, c' est de la peine perdue. [Houlder 1895]
Travailler sans être vu de son beau-père ou de sa belle-mère, c' est pour un gendre dépenser sa vaillance en pure perte. [Veyrières 1913 #1451]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui se dépensaient inutilement. [Veyrières 1913 #1450]
S' emploie fréquemment en parlant d' un travail, d' un effort, qui restent sans récompense. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny rafozana toy ny andriana. [Veyrières 1913 #1459]
Dikanteny frantsay Les beaux-parents sont à vénérer comme on vénère des seigneurs. [Veyrières 1913 #1459]

Ohabolana Ny rafozana toy ny vato ambony loha, ka sady mahatahotra no mahamenatra. [Veyrières 1913 #1460]
Dikanteny frantsay Les beaux-parents c' est comme une pierre au-dessus de la tête : cela engendre la crainte et le respect. [Veyrières 1913 #1460]

Ohabolana Ny ronono mandroatra, ny rafozana tonga. [Veyrières 1913 #1461]
Dikanteny frantsay Le lait écume dans la marmite, les beaux-parents arrivènt. [Veyrières 1913 #1461]
Fanazavana frantsay Bonne réception des beaux-parents ; ou bien avoir deux choses à faire. [Veyrières 1913 #1461]

Ohabolana Ny vady no tiana, ka ny rafozana no malala. [Houlder 1895 #1843, Veyrières 1913 #1463, Cousins 1871 #2460]
Ny vady no tiana, ka ny rafozana no ramalala. [Veyrières 1913 #1463]
Dikanteny frantsay Les épouses sont chéries, mais ce sont les beaux-parents qu' on soigne avec amour. [Veyrières 1913 #1463]
On aime sa femme, et par le fait on chérit les beaux-parents. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des soins à donner aux beaux-parents par reconnaissance et intérêt. [Veyrières 1913 #1463]

Ohabolana Ny vady no tiana, ka ny rafozana no tazani-mandeha. [Veyrières 1913 #1464]
Ny vady no tiana ka ny rafozana no tsinjovi-mandeha. [Veyrières 1913 #1464, Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Le mari aime son épouse et il surveille la marche de ses beaux-parents pour les aider. [Veyrières 1913 #1464]

Ohabolana Rafozana avy lavitra : tsy rotorotoina, tsy avela foana. [Veyrières 1913 #1468, Rinara 1974 #231, Cousins 1871 #2630]
Dikanteny frantsay Beaux-parents qui viennent de loin : on ne les bouscule pas, on ne les néglige pas. [Veyrières 1913 #1468]
Fanazavana frantsay Il faut bien recevoir. [Veyrières 1913 #1468]

Ohabolana Rafozana be menimenina, vinanto tsy azo ho zavatra. [Veyrières 1913 #1469]
Dikanteny frantsay Quand les beaux-parents sont toujours mécontents et grognons, ils trouvent que le gendre n' est pas assez bien. [Veyrières 1913 #1469]
Fanazavana frantsay Se disait des mariages qui finissent mal parce que les beaux-parents ne sont pas favorables. [Veyrières 1913 #1469]

Ohabolana Rafozana be menomenona: anaterana ny masaha, lazainy "sisa tsy lany"; anaterana ny manta, lazainy "tsy omby vilany". [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona sarotra omena fahafahampo, be fanakianana na inona inona atao aminy. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Rafozana jamba, ka aleony sira ren' ny lelany toy izay lamba tsara. [Rinara 1974 #3540]
Rafozana jamba: ny manatitra lamba tsy hitany, fa ny manatitra sira no isaotsaorany. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona mahatsiaro ny soa kely fa tsy mahatsiaro ny soa lehibe atao azy. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Rafozana tsy tompo, vinanto tsy andevo : laha misaraka samy olon-ko azy. [Samson 1965 #R10]

Ohabolana Rafozana vao hita, ka tsy iorioriana, tsy hivakian-tratra; kanefa tsy efa foana. [Cousins 1871 #2631, Veyrières 1913]
Rafozana vao hita : tsy ivezivezena, tsy ivakian-tratra, nefa tsy avela foana. [Rinara 1974 #3541]
Dikanteny frantsay Quand on reçoit pour la première fois ses beaux-parents on ne se tue pas pour eux, on ne va pas jusqu' à se briser la poitrine pour eux, cependant on ne les néglige pas. [Veyrières 1913 #470]
Fanazavana frantsay On est obligé de faire quelque chose pour les beaux-parents mais sans excès. [Veyrières 1913 #470]

Ohabolana Rafoza tanora, mahafake hasosora. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Belle-mère jeune, pas de souci. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Raha rafozana tsy mahomby, ny saram-pamaky no tsaratsara kokoa. [Veyrières 1913 #1471, Cousins 1871 #2707]
Raha rafozana tsy mahomby, ny zaram-pamaky no tsaratsara kokoa. [Rinara 1974 #3645]
Dikanteny frantsay Quand les beaux-parents ne dominent pas, la viande donnée au maître de la hache semble meilleure. [Veyrières 1913 #1471]

Ohabolana Tiam-bady ka mahay miteny, tsara rafozana ka mihaminkamina. [Rinara 1974 #4132]

Ohabolana Tsara ny tantana, fa ny rafozana no tsy enina. [Rajemisa 1985]
Tsara ny tantana fa ny rafozana no tsy henina. [Rinara 1974 #4409]
Tsara ny tantana, fa sangy ny rafozana no tsy enina. [Veyrières 1913 #1479]
Tsara ny tatana, fa saingy ny rafozana no tsy enina. [Cousins 1871 #3287]
Tsara ny tatana, fa taingy ny rafozana no tsy enina. [Houlder 1895 #1844]
Fanazavana malagasy Aza atao be ny raharaha ka ny voly vary indray no tsy efa. [Rajemisa 1985]
Ny tena zavatra indray no hadino. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La distribution de viande est parfaite mais les beaux-parents n' ont pas reçu leur part. [Veyrières 1913 #1479]
La viande (ou le riz) a été bien partagée, mais les beaux-parents n' ont pas eu leur part. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' était dire avec ironie que la distribution était mal faite. [Veyrières 1913 #1479]
Grave faute! [Houlder 1895]

Ohabolana Tsy rafozana toa bohaka. [Veyrières 1913 #1481]
Vady hariana be tsiny; zanak' olon-tsy vadina toa soa; tsy rafozana toa bohaka. [Houlder 1895 #1809]
Zanak' olon-tsy vadiana toa soa, vady hariana be tsiny, tsy rafozana toa bohaka. [Rinara 1974 #5085]
Dikanteny frantsay On trouve beaucoup de défauts à une femme qu' on veut divorcer; une jeune fille qu' on n' a pas encore paraît charmante; une femme qui n' est pas (encore) votre belle-mère semble facile à vivre. [Houlder 1895]
Une femme qui n' est pas encore votre belle-mère, semble être d' un bon caractère. [Veyrières 1913 #1481]

Ohabolana Vinanto misorom-pihavanana rafozana, mividy hena matavy, manasa rafozana noho ny tany tsy lavitra, fa trano mifanolo-body rindrina. [Veyrières 1913 #1482]
Dikanteny frantsay Gendre qui n' a pas trop d' affection pour ses beaux-parents : quand il achète de la viande grasse, il les invite parce qu' ils habitent tout près et que maison est contiguë à la sienne. [Veyrières 1913 #1482]
Fanazavana frantsay Se disait des gendres qui n' aimaient guère leurs beaux-parents, mais faisaient pour eux ce qu'ils étaient obligés de faire. [Veyrières 1913]

Ohabolana Vinanto nahazo rafoza. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un gendre qui a couché avec sa belle-mère. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Vita ty amiñiñe, hoy ty nandeve rafoza halañe. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay C'est fini, dit celui qui a enterré le beau-père qu'il n'aime pas. [Poirot & Santio: Vezo]

Fizahan-teny