Fizahan-teny

Ohabolana : rafy

Ohabolana Adala misikidy an-tranon-drafy, ka ny hafenina no nasehony. [Veyrières 1913 #2053]
Toy ilay adala nisikidy an-tranon-drafy, ka ny afenina no aseho aloha. [Rinara 1974]
Toy ny adala misikidy an-tranon-drafy : ny kilema miafina ka asehoseho. [Veyrières 1913 #2118, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est comme l' imbécile qui consulte les sikidy sur l' avenir, dans la maison de son rival : il dévoile les défauts cachés. [Veyrières 1913 #2118]
Imbécile qui va faire la divination par les sikidy dans la maison de son rival, et ce qu' il faudrait cacher, il le montre. [Veyrières 1913 #2053]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui parlaient trop ouvertement de leurs affaires. [Veyrières 1913 #2118]
Se disait des gens de peu de portée qui révélaient toutes leurs affaires. [Veyrières 1913 #2053]

Ohabolana Aleo volo hala ataon-drafy, toy izay fifoloana ataon-kavana. [Rinara 1974]

Ohabolana Aza ory ampiana, toa vehivavy. [Cousins 1871 #704]
Ory ampiana toa am-pirafesina. [Rinara 1974]
Ory ampiana, toa vehivavy. [Veyrières 1913 #1323, Cousins 1871 #2584, Rinara 1974]
Ory ampiana toa vehivavy rafy. [Houlder 1895 #1819]
Dikanteny frantsay Celui qui a reçu un secours et devient malheureux, est comme une femme qui a pris un époux et qui en souffre. [Veyrières 1913 #1323]
Qui devient malheureux quand on l' aide comme la (première) femme d' un polygame, quand il en prend une seconde pour aider au ménage. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui devenaient de plus en plus malheureux malgré l'aide qu'on leur donnait. [Veyrières 1913 #1323]

Ohabolana Aza tobatobaina ny vary, fa ny misambo--bary manetsa no tsy afaka. [Houlder 1895 #793, Veyrières 1913 #2357, Cousins 1871 #714]
Aza tobatobaina ny vary, fa ny mitsidika an-tranon-drafy no tsy toha. [Veyrières 1913 #2358]
Dikanteny frantsay Ne dépensez pas inutilement le riz, car emprunter du riz à l' époque où l' on transplante le riz n' est pas chose facile. [Veyrières 1913 #2357]
Ne dépensez pas inutilement le riz, car il est insupportable d' aller en demander à un rival. [Veyrières 1913 #2358]
Ne gaspillez pas votre riz, car vous ne trouveriez pas à en emprunter le moment du repiquage venu. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des prodigues. [Veyrières 1913 #1022]
Si on a dissipé ses biens, il n' y a plus qu' à mendier. [Veyrières 1913 #2358]

Ohabolana Eson-drafy ka mody tsy lazaiko, nefa fantatro ihany. [Rinara 1974 #1044]

Ohabolana Mahantra kosa Ramomba, fa mihary ho an-jana-drafy. [Houlder 1895 #1861, Veyrières 1913 #1424, Rinara 1974 #127]
Dikanteny frantsay La femme stérile est bien malheureuse, elle amasse pour les enfants de sa rivale. [Houlder 1895, Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay C.à.d. de l' autre femme d' un polygame. [Houlder 1895]

Ohabolana Manao Rafotsibe naka rafy : naka loza ho an-tena. [Veyrières 1913 #1882]
Rafotsibe naka rafy ka naka loza ho an-tena. [Houlder 1895 #1821]
Rafotsibe naka rafy : naka loza ho an-tena. [Rinara 1974 #226, Cousins 1871 #2614]
Dikanteny frantsay La vieille femme, en allant chercher une nouvelle femme (pour son mari), a attiré le malheur sur elle-même. [Houlder 1895]
Vieille qui se fait une rivale : elle s' attire malheur. [Veyrières 1913 #1882]

Ohabolana Mandefitra lava sahala amin' ny vadibe manan-drafy. [Rinara 1974]
Mandefitra lava sahala amin' ny vadibe manan-jandry. [Rinara 1974]

Ohabolana Ny rafy tsy lavitra, fa ny vadin-drahalahy mitafy lambamena. [Veyrières 1913 #1313, Rajemisa 1985]
Rafy tsy aiza fa vadin-drahalahy mitafy lambamena. [Rinara 1974 #3542]
Rafy tsy lavitra, fa ny vadin-drahalahy mitafy lambamena. [Houlder 1895 #1801, Cousins 1871 #2632]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fampitandremana mba hahay mihetsika, hahay mitondra tena, fa ny mpifaninana amin' ny tena tsy lavitra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La rivale n' est pas loin, car la femme de mon frère est habillée de rouge. [Houlder 1895]
La rivale n'est pas loin, la belle soeur est là habillée d'un lamba rouge en soie. [Abinal 1888, Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait pour exciter à bien faire, par crainte d'être supplantée. [Veyrières 1913 #1313]
Soyez sages, agissez bien, pour n'être pas inférieurs. [Abinal 1888]

Ohabolana Tokelaky ny rafy, ka na tsy eso aza filana ady. [Rinara 1974 #4158]

Ohabolana Tsy fidiny toy ny mialim--bomanga ary tsy filaza amin-drafy. [Rinara 1974 #291]

Fizahan-teny