Fizahan-teny

Ohabolana : raty

Ohabolana Akondro iray fototra ny ambanilanitra : ny mamololona ho raviny, akondro ihany ; ny manondro lanitra ho voany, akondro ihany ; ny miendaka ho raty, akondro ihany ; ny mitsontsorika ho lafiny, akondro ihany. [Veyrières 1913 #271, Cousins 1871]
Akondro iray fototra ny olombelona : ny mamololona ho raviny, akondro ihany; ny manondro lanitra, akondro ihany; ny miendaka ho raty akondro ihany; ny mitsontsorika ho lafiny, akondro ihany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Le peuple est comme un pied de bananier : ce qui se roule en spirale pour, devenir feuille, c' est du bananier ; ce qui se dresse vers le ciel pour devenir fruit, c' est du bananier ; ce qui se détache pour devenir écorce sèche, c' est du bananier ; ce qui s' incline pour devenir les grappes, c' est du bananier. [Veyrières 1913 #271]
Fanazavana frantsay Le peuple tout entier forme une société bien harmonisée. [Veyrières 1913 #271]

Ohabolana entan-draty roa fehy : aiditra atosik' efa-dahy ; ataina, tsy mahaloaka alina. [Veyrières 1913 #5898, Cousins 1871 #872]
entan-draty voafehy : aiditra atosik' efa-dahy, ataina tsy mahaloaka alina. [Rinara 1974 #1035]
Dikanteny frantsay Paquet d' écorces sèches de bananiers, gros paquet à deux liens : quand on le fait entrer dans la maison, il faut quatre hommes pour le pousser, mais quand on le brûle pour faire la cuisine, il ne suffit pas pour une seule nuit. [Veyrières 1913 #5898]
Fanazavana frantsay Beaucoup d' apparence et peu de réalité. [Veyrières 1913 #5898]

Ohabolana Hianao toy ny lafa mihazona ny raty, ary soroka isavilian’ ny sandry. [Veyrières 1913 #813, Cousins 1871 #1066]
Hianao toy ny lafa mihazona ny raty ary soroka isavilian' ny tanana. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Vous êtes comme le filament qui retient l' écorce de bananier, et l'épaule où les bras sont accrochés. [Veyrières 1913 #813]
Fanazavana frantsay Paroles dites aux protecteurs. [Veyrières 1913 #808]

Ohabolana Jalahy raty fila ka namaky kata fote volo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Les jeunes qui se débrouillent mal finiront par fendre des bûches lors de leur vieillesse. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana frantsay Avoir les cheveux blancs. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Lambolahy mandry anaty akondro, ka main' ny nahiny. [Veyrières 1913 #6285]
Lambolahy mifono raty ka main' ny nataony. [Houlder 1895]
Lambolahy mifono raty : main' ny ataony. [Rinara 1974 #118, Cousins 1871 #1316, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Sanglier qui dort sous les bananiers : c' est de sa faute s' il est brûlé avec les bananiers, lorsqu' on met le feu à la colline. [Veyrières 1913 #6285]
Sanglier qui se cache sous l'écorce sèche de bananier : c'est de sa faute s' il est brûlé avec elle. [Veyrières 1913]
Si un sanglier va se fourrer dans l' écorce sèche des bananiers, il sera brûlé par son fait (quand le feu s' y mettra). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Qui s'expose au danger y périra. [Veyrières 1913 #6335]

Ohabolana Manompo Vazaha didimaso : manao tsara, voapaika ; manao ratsy, voapaika. [Veyrières 1913 #781]
Manompo Vazaha kiro maso : manao soa voapaike, manao raty voapaike. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Celui qui sert un Blanc chassieux est blâmé qu' il fasse bien ou mal. [Poirot & Santio: Vezo]
Serviteur d' un Blanc aux yeux chassieux : s' il fait bien, il est réprimandé ; s' il fait mal, il est réprimandé. [Veyrières 1913 #781]
Fanazavana frantsay Se disait des maîtres exigeants qui grondaient toujours. Les Vazaha ou Blancs, avaient la réputation d'être exigeants. [Veyrières 1913 #781]

Ohabolana Ny fihavanana anie toy ny raty : raha henjanina tapaka. [Rinara 1974 #2981]
Ny fihavanana toy ny raty: raha henjanina, tapaka; ary raha ketrahina, miboraka. [Houlder 1895]
Ny fihavanana toy ny raty : raha henjanina, tapaka ; raha ketrahina, miboraka. [Veyrières 1913 #5296, Cousins 1871 #2227]
Dikanteny frantsay L' amitié est comme l' écorce sèche du bananier: si on la tire elle casse, et si on la relâche, les fibres se séparent. [Houlder 1895]
Les bonnes relations sont comme l' écorce légère qui se détache du bananier et dont on fait les liens : trop tendu, cela se rompt ; trop lâche, cela se délie. [Veyrières 1913 #5296]

Ohabolana Raty koa ty fa raty, hoy ty alika, nangetotse an-dolo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Pourri ce qui est pourri, dit le chien, qui a pété au cimetière. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Sikile soa tsy isinisinia, sikile raty tsy itañia. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un oracle favorable ne fait pas danser comme un oracle défavorable ne fait pas pleurer. [Poirot & Santio: Vezo]
Un oracle favorable ne fait pas sauter de joie comme un oracle défavorable ne fait pas pleurer. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Tinain-kena raty vorake, miala teña raty soratse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Intestin mal découpé, je me déplace, moi qui ai une mauvaise figure. [Poirot & Santio: Vezo]
Intestin mal vidé, je me déplace, moi qui suis vilain. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Tsy avelan' ny anaran-kisaraka, toa raty, efa lasa ka mbola ratin' akondro. [Rinara 1974 #4481]

Ohabolana Tsy mety raha hianao hisatroka ary izaho hisalaka raty. [Veyrières 1913 #2472, Rinara 1974 #4585, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que vous portiez chapeau, et que moi je n' aie qu' une écorce sèche de bananier pour ceindre mes reins. [Veyrières 1913 #2472]
Fanazavana frantsay Luxe de l' un et pauvreté de l' autre. [Veyrières 1913 #2472]

Fizahan-teny