Fizahan-teny

Ohabolana : sarotra

Ohabolana Akaro, aidino, ohatra ny ondrin' ilay sarotra. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Akaro, aidino : toy ny andry ondrin’ ilay sarotra. [Cousins 1871 #37, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Faire monter et faire descendre sans cesse, comme fait un berger gourmand avec ses moutons. [Houlder 1895]
Faites monter, faites descendre : c' est comme le gourmand soupçonneux qui garde ses moutons. [Veyrières 1913 #743]
Fanazavana frantsay Boutade dite par les inférieurs contre les chefs qui, suivant leurs intérêts, donnent des ordres et des contre-ordres. Le proverbe est emprunté à une légende : un gourmand, craignant que sa femme ne mangeât seule les bons morceaux pendant qu'il était aux champs à garder ses moutons, trouva quelque prétexte de les ramener avant l' heure à la maison, afin de surprendre sa femme ; mais il ne vit rien et repartit pour les champs avec ses moutons ; il fit à plusieurs reprises ce manège dans la journée. [Veyrières 1913 #743]
Il monte avec eux au village - voir si le repas est prêt - puis les fait redescendre aux champs. [Houlder 1895]

Ohabolana Akondro mahia misy masaka, ka saro-dazaina aman-kavana. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Akondro mahia misy masaka, ka saro-dazaina aman-tompony. [Cousins 1871]
Akondro mahia misy masaka ka saro-dazaina amin-kavana. [Rajemisa 1985 #557, Rinara 1974 #17]
Fanazavana malagasy Enti-milaza zavatra tsy dia tsaratsara loatra ka mahasanganehana ny milaza azy amin' ny havana na ny sakaiza. [Rajemisa 1985 #557]
Dikanteny frantsay Bananes maigres dont quelques-unes sont mûres: on ne sait que dire à ses parents. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On n' ose pas leur en offrir. [Houlder 1895]

Ohabolana Aleo malaza ho sarotra, toy izay hitondra alahelo mody. [Veyrières 1913 #5643, Cousins 1871 #91]
Aleo malaza ho sarotra, toy izay mitondra alahelo mody. [Rinara 1974 #120]
Dikanteny frantsay Mieux vaut emporter la réputation d' un homme difficile et bourru que de rapporter chez soi le malheur. [Veyrières 1913 #5643]

Ohabolana Anao aho ka mora; fa raha an' olona aho dia sarotra. [Houlder 1895 #181]
Anao aho ka mora, fa raha an' olona aho ka sarotra. [Veyrières 1913 #4361, Cousins 1871]
Anao aho ka mora fa raha an' olona aho sarotra. [Rajemisa 1985]
Anao aho ka mora, fa raha an' olona sarotra. [Rinara 1974 #202]
Fanazavana malagasy Matetika tsy dia raharahaina firy ny zavatra raha eny amin' ny tena, fa raha vao lasan'olona iny, mahasarotiny izaitsizy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay C' est parce que je suis à vous que je suis bon marché ; si j' étais à un autre je serais cher. [Veyrières 1913 #4361]
Je suis à vous et c' est facile; si j' étais à un autre, ce serait difficile. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Allusion à ce que dans les ventes, le vendeur dit que c'est bon marché afin de vendre cher, et l' acheteur dit que c' est trop cher pour acheter bon marché. [Veyrières 1913 #4361]

Ohabolana Angolangolain' ny anaran--jaza: atao Andrianoly ka raha maty sarotra itaniana. [Houlder 1895]
Aza anganonganoina ny anaran--jaza, ka atao Andrianoly ; fa raha maty, saro-taniana. [Veyrières 1913 #1493, Cousins 1871]
Aza anganonganoina ny anaran' ny zaza, fa raha maty sarotra itomaniana. [Rinara 1974 #369]
Dikanteny frantsay Avoir donné un nom bizarre à son enfant: l' avoir appelé Andrianoly et, s' il meurt, pouvoir difficilement le pleurer. [Houlder 1895]
Ne donnez pas aux enfants des noms trop plaisants, par exemple : le Frisé, car s' ils meurent, on est très embarrassé pour prononcer leurs noms dans les lamentations funèbres. [Veyrières 1913 #1493]
Fanazavana frantsay Souvent les parents donnent à leurs enfants de vilains noms dans l'espoir d'en éloigner les mauvais esprits ou les influences néfastes qu' ils croient les menacer. Andrianoly vient sans doute de "Kinaoly" , nom d' êtres fabuleux à figure terrifiante. Pleurer un enfant portant le nom d' un de ces êtres malins eût été funeste. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza manao mora hielezana, fa manaova sarotra hiangonana. [Cousins 1871 #483, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ne soyez pas facile à dépenser mais soyez dur à entasser. [Veyrières 1913]

Ohabolana Aza sarotra ihamboana toa havan-dratsy. [Houlder 1895 #221, Veyrières 1913 #1070, Cousins 1871 #706]
Dikanteny frantsay Ne faites pas de difficultés quand on veut s' enorgueillir de vous, tel un mauvais parent (ou ami). [Houlder 1895]
N' insultez pas vos parents en les méconnaissant. [Veyrières 1913 #1070]

Ohabolana Boka mihevo saha ka ny mamono dia no manariva andro. [Rinara 1974 #919]
Boka mihevo saha : ny mamono dia no sarotra. [Veyrières 1913 #1966]
Boka mihevo saha : ny mamono dia no sasatra. [Cousins 1871 #791]
Dikanteny frantsay Lépreux qui sarcle un jardin : le difficile est de faire disparaître ses traces. [Veyrières 1913 #1966]
Fanazavana frantsay Se disait d'un travail mal fait. [Veyrières 1913 #1966]

Ohabolana Boka mividy lamba somizo : ny haren-katao misy ihany fa ny hitafiana azy no fatratra. [Rinara 1974 #930]
Boka mividy somizy : ny haren-katao misy ihany, fa ny hitafiana azy no fatratra. [Cousins 1871]
Boka mividy somizy : ny haren-katao misy ihany, fa ny hitafiana azy no sarotra. [Veyrières 1913 #1977, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Lépreux qui achète de la percale : il a bien de quoi acheter, mais le difficile c' est de se revêtir du vêtement. [Veyrières 1913 #1977]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui étaient riches mais laids. [Veyrières 1913 #1977]

Ohabolana Didy sompirana ka sarotra atao efa-joro. [Rinara 1974 #995, Cousins 1871 #837]

Ohabolana Dimati-mahia : sarotr’ atsipy. [Samson 1965 #D12]

Ohabolana Eny, fa ny setroka sy ny tomany tsy mba saro-pantarina akory. [Rinara 1974 #1040, Cousins 1871 #875]
Ny tomany sy ny setroka anie tsy mba saro-pantarina e ! [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Larmes sincères et larmes dues à la fumée, ne sont pas difficiles à distinguer ! [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des hypocrites et des gens rusés ; et en général, des choses faciles à distinguer. [Veyrières 1913 #5030]

Ohabolana Eo am-panaovana miady varotra ny ho avo, ka nony handalotra no milaza ho saro-panina. [Rinara 1974 #1041]

Ohabolana Fisaka ny rariny, ka saro-tadiavina. [Cousins 1871 #966, Nicol 1935 #114]
Dikanteny frantsay Le droit est mince (subtil), et donc difficile à trouver. [Nicol 1935 #114]

Ohabolana Hianao no angady nananana, vy nahitana, ka sarotra atao rainazy. [Rinara 1974]

Ohabolana Hividy aza hatao, ka mahazo vao mifararemotra. [Cousins 1871 #1080]
Hividy sarotra atao, ka mahazo mora vao mifararemotra. [Rinara 1974 #1353]
Hividy sarotra hatao, ka mahazo mora vao mifendrofendro. [Cousins 1871 #1082]

Ohabolana Ilay sarotra anin--dronono, ka hionitra ihany rahampitso. [Veyrières 1913 #2288]
Dikanteny frantsay Avare qui ne veut pas donner du lait : demain il y aura compensation. [Veyrières 1913 #2288]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux à qui on demandait toujours sans obtenir. [Veyrières 1913 #2288]

Ohabolana Irony Ambodin’ Andohalo : kilemalema saro-pidinana, kisolosolo saro-piakarana. [Veyrières 1913 #2707, Cousins 1871 #1147]
Irony Ambodinandohalo : lembalemba saro-pidinana, kisolasola saro-piakarana. [Rinara 1974 #96]
Dikanteny frantsay Cette place d' Ambodinandohalo, c' est un terrain plat avec pente difficile à descendre, c' est un plan incliné avec déclivité difficile à monter. [Veyrières 1913 #2707]
Fanazavana frantsay Se disait de toute réciprocité. [Veyrières 1913 #2707]

Ohabolana Jiolahy manan-trano ka sarotra atao olon-dratsy. [Rinara 1974 #1565]

Ohabolana Kamboty sarotra iantrana: amidio hiarahan-komana. [Rinara 1974 #1590]
Kamboty sarotra iantrana, ka amidio hiarahan-komana. [Veyrières 1913 #1031, Cousins 1871 #1228]
Dikanteny frantsay Orphelin difficile à secourir : vendons-le pour que nous en mangions ensemble le prix. [Veyrières 1913 #1031]
Fanazavana frantsay Se disait des malheureux qui étaient exigeants. [Veyrières 1913 #1031]

Ohabolana Kely tratry ny sarotra hoatry ny misao-bady tezitra. [Veyrières 1913 #1375]
Kely tratry ny sarotra, ohatra ny misao-bady tezitra. [Cousins 1871, Houlder 1895, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay De petits riens jettent dans de grandes difficultés, comme un divorce fait dans un moment d'impatience et de colère. [Veyrières 1913 #1375]
Un petit (homme) surpris par une grosse difficulté, comme celui qui divorce d' avec sa femme en colère. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' en repentira, car il ne peut se passer de laide d' une femme. [Houlder 1895]

Ohabolana Ketsa vaventy, ka sarotra atao lahirodona. [Houlder 1895 #1377, Veyrières 1913 #21, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Quand les jeunes plants de riz sont gros, il est difficile d' en planter deux ou trois dans le même trou. [Houlder 1895 #1377]
Si les jeunes plants de riz sont gros, il est difficile d' en planter plusieurs dans le même trou. [Veyrières 1913 #21]

Ohabolana Lalan-tsarotra tsy mahavery mpandalo ; ary mamba tsy homana an-tanety ; kanefa raha tia vilivily, voatsilo ; ary raha tia raviravy tongotra, haniny ihany. [Veyrières 1913 #6284, Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Un chemin difficile ne perd pas les passants ; le caïman ne dévore pas sur la terre ferme ; cependant si on aime les détours, on se blesse aux épines ; et si on aime à laisser pendre ses pieds dans l' eau, on est dévoré par le caïman. [Veyrières 1913 #6284]
Fanazavana frantsay Qui s'expose au danger y périra. [Veyrières 1913 #6335]

Ohabolana Madi-bolo izy amin’ i sarotr’ onorana. [Samson 1965 #M1]

Ohabolana Mafampana hoatry ny ratsy ataon-kavana. [Veyrières 1913 #1091]
Mafanafana ohatra ny ratsy ataon-kavana. [Houlder 1895, Rajemisa 1985]
Mafanafana sahala amin' ny latsa ataon-kavana. [Rinara 1974 #1829]
Mafanafana sarotra inoana tahaka ny ratsy ataon-kavana. [Rinara 1974 #1830]
Mafanafana, toy ny ratsy ataon-kavana. [Cousins 1871]
Maharary hoatry ny ratsy ataon-kavana. [Veyrières 1913 #1091]
Mahararirary, toy ny ratsy ataon-kavana. [Cousins 1871 #1409, Nicol 1935 #364]
Fanazavana malagasy Rehefa ny havana izay tena tokony hanampy no manisy ratsy dia tena mangidy tokoa fa tsaroan' ny aina ka mafana sy manempotra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Excessivement sensible, comme les mauvais procédés d’un parent. [Nicol 1935 #364]
Pénible comme le mal fait par un parent. [Veyrières 1913 #1091]
Pénible (litt. assez chaud) comme le mal fait par des parents (ou amis). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On sent plus vivement les mauvais traitements lorsqu'ils viennent des parents. [Veyrières 1913 #1091]

Ohabolana Mahafinaritra izany miezaka, hoy ilay sarotra. [Rinara 1974 #1835, Cousins 1871 #1397]

Ohabolana Mahazaka telo olana tsy laitra tapahina. [Nicol 1935 #413]
Ny mahazaka telo olana saro-tapahina. [Rinara 1974 #3092]
Ny mahazaka telo olana tsy laitra tapahina. [Veyrières 1913 #6242, Cousins 1871 #2312]
Dikanteny frantsay "Funiculus triplex difficile rumpitur", Eccles. 4, 12. [Nicol 1935 #413]
Une grosse corde composée de trois petites cordes tordues ensemble ne se rompt pas. [Veyrières 1913 #6242]
Fanazavana frantsay Proverbe analogue au français : un triple lien ne rompt pas ; l' union fait la force. [Veyrières 1913 #6242]

Ohabolana Mahery tsy maody tsy ela velona. [Veyrières 1913 #6289, Rinara 1974 #1875, Rajemisa 1985]
Mahery tsy maody tsy mba ela velona. [Houlder 1895 #1150, Cousins 1871 #1419]
Ny mahery tsy maody tsy ela velona. [Rajemisa 1985]
Raha mahery tsy maody tsy ela velona, osa mahira-tsaina, saro-bonoina. [Rinara 1974 #3605]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa na matanjaka aza ianao nefa tsy malina dia mety tsy ho ela velona. [Rajemisa 1985]
Tokony hitandrina sy ho malina ny matanjaka sao sendra ny tampoka tsy maha-lehilahy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui est fort mais imprudent ne peut vivre longtemps. [Veyrières 1913 #6289]
Qui est fort sans être prudent n' aura pas longue vie. [Houlder 1895 #1150]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas s'exposer au danger. [Veyrières 1913 #6289]

Ohabolana Malama maina ny tanin' ny mpanjaka, ka sarotra anaovana tongo-dovia. [Veyrières 1913 #354, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay La terre du souverain est glissante sans être mouillée : il est difficile de s' y tenir sur un pied. [Veyrières 1913 #354]
Le territoire (ou pays) du souverain est glissant même en temps sec, et il est difficile de s' y tenir sur un pied. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. on ne peut pas y faire tout ce qu' il vous plaît; il faut y observer les lois et les usages, car on n' y est pas caché. [Houlder 1895]
Il faut observer les lois. [Veyrières 1913 #354]

Ohabolana Malemy ama-mandry fa sarotra ama-mifoha toa fasika. [Rinara 1974 #1935, Cousins 1871 #1461]
Malemy am--pandriana, fa sarotra am-pifohazana toa fasika. [Veyrières 1913 #5956]
Malemy mandry, fa sarotra mifoha toa fasika. [Veyrières 1913 #5956]
Dikanteny frantsay S'entasser facilement dans le lit, mais se lever difficilement, comme le sable. [Veyrières 1913 #5956]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne se troublent pas facilement et sont vite rassurés. [Veyrières 1913 #5956]

Ohabolana Malemy amy ny voalohany, fa sarotra amy ny farany. [Cousins 1871 #1462]
Malemy amin' ny voalohany fa sarotra amin' ny farany. [Veyrières 1913 #6231, Rinara 1974 #1936]
Dikanteny frantsay Facile dans les débuts, mais difficile à la fin. [Veyrières 1913 #6231]

Ohabolana Manantena tsy misy no sarotra, fa raha mamoy mora foana. [Veyrières 1913 #5856]
Ny manantena tsy misy no sarotra, fa ny mamoy mora foana. [Cousins 1871 #2318, Nicol 1935 #272]
Dikanteny frantsay Espérer ce qui n' est pas est pénible, mais une fois qu' on a abandonné cette espérance, cela ne coûte plus. [Veyrières 1913 #5856]
Espérer, pour aboutir à la déception, est dur ; tandis qu’il est facile de se désister d’avance. [Nicol 1935 #272]
Fanazavana frantsay Il vaut mieux dire la vérité que de faire de vaines promesses. [Veyrières 1913 #5856]

Ohabolana Maro, ka tsy mahalava amalona. [Veyrières 1913 #3204, Cousins 1871 #1637]
Maro ka tsy mahalava amalona, betsaka ka saro-tantanina. [Rinara 1974 #2140]
Dikanteny frantsay L' anguille a beau être longue, les partageants étant nombreux, chacun n' aura que peu de chose. [Veyrières 1913 #3204]
Fanazavana frantsay Les parts sont petites. [Veyrières 1913 #3204]

Ohabolana Mateti-pihanta mila tonony, ihantan-tsy ahazoana saro-kavanina. [Veyrières 1913 #5102, Rinara 1974 #142, Cousins 1871 #1657]
Dikanteny frantsay Demander souvent, c' est chercher querelle, mais il est difficile de lier amitié avec celui qui ne donne rien de ce qu' on lui demande. [Veyrières 1913 #5102]
Fanazavana frantsay Il faut garder une juste mesure. [Veyrières 1913 #5102]

Ohabolana Mavo lamba mividy hena: anaovan’ ny olona sarotra, fa ataony ho liana. [Cousins 1871 #1693]
Mavo lamba mividy hena : anaovan' ny olona sarotra (lafo) fa ataony ho liana. [Rinara 1974 #2216]
Mavo lamba mividy hena, ka tsy fantatry ny olon-ko liana. [Houlder 1895 #1480, Veyrières 1913 #2528]
Dikanteny frantsay Individu mal habillé qui veut acheter de la viande : on ne s' aperçoit pas de son désir,. [Veyrières 1913 #2528]
Un homme misérablement habillé qui cherche acheter de la viande: les gens ne s' aperçoivent pas de son désir. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il est tellement mal mis qu' on ne pense pas qu' il ait de quoi acheter. [Houlder 1895]

Ohabolana Miala fo aman-kavana, fa ny monina irery zava-tsarotra ; miala fo aman-taona, fa ny oran-ko ritra. [Veyrières 1913 #1101, Cousins 1871 #1714, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Soyez bien ouvert avec vos parents, car il est dur d'habiter seul ; travaillez de tout coeur à la saison propice, car la pluie cessera et la terre deviendra dure. [Veyrières 1913]

Ohabolana Miharihary, ohatra ny vay an-kandrina. [Cousins 1871, Nicol 1935]
Miharihary sarotra afenina toa vay an-kandrina. [Rinara 1974 #2317]
Miharihary toy ny vay an-kandrina. [Veyrières 1913 #5009]
Vay an-kandrina ka sarotra afenina. [Houlder 1895 #2082, Veyrières 1913 #2834]
Dikanteny frantsay Etre en évidence, comme une plaie au front. [Nicol 1935 #371]
Furoncle au front : il est difficile de le cacher. [Veyrières 1913 #2834]
Un furoncle sur le front est difficile à cacher. [Houlder 1895]
Visible comme le furoncle sur le front. [Veyrières 1913 #5009]
Fanazavana frantsay Cela crève les yeux. [Veyrières 1913 #5009]
On ne peut pas tenir secret ce qui se voit. [Veyrières 1913 #2834]

Ohabolana Mihinjihinjy sarotra hihavanana, nony miketraka ambakain' ny sasany. [Rinara 1974 #2325]

Ohabolana Miolakolaka ny mpiventy hira, ka sarotra arahina. [Houlder 1895 #1325, Veyrières 1913 #5560]
Miolakolaka ny mpiventy ka sarotra arahina. [Rinara 1974 #2355]
Dikanteny frantsay Celui qui conduit le chant fait beaucoup de fioritures (litt. de détours) et alors on le suit difficilement. [Houlder 1895]
Le chef du chant fait beaucoup de fioritures, et il est difficile de le suivre. [Veyrières 1913 #5560]

Ohabolana Mita rano saro-mamba. [Veyrières 1913 #2628, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mandalo fotoan-tsarotra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Passer par une épreuve dangereuse, c' est passer à gué une rivière peuplée de caïmans. [Veyrières 1913 #2628]

Ohabolana Mpanelanelana ny sarotra toa tamotamo. [Veyrières 1913 #3358]
Mpanelanelana ny sarotra toa tatamo. [Houlder 1895 #1086]
Dikanteny frantsay Être médiateur dans la difficulté comme le safran. [Veyrières 1913]
Servir de médiateur entre ce qui est difficile, comme le safran. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le bulbe du safran est employé comme remède et on dit qu' il intervient entre la maladie et le corps, de là le proverbe. [Houlder 1895]
Le safran servait de remède entre la maladie et le corps. [Veyrières 1913 #3358]

Ohabolana Ny antonona sarotra hanomezan-toky. [Rinara 1974 #2894]

Ohabolana Ny antonony saro-tadiavina. [Veyrières 1913 #2954, Cousins 1871 #2173]
Dikanteny frantsay Le juste milieu, le convenable, voilà ce qui est difficile à trouver. [Veyrières 1913 #2954]

Ohabolana Ny antonony sarotra ilaina. [Houlder 1895 #593]
Dikanteny frantsay Il est difficile de trouver le juste milieu. [Houlder 1895 #593]

Ohabolana Ny fandrahoan-kena maro manana fa ny vilanin--dronono sarotra ihamboana. [Rinara 1974 #2957]
Ny fandrahoan-kena no maro manana, fa ny vilanin--dronono sarotra ihamboana. [Veyrières 1913 #4544, Cousins 1871 #2210]
Dikanteny frantsay Une marmite pour faire cuire la viande, beaucoup l' ont, mais une marmite pour le lait, il est difficile d' y prétendre. [Veyrières 1913 #4544]
Fanazavana frantsay C' est du luxe. [Veyrières 1913 #4544]

Ohabolana Ny faritan' ny maso sarotra atao an-trotroana. [Rinara 1974 #2971]

Ohabolana Ny fihavanana tsy azo vidina. [Houlder 1895 #160]
Ny fihavanana tsy azo vidina : angatahina, mora foana. [Cousins 1871 #2228]
Ny fihavanana : vidiana sarotra, angatahina mora. [Rinara 1974 #2987]
Dikanteny frantsay L' amitié ne s' achète pas. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny fitia no sarotra hadinoina dia mbola injay ihany ny don-tokana fandre. [Rinara 1974 #2998]

Ohabolana Ny hambohambo sarotra atao, ka tanio, fa zaza maty, fa toe-tarehy hitan’ olona ihany. [Veyrières 1913 #1529, Cousins 1871]
Ny hambohambo sarotra atao, ka tanio fa zaza maty, fa toe-tarehy niaraha-nahita. [Rinara 1974 #3024]
Dikanteny frantsay Il est difficile de le vanter sur ce qu'il n'a pas ; cependant pleurez cet enfant, car il est mort, et pour ce qui est de la beauté de son visage tout le monde peut la voir. [Veyrières 1913 #1529]
Fanazavana frantsay Paroles de lamentations à la mort d' un enfant : on disait toujours qu' il était beau. [Veyrières 1913 #1529]

Ohabolana Ny hanin-kavana tsy niraharahana ny lalan-davitra (sarotra). [Rinara 1974 #3027]

Ohabolana Ny lainga mora atentina fa sarotra ialana. [Houlder 1895 #469, Veyrières 1913 #4942, Rinara 1974 #3056, Cousins 1871 #2291]
Dikanteny frantsay Le mensonge est facile à ajouter, mais il est difficile de s' en dédire. [Houlder 1895]
Le mensonge se plaque facilement ; mais une fois plaqué, il est difficile de s' en défaire. [Veyrières 1913 #4942]
Fanazavana frantsay C' est tenace et bien difficile à réparer. [Veyrières 1913 #4942]

Ohabolana Ny lainga tahaka ny fasika: ka mora ama-mandry, fa sarotra ama-mifoha. [Houlder 1895]
Ny lainga tahaka ny fasika : mora ama-mandry, fa sarotra ama-mifoha. [Rinara 1974 #3057]
Dikanteny frantsay Le mensonge est comme le sable: il paraît doux quand on s' y couche, mais dur quand on se lève. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny lasa tsy mba azo naverina ary ny omaly sarotra afody. [Rinara 1974 #3074]

Ohabolana Ny mandainga mora, fa ny manala sarotra. [Veyrières 1913 #4946]
Dikanteny frantsay Mentir c' est facile; réparer c' est difficile. [Veyrières 1913 #4946]

Ohabolana Ny mandimby anaran--dray soa : sarotra. [Rinara 1974 #3110]
Ny mandimby ray soa sarotra. [Veyrières 1913 #885, Cousins 1871 #2322]
Sarotra ny mandimby anaran--dray soa. [Veyrières 1913 #1000]
Dikanteny frantsay Il est difficile de succéder dignement à un père parfait. [Veyrières 1913 #885]
Le nom d' un père illustre est difficile à porter. [Veyrières 1913 #1000]

Ohabolana Ny mianjona mora fa ny ianjonana no sarotra. [Rinara 1974 #3143]

Ohabolana Ny milondra tehina mora, fa ny mitondra tena sarotra. [Nicol 1935 #434]
Dikanteny frantsay Il est facile de diriger sa route, mais il est difficile de diriger sa vie. [Nicol 1935 #434]

Ohabolana Ny mitondra tehina mora, fa ny mitondra tena sarotra. [Houlder 1895 #1166, Cousins 1871 #2351]
Dikanteny frantsay Il est facile de porter un bâton (ou une canne), mais il est difficile de se conduire (Litt. de se porter soi-même). [Houlder 1895]

Ohabolana Ny toko telo mahamasa-nahandro. [Rinara 1974 #3308]
Ny toko telo no mahamasa-nahandro. [Cousins 1871 #2509, Nicol 1935 #416]
Toko telo mahamasaka ny nahandro, andry telo mahatanjaka ny trano. [Veyrières 1913 #1717]
Toko telo mahamasa-nahandro. [Rajemisa 1985]
Toko telo mahamasa-nahandro, tady telo olana saro-tapahina. [Rinara 1974 #4161]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona na zavatra telo izay fototra ijoroan' ny asa na raharaha iray. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Il faut trois pierres pour bien cuire les aliments. [Nicol 1935 #416]
Trois pierres dressées font le foyer pour cuire les aliments, trois piliers dressés font la maison et sa force. [Veyrières 1913 #1717]
Fanazavana frantsay Toutes les maisons et tous les foyers étaient construits de la même façon : par là tous les Malgaches se ressemblaient ; l'union fait la force. [Veyrières 1913 #1717]

Ohabolana Ny tsy manam-bato hatoraka sy ny ory lava volombava, dia samy zandrin' olona sarotra itodihana sy zoky manjary faralahy. [Rinara 1974 #3342]

Ohabolana Ny tsinjaka maro mahay, fa ny dada no sarotra ianarana. [Cousins 1871 #2525]
Ny tsinjaka maro mahay, fa ny dada sarotra hianarana. [Houlder 1895]
Ny tsinjaka, maro mahay ; fa ny dada, sarotra ianarana. [Veyrières 1913 #3294]
Ny tsinjaka maro mpahay fa ny dada no sarotra ianarana. [Rajemisa 1985]
Tsinjaka no maro mahay, fa ny dada no sarotra hianarana. [Cousins 1871 #3318]
Tsinjaka no maro mahay, fa ny dada no sarotra ianarana. [Rinara 1974 #4447]
Dikanteny frantsay Beaucoup savent (danser) le "tsinjaka" , mais le "dada" est difficile à apprendre. [Houlder 1895]
Danser, beaucoup savent le faire ; mais la danse qu' on appelle dada voilà qui est difficile à apprendre. [Veyrières 1913 #3294]
Fanazavana frantsay Ces deux termes désignent des danses et la seconde était peut-être accompagnée d' un chant. [Houlder 1895]
Se disait des affaires ou choses difficiles. [Veyrières 1913 #3294]

Ohabolana Ny vola tsy lany hamamiana fa ny fihavanana mahavonjy amin' ny sarotra. [Rinara 1974 #3366]

Ohabolana Osilahy sarotra andrasana. [Veyrières 1913 #5671]
Dikanteny frantsay Bouc difficile à garder. [Veyrières 1913 #5671]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes difficiles. [Veyrières 1913]

Ohabolana Raha mpanan-karena tsy mahavoky andevo, dia sahala amy ny malahelo ihany; ary raha malahelo be hanin-kotrana, dia sarotra atao malahelo. [Cousins 1871]
Raha mpanan-karena tsy mahavoky andevo, dia sahala amin' ny malahelo ihany ; ary raha malahelo be hanin-kotrana, sarotra atao malahelo. [Veyrières 1913 #588]
Dikanteny frantsay Un riche qui n' arrive pas à nourrir ses esclaves, ressemble à un pauvre ; et un pauvre qui a beaucoup d' autres vivres que le riz, passe difficilement pour pauvre. [Veyrières 1913 #588]
Fanazavana frantsay La nourriture est la grande chose. [Veyrières 1913 #588]

Ohabolana Raha zaza sarotra ala-nify, aoka ho sosona. [Veyrières 1913 #1534, Cousins 1871 #2728]
Raha zaza sarotra ali-nify, aoka ho sosona. [Houlder 1895 #416]
Dikanteny frantsay Si un enfant ne veut pas se laisser arracher les dents, laissez-lui avoir des surdents. [Veyrières 1913 #1534]
Si un enfant ne veut pas se laisser arracher une dent, qu' il lui en vienne une autre à côté. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des enfants volontaires et difficiles à réprimander, et de tous les gens incorrigibles. [Veyrières 1913 #1534]

Ohabolana Ririnin-dasa tsy tsaroana, fahoriana nodiavina, sarotra hadinoina. [Rinara 1974 #3757]

Ohabolana Sakafo tsara saro-baliana. [Rinara 1974 #3793, Cousins 1871 #2827]

Ohabolana Saro-bary an-tsotro ka samy miady fo izay ho any am--bavany. [Rinara 1974]
Saro-bary an-tsotro : samy miady fo izay ho am--bavany. [Veyrières 1913 #4591, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay On partage difficilement le riz qu' on a dans sa cuiller : chacun fait des efforts pour le faire entrer dans sa bouche. [Veyrières 1913 #4591]
Fanazavana frantsay Analogue au français : retirer la bouchée de sa bouche. [Veyrières 1913 #4591]

Ohabolana Saro-katea ka hane ma. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Difficile à aimer comme l' aliment chaud. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Saro-katea ka vorotsiky tatake, tsebehe, mikoniatse. [Poirot & Santio: Vezo]
Saro-teave ka vorotsike tatake. [Poirot & Santio: Vezo]
Sarotse tea ka vorotsiky tatake, tsebehe, mikoniatse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Difficile à aimer comme le linge usé. [Poirot & Santio: Vezo]
Difficile à aimer comme le tissu déchiré, on coud et il se déchire facilement. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Sarotra loatra : tsy mahay monina, mora loatra, tsy manan-ko an-tena. [Rinara 1974 #3854]
Sarotra loatra, tsy monina amin’ olona; mora loatra, tsy manan-ko an-tena. [Veyrières 1913 #6004, Cousins 1871 #2874]
Dikanteny frantsay Celui qui est trop sévère est détesté de tout le monde ; celui qui est trop bon est la proie de tout le monde et ne garde rien pour lui. [Veyrières 1913 #6004]

Ohabolana Sarotr' entina toy ny rafozam-be tsiny: omena ny manta, "Tsy omby vilany" ; omena ny masaka, "Sisa tsy lany" . [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Difficile à contenter comme des beaux-parents qui trouvent toujours à redire: on leur offre de la viande crue, (et ils disent): "C' est ce que vous n' avez pu mettre dans la marmite" ; on leur en donne de la cuite, (ils répondent): "Ce sont des restes!". [Houlder 1895]

Ohabolana Setroka sy tomany tsy mba sarotra fantarina. [Houlder 1895 #2146, Veyrières 1913 #2776]
Dikanteny frantsay Fumée et larmes se voient facilement. [Veyrières 1913 #2776]
La fumée et les larmes s' aperçoivent facilement. [Houlder 1895]

Ohabolana Sokina anaty voaroy: hitan' ny maso fa sarotra alaina. [Houlder 1895 #1213]
Sokina anaty voaroy, ka hitan' ny maso fa sarotra alaina. [Rinara 1974 #3917]
Dikanteny frantsay Un hérisson dans les ronces: on le voit, mais il est difficile de l' y aller prendre. [Houlder 1895]

Ohabolana Somalahy retareta ka sarotra atao ratsy. [Veyrières 1913 #1709, Rinara 1974 #3941, Cousins 1871 #2931]
Dikanteny frantsay Un homme énergique qui est difforme : on le traite difficilement de laid. [Veyrières 1913 #1709]
Fanazavana frantsay Les qualités morales compensent les difformités du corps. [Veyrières 1913 #1709]

Ohabolana Sosoa masi-may : sarotr’ ariana. [Samson 1965 #S51]

Ohabolana Tano ny azo, fa sarotra ny mila. [Cousins 1871 #3014, Nicol 1935 #230]
Dikanteny frantsay Garde le bien présent, car chercher n’est pas commode. [Nicol 1935 #230]

Ohabolana Tapatsihy vato sarotr’ ahorona, vady tsy foy sarotr’ avela. [Samson 1965 #T41]

Ohabolana Tavolo fahavaratra : sarotra ampandrina. [Samson 1965 #T52]

Ohabolana Trano bongo misy ronono, ka sarotra atao malahelo. [Houlder 1895 #1363]
Trano bongo misy ronono: sarotra atao malahelo. [Cousins 1871 #3269]
Dikanteny frantsay Une cabane où il y a du lait ne peut guère être appelée pauvre. [Houlder 1895]

Ohabolana Tsy hofitahin' olon-tiana, tsy holaingain' olo-mahatoky ; fa ny ataon' izany no saro-pantarina. [Veyrières 1913 #4962, Cousins 1871 #3355]
Tsy ho fitahin' olon-tiana, tsy ho laingan' olo-mahatoky, fa ny ataon' izany no saro-pantarina. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Puissiez-vous n' être pas trompé par quelqu' un que vous aimez, ni devenir victime des paroles mensongères de quelqu'un en qui vous avez confiance ; car la conduite de ces personnes est difficile à discerner. [Veyrières 1913 #4962]

Ohabolana Tsy mety raha manao sola sarotra, ka miloloha vary mahamay. [Veyrières 1913 #2145, Rinara 1974 #4621, Cousins 1871 #3441]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas faire comme le chauve qui n' aime pas à partager : il porte du riz chaud sur la tête et il le cache sous son chapeau. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des avares et des égoïstes. [Veyrières 1913 #2145]

Ohabolana Tsy mety raha saro-taho-biby, ka tia katsakatsaka. [Veyrières 1913 #5736, Rinara 1974 #4674, Cousins 1871 #3486]
Dikanteny frantsay Quand on a peur des bêtes, il ne faut pas courir partout dans le désert et la forêt. [Veyrières 1913 #5736]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas s' exposer au malheur. [Veyrières 1913 #6308]

Ohabolana Vady nahita tenda (toetra) ka sarotra hanasana vava. [Rinara 1974 #315]

Ohabolana Voatavo mahamay ka tsy hanin-jaza sarotra an-kanina. [Rinara 1974 #4999]

Ohabolana Voly vita kiady ka sarotra atao hitsin-dalana. [Rinara 1974]

Ohabolana Zanak' olo-mianadahy no mivady : sarotra mifanao itena! [Veyrières 1913 #68, Rinara 1974 #5083, Cousins 1871 #3758]
Dikanteny frantsay Cousins qui se marient ensemble, il leur est difficile de se tutoyer car ils sont habitués à se respecter. [Veyrières 1913 #68]

Fizahan-teny