Fizahan-teny

Ohabolana : tarehy

Ohabolana Akanjon-goaika, ka enti-maty hoatry ny tarehy. [Veyrières 1913 #5247]
Dikanteny frantsay Collier blanc des corbeaux : ils l' emportent avec leur tête en mourant. [Veyrières 1913 #5247]
Fanazavana frantsay Se disait des choses qui durent, par exemple d' une amitié fidèle. [Veyrières 1913 #5247]

Ohabolana Aleo ratsy tarehy ka tsara fanahy, toy izay tsara tarehy ka ratsy fanahy. [Houlder 1895 #93]
Dikanteny frantsay Il vaut mieux être laid et bon, que d' être beau et méchant. [Houlder 1895]

Ohabolana Aleo ratsy tarehy manam-panahy handalana, toy izay tarehy soa tsy ampy fiaina. [Rinara 1974 #19]

Ohabolana Ampinga ravin-tsaonjo : voafina ihany ny tarehy, fa tsy voafefy ny aina. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Ampinga ravin-tsaonjo : voafina ny tarehy, fa tsy voaro ny aina. [Rinara 1974 #190]
Dikanteny frantsay Bouclier en feuilles de gouet : le visage est bien caché mais la vie n' est pas à l' abri. [Veyrières 1913 #3450]
Fanazavana frantsay Se disait d' une défense qu' on perce facilement à jour, ou bien d' un succès de peu de durée. [Veyrières 1913 #3450]

Ohabolana Aza manadidy an-dRasoa tia ratsy ; fa ny fitia tsy mila tarehy. [Cousins 1871]
Aza manadidy an-dRasoa tia ratsy ; fa raha tiana, mitombo tarehy. [Veyrières 1913 #1268, Cousins 1871]
Aza manadidy an-dRasoa tia ratsy : ny tia tsy mila tarehy. [Veyrières 1913 #1268]
Aza manadidy ny soa tia ratsy fa izay tiana mitombo tarehy. [Rinara 1974 #477]
Dikanteny frantsay Ne reprochez pas à Rasoa d' aimer quelqu' un de laid, car celui qui est aimé devient beau. [Veyrières 1913 #1268]
Ne reprochez pas à Rasoa d' aimer quelqu' un de laid : l' amour n' a pas besoin de beauté. [Veyrières 1913 #1268]
Fanazavana frantsay L' amour est aveugle. [Veyrières 1913 #1268]

Ohabolana Aza manao : " tsy tiako tarehy, halako bika " . [Veyrières 1913 #5499]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme celui qui dit : je n' aime pas sa figure, je déteste son air. [Veyrières 1913 #5499]
Fanazavana frantsay Se disait de la partialité. [Veyrières 1913 #5499]

Ohabolana Aza ny tarehy mavomavo no izahana, fa ny havany any Dilambato. [Cousins 1871 #701]
Ny tarehiko mavomavo angaha no izahanao, fa tsy ny havana avy any Dilambato. [Veyrières 1913]
Ny tarehiko ratsy angaha no izahanao, fa tsy ny havana avy any Dilambato. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Vous ne regardez probablement que ma vilaine figure et vous ne voyez pas le parent qui vient de Dilambato. [Veyrières 1913 #1226]
Fanazavana frantsay Allusion à la légende d'une personne laide qui comptait sur ses parents pour se marier. [Veyrières 1913 #1226]

Ohabolana Boka miteraka Alahamady, ka hitan' Andriamanitra ny tarehiny. [Veyrières 1913 #1975, Houlder 1895]
Boka niteraka Alahamady, ka hitan' Andriamanitra ny tarehiny. [Veyrières 1913 #24, Cousins 1871 #814]
Boka teraka alahamady : hitan' Andriamanitra ny tarehiny. [Rinara 1974 #948]
Dikanteny frantsay Lépreux qui lance quelque chose à la nouvelle lune d' Alahamady : Dieu voit sa figure. [Veyrières 1913 #1975]
Pauvre lépreuse qui enfante pendant le grand jour de fête d' Alahamady : Dieu seul voit sa face. [Veyrières 1913 #24]
Un lépreux qui lance quelque chose en haut au mois d' Alahamady: Dieu voit sa figure. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Allusion à l' ancienne coutume de lancer des morceaux de bouse de bœuf à la lune lors de la nouvelle lune d' Alahamady, le premier mois de l'année malgache; en ce faisant, le lépreux découvrait son visage défiguré qu' il n' aurait pas voulu montrer. [Houlder 1895]
Ce proverbe disait l' éloignement des Malgaches pour les lépreux, et s' employait pour signifier une chose dont il n'y a pas à tenir compte. [Veyrières 1913 #24]
Il la découvre pour lancer ; on lançait de la bosse de boeuf à la nouvelle lune du mois d' Alahamady. [Veyrières 1913]

Ohabolana Dovidovy endrika ka tian' ny olona haratsiana ary amboalambo tarehy ka tian' ny kabary hodiavina. [Rinara 1974]
Dovidovy endrika, ka tian' ny olona hoharatsina ; ary amboalambo tarehy, ka tian' ny kabary hodiavina. [Veyrières 1913 #4862, Cousins 1871 #863]
Dikanteny frantsay Il a l' air chétif, aussi aime-t-on à se moquer de lui ; il a l' air d' un aventurier, aussi s' attire-t-il fréquemment des discussions. [Veyrières 1913 #4862]

Ohabolana Enti-maty toa tarehy. [Rinara 1974 #71]
Enti-maty, toy ny tarehy. [Cousins 1871 #873, Nicol 1935 #466]
Dikanteny frantsay Inséparable, comme le visage qu' on emporte dans la mort. [Veyrières 1913 #620]
Qu’on garde jusqu’à la mort, comme le visage. [Nicol 1935 #466, Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des choses invétérées, inséparables. [Veyrières 1913 #620]

Ohabolana Ilay boka naka ody fitia : ny tarehiko anie efa simba fa izay hataonao no sisa! [Rinara 1974 #1397]
Ilay boka nitokoa ody fitia: "Ny tarehiko anie efa rava, fa ny hataonao no sisa e!". [Veyrières 1913 #2001, Cousins 1871 #1111]
Ilay boka sy ny odiny : ny tarehiko anie efa simba, fa ny hataonao no sisa. [Veyrières 1913 #73, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Lépreux qui parle à son ody ou amulette : voilà que ma figure est gâtée ; il te reste à faire ton oeuvre si tu le peux. [Veyrières 1913]
Lépreux qui prononce des imprécations en demandant de l'efficacité aux philtres d' amour : ma figure est ravagée, dit-il, mais il reste votre efficacité, je compte sur vous. [Veyrières 1913 #2001]
Un lépreux parlant à son amulette: "J' ai le visage ravagé (par la maladie c' est vrai), mais agis maintenant si tu y peux quelque chose". [Houlder 1895]

Ohabolana Izay tiana mitombo tarehy. [Veyrières 1913 #1283]
Dikanteny frantsay A la personne aimée, on trouve beau visage. [Veyrières 1913 #1283]

Ohabolana Menaka sy taim-piraka : ny vilany no iraisana fa ny tarehy samy hafa. [Rinara 1974 #2224, Cousins 1871]

Ohabolana Miaramila be molotra : tsy mitady tarehy, fa tavy no ilaina. [Veyrières 1913 #438]
Miaramila sima : tsy mila tarehy tsy be angesongeso, fa tavy ihany kosa no tadiavina. [Veyrières 1913 #438]
Miaramila sima : tsy mitady tareby, fa tavy no ilaina. [Cousins 1871 #1731]
Miaramila sima : tsy mitady tarehy, fa tavy no ilaina. [Rinara 1974 #2267]
Dikanteny frantsay Soldats à grosses lèvres et soldats à bec-de-lièvre : ils ne cherchent pas la beauté ni les apprêts mais ils soignent la graisse de leurs joues. [Veyrières 1913 #438]
Fanazavana frantsay Se disait des gens grossiers et mangeant bien. [Veyrières 1913 #438]

Ohabolana Mitovy ny tarehy, fa ny famindra no samihafa. [Veyrières 1913 #1662, Cousins 1871 #1892, Houlder 1895]
Mitovy tarehy fa ny famindra no samy hafa. [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Ny toetra no samy manana ny azy. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Les figures sont semblables mais la démarche est différente. [Veyrières 1913 #1662]
Le visage est le même, mais la démarche est différente. [Houlder 1895]

Ohabolana Mpiasabe raha ny tarehy fa jiolahy ny ao anaty. [Rinara 1974 #2614]
Mpiasabe tarehy, fa jiolahy anaty. [Cousins 1871 #1976]

Ohabolana Ny anarana mampody mandry, fa ny tarehy mampitampody. [Houlder 1895 #491, Cousins 1871 #2153]
Ny anarana mampody mandry fa ny tarehy mampiverina ilalana. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Tsy arakaraka ny anarany ny tarehiny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Le nom vous fait passer la nuit dehors (en voyage) mais la figure vous fait revenir chez vous le même jour. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' agit de quelqu' un s' en allant chercher femme au loin; s' il entend parler favorablement d' une jeune personne au nom engageant, il continuera son voyage; mais s' il peut juger de visu de celle qui aurait pu devenir sa femme, et que sa figure lui déplaise, alors découragé, il s' empresse de retourner chez lui. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny be vola maro sakaiza ary ny harena mampitombo tarehy. [Rinara 1974 #2921]

Ohabolana Ny firavaka azo atentina, fa ny tarehy tsy azo atentina. [Houlder 1895 #1284]
Ny firavaka no azo atentina, fa ny tarehy tsy azo atentina. [Veyrières 1913 #2449, Cousins 1871 #2231]
Ny firavaka no azo atentina fa tsy ny tarehy. [Rinara 1974 #2993]
Dikanteny frantsay Des ornements, on peut s' en mettre, mais quant à sa figure, on ne peut rien y changer. [Houlder 1895]
On peut ajouter des parures, mais on ne peut pas ajouter un beau visage. [Veyrières 1913 #2449]

Ohabolana Ny harena tsy mahaleo ny tarehy sy ny fanahy. [Veyrières 1913 #1221]
Dikanteny frantsay Mieux vaut la beauté et les qualités morales que la fortune. [Veyrières 1913 #1221]

Ohabolana Ny henatra mampiova ny tarehy. [Houlder 1895 #1120]
Ny henatra mampiova tarehy. [Veyrières 1913 #6458, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay La honte change le visage. [Veyrières 1913 #6458]
La honte fait changer la figure. [Houlder 1895 #1120]

Ohabolana Ny lamba ratsy no azo enti-mivily, fa ny tarehy ratsy tsy mba azo enti-mivily. [Veyrières 1913 #2452, Cousins 1871 #2294]
Ny lamba ratsy no azo enti-mivily, fa ny tarehy ratsy tsy menatra hifanena. [Rinara 1974 #3068]
Dikanteny frantsay Un mauvais lamba peut se dissimuler mais un visage laid et vilain ne le peut pas. [Veyrières 1913 #2452]

Ohabolana Ny tandra vadin-koditra, ny tarehy enti-maty. [Rinara 1974 #3260]

Ohabolana Ny tarehy an-dRahiratra, fa ny vintana an-dRasitamoraina. [Veyrières 1913 #851]
Ny tarehy an-dRahiratra; fa ny vintana an-dRatsitamoraina. [Cousins 1871]
Ny tarehy an-dRahiratra fa ny vintana an-dRatsitamorainy. [Rajemisa 1985]
Ny tarehy no an-dRahiratra fa ny vintana an-dRatsitamoraina. [Rinara 1974 #3267, Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Entina milaza fa tsy ny tarehy akory no hahazoana vady tsara na fiadanana, fa ny vintana izay mahatonga ho moramorainy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La beauté est à Rahiratra, mais l' heureux destin est à Rasitamoraina. [Veyrières 1913 #851]
Rahiratra a la beauté pour elle, mais Ratsitamoraina, par contre, a été favorisée par le sort. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A chacun son sort. [Veyrières 1913 #851]
De ces deux femmes, la seconde, avec moins d' avantages physiques que la première, a pourtant été mariée avant, ce qui montre que le sort lui a été favorable. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny tarehy no ratsy ka ny volo no aolankolana. [Rinara 1974]
Ny tarehy no ratsy, ka ny volo no aolanolana. [Houlder 1895 #1758, Veyrières 1913 #2454]
Dikanteny frantsay Celle qui est laide tresse (litt. tord) ses cheveux, pour tâcher de racheter, autant que possible, la laideur de son visage. [Houlder 1895 #1758]
Sa figure est laide et elle la pare en tressant ses cheveux. [Veyrières 1913 #2454]
Fanazavana frantsay Une femme laide qui se pare, cherche ce qui ne convient pas ; autre sens : dissimuler un défaut. [Veyrières 1913 #2454]

Ohabolana Ny tarehy no tsy azo ovana, fa ny toetra mora ovana. [Rinara 1974 #3269]
Ny tarehy ratsy no tsy azo ovana, fa ny fanahy ratsy azo ovana. [Veyrières 1913 #3053, Rajemisa 1985]
Ny tarehy ratsy no tsy azo ovana, fa raha ny fanahy mora foana. [Veyrières 1913 #3053]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny bika aman' endrika dia sarotra ovana satria efa izao no nanaovan' ny Nahary azy, fa ny toetra amam-panahy kosa dia miankina amin' ny sitrapon' ny tena ny mahatsara na maharatsy azy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Une vilaine figure ne peut pas être changée mais une mauvaise conduite peut facilement être changée. [Veyrières 1913 #3053]
Fanazavana frantsay On peut corriger sa conduite. [Veyrières 1913 #3053]

Ohabolana Ny tarehy ratsy no tsy azo ovana, fa ny fanahy ratsy azo ovana ihany. [Nicol 1935 #455, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay On ne peut changer une figure laide ; mais on peut changer une âme laide. [Nicol 1935 #455]

Ohabolana Ny tarehy soa verin' ny hanina an-dany vazana. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Un beau visage gâté par la nourriture entre les dents et les joues. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' agit d' une femme qui malgré sa beauté se nettoie la bouche avec son doigt, ce qui décourage les prétendants possibles. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny tarehy tsy mahaleo ny fanahy. [Cousins 1871 #2435, Nicol 1935 #440]
Dikanteny frantsay Un beau visage ne vaut pas la vertu. [Nicol 1935 #440]

Ohabolana Ny teny tahaka ny vato ateli-mamba: atelina, tsy mba lo; aloa, tsy miova tarehy. [Cousins 1871 #2448]
Ny teny toy ny vato ateli-mamba : atelina tsy lo, aloa tsy miova tarehy. [Rinara 1974]

Ohabolana Ny tsiny toy ny rivotra : mikasika ny tena fa tsy hita tarehy. [Houlder 1895 #150, Veyrières 1913 #6482, Rinara 1974 #3335, Cousins 1871 #2526]
Dikanteny frantsay Le blâme, c' est comme le vent : il touche et on le sent, mais on ne le voit pas. [Veyrières 1913 #6482]
Le blâme est comme le vent: on le sent sans le voir. [Houlder 1895 #150]

Ohabolana Ny voky tsy mahaleo ny tsaroana. [Veyrières 1913 #4558, Cousins 1871 #2488, Nicol 1935]
Ny voky tsy mahaleo ny tsaroana, ary ny tarehy tsy mahaleo ny fanahy. [Veyrières 1913 #1228]
Voky tsy mahaleo ny tsaroana. [Rinara 1974 #5013]
Dikanteny frantsay La mémoire du coeur vaut mieux que les aliments qui rassasient, et un beau caractère vaut mieux qu' un beau visage. [Veyrières 1913]
L' attention vaut mieux que le repas. [Veyrières 1913 #4558]
Le fait que quelqu' un s' est souvenu de vous (pour vous faire un présent), vaut mieux que le présent lui-même. [Houlder 1895]
Le rassasiement ne vaut pas un souvenir. [Nicol 1935 #387]
Fanazavana frantsay C' est bien d'être rassasié, mais ce qui vaut encore mieux c' est d' avoir été invité. Paroles dites par les invités. [Veyrières 1913 #4558]

Ohabolana Papango didimaso tsy fihinana : samy ratsy, ka aza mifanenitra ; papango didimaso, voron-tsy fihinana, esory ny taimaso vao miresaka amiko. [Veyrières 1913 #4889]
Papango didimaso, voron-tsy fihinana: zahao aloha ny tarehy vao mifosa ny sasany. [Cousins 1871 #2590, Houlder 1895, Veyrières 1913]
Papango didimaso, voron-tsy fihinana, zahao aloha ny tena vao mifosa ny sasany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Papangue, oiseau chassieux qu' on ne mange pas, regarde-toi avant de dire du mal des autres. [Veyrières 1913 #4890]
Papangues, oiseaux chassieux qu' on ne mange pas, vous êtes tous vilains, ne vous moquez pas les uns des autres ; papangue, oiseau chassieux qu' on ne mange pas, enlève ta chassie avant de me parler. [Veyrières 1913 #4889]
Un papango aux yeux chassieux, un oiseau qu' on ne mange pas: regardez votre propre visage avant de dire du mal des autres. [Houlder 1895 #569]
Fanazavana frantsay Se disait des médisants. [Veyrières 1913 #4890]

Ohabolana Ratsy tarehy ambinin-doza, ka mirakaraka vao tsara. [Houlder 1895 #1291]
Ratsy tarehy ambinin-doza : mirakaraka vao soa. [Rinara 1974 #3726]
Ratsy tarehy ambinin-doza : mirakaraka vao tsara. [Veyrières 1913 #1784, Cousins 1871 #2769]
Dikanteny frantsay Laide à qui le malheur porte bonheur : c' est quand elle a les cheveux éparpillés et en désordre en signe de deuil, qu' elle commence à être bien. [Veyrières 1913 #1784]
Une femme laide qui profite par son malheur, car quand ses cheveux sont défaits, elle parait jolie. Les femmes malgaches se défont les cheveux pour marquer leur deuil. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe correspond à: A quelque chose malheur est bon. [Houlder 1895]

Ohabolana Ratsy tarehy handeha hilanona, ka maraina ihany no izy. [Houlder 1895 #1290]
Ratsy tarehy handeha hilanona, ka ny maraina ihany no izy. [Rinara 1974 #3727]
Ratsy tarehy handeha hilanona : maraina ihany no izy. [Veyrières 1913 #1785, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Femme laide qui va voir les réjouissances publiques : elle n' y va que le matin. [Veyrières 1913 #1785]
Une femme laide voulant se rendre à une fête publique: c' est de bon matin qu' elle doit se mettre en route. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elle a honte. [Veyrières 1913 #786]
Pour ne pas trop se faire remarquer. [Houlder 1895]

Ohabolana Ratsy tarehy maka vady, ka ny anaran--dray no enti-mila. [Rinara 1974 #3728]
Ratsy tarehy mila vady, ka ny anaran-dray no enti-mila. [Veyrières 1913 #1233, Cousins 1871 #2773]
Dikanteny frantsay Quand on est laid, c' est en faisant valoir le nom de son père qu' on trouve à se marier. [Veyrières 1913 #1233]
Fanazavana frantsay Se disait souvent des animaux de moins belle apparence, mais de bonne race. [Veyrières 1913 #1233]

Ohabolana Ratsy tarehy manam-bintana aho, ka ny soa no manatona ho vady. [Cousins 1871 #2771]
Ratsy tarehy manam-bintana, ka ny soa no manatona ho vady. [Rinara 1974 #3729]

Ohabolana Ratsy tarehy miantsena : mividy maraina dia lasa. [Veyrières 1913 #786, Rinara 1974 #3730, Cousins 1871 #2772]
Dikanteny frantsay Femme laide qui va au marché : elle achète vite ses provisions de bon matin et elle se hâte de rentrer. [Veyrières 1913 #786]
Fanazavana frantsay Elle a honte. [Veyrières 1913 #786]

Ohabolana Tahaka an' ilay boka mihaingo : tsy avelan' ny tarehy tsy ho fantatra tsy akory. [Veyrières 1913 #2023]
Dikanteny frantsay C' est comme une lépreuse qui se pare : elle attire l' attention sur sa figure. [Veyrières 1913 #2023]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui se trahissaient eux-mêmes. [Veyrières 1913 #2023]

Ohabolana Tahaka ny mananasy : marokoroko tarehy tsy aritry ny malandilandy. [Rinara 1974 #259]

Ohabolana Tahaka ny mananasy, mirokoroko tarehy fa mamy anaty. [Nicol 1935 #436]
Tahaka ny mananasy : mirokoroko tarehy ihany, fa ny hamaminy no fatratra,. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Comme l’ananas : aspérités dans les apparences, en réalité, douceur exquise. [Nicol 1935 #436]

Ohabolana Tanora vady, ka tsy mampiantrano tarehy sarin-tsarin' androvo. [Rinara 1974 #4072]

Ohabolana Tarehy enti-maty, tandra enti-milevina. [Rinara 1974 #4104]

Ohabolana Tarehy ratsy nataon--Janahary, ka tsy vanon-kisaronan-doha. [Veyrières 1913 #54, Rinara 1974 #4105, Cousins 1871 #3043, Houlder 1895]
Tarehy ratsy nataon--Janahary, ka tsy vanon-kisaron-doha. [Veyrières 1913 #54]
Dikanteny frantsay La personne à qui Dieu a donné une figure trop laide, ne peut pas la cacher. [Veyrières 1913 #54]
Si le Créateur vous a fait une vilaine figure, il ne sert à rien de vous couvrir la tête. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut se contenter de ce qu'on a. [Veyrières 1913 #54]

Ohabolana Toy ny bibilava sy vitsika : samy hafa tarehy fa mianaka. [Rinara 1974 #4270]
Toy ny bibilava sy vitsika : samihafa tarehy ka mianaka. [Veyrières 1913 #1135, Cousins 1871 #3187]
Dikanteny frantsay C' est comme le serpent et les fourmis : ils n' ont pas la même forme, et pourtant ils sont parents. [Veyrières 1913 #1135]
Fanazavana frantsay Allusion au serpent renimandotra qu' on prétendait habiter les fourmilières et se faire nourrir par les fourmis ; ce proverbe se disait des parents de conditions différentes ou des gens de pays différents, qui contractent amitié. [Veyrières 1913 #1135]

Ohabolana Tsara tarehy petaka orona ka voatondro iray no tsy naha-izy azy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Zavatra kely matetika dia ampy hanimba zavatra iray izay mety ho tsara amin' ny ankapobeny. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Tsara tarehy tsy endrehin-dravaka: aoka hitoetra amy ny vintan’ Anahary. [Cousins 1871 #3290]
Tsara tarehy tsy endrehin-dravaka : aoka hitoetra amin' ny vita-Nanahary. [Veyrières 1913 #2471, Rinara 1974 #4413]
Tsy endrehin-dravaka : aoka hitoetra amin' ny vita-Nanahary. [Veyrières 1913 #2471]
Dikanteny frantsay Beau visage auquel les parures ne vont pas : il n' a qu' à rester dans l' état où le Créateur l' a fait. [Veyrières 1913 #2471]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes sur qui les parures jurent. [Veyrières 1913 #2471]

Ohabolana Tsiboboka sy toho: rano no iraisana, fa ny tarehy samy hafa. [Houlder 1895 #314, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Un têtard et un poisson: tous deux sont dans l' eau, mais ils n' ont pas la même forme. [Houlder 1895 #314]

Ohabolana Tsy misy ratsy natao valan' ondry, fa izay tiana mitombo tarehy. [Rinara 1974 #4742]

Ohabolana Vehivavy tsara tarehy petaka orona : voantondro iray monja no tsininy. [Veyrières 1913 #1794, Cousins 1871 #3656]
Vehivavy tsara tarehy petaka orona, voantondro iray no tsininy. [Veyrières 1913 #1601]
Vehivavy tsara tarehy petaka orona: voatondro iray monja no tsininy. [Houlder 1895 #1298]
Vehivavy tsara tarehy petak' orona : ilany kely no tsininy. [Rinara 1974 #4917]
Zazavavy soa petaka orona: voantondro iray no tsininy. [Veyrières 1913 #1601, Cousins 1871 #3785]
Zazavavy tsara voavitsy petak' orona : voatondro iray no tsininy. [Rinara 1974 #5099]
Dikanteny frantsay Femme jolie mais qui a le nez camus : il ne s' en faut que d' un travers de doigt pour qu'elle soit parfaite. [Veyrières 1913 #1794]
Jeune fille agréable ou femme au joli visage avec le nez camus : il ne s' en faut que d' un travers de doigt pour quelle soit parfaite. [Veyrières 1913 #1601]
Une belle femme avec un nez écrasé: elle n' a qu' un tout petit défaut. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Bien difficilement tout est parfait ; ce proverbe se disait des choses qui n' avaient qu' un léger défaut. [Veyrières 1913 #1601]

Ohabolana Volamena latsaka ambovoka, tsy avela ny soa tsy hamiratra. [Beaujard 1998]
Volamena latsaka am--bovoka : tsy avelan' ny soa tsy hihiratra. [Veyrières 1913 #2265, Cousins 1871 #3724, Nicol 1935 #437]
Volamena latsaka am--bovoka: tsy avelan' ny tarehiny tsy hihiratra. [Rajemisa 1985]
Volamena latsaka am--bovoka: tsy avelan' ny volony tsy hihiratra. [Rajemisa 1985]
Volamena latsaka an-davenona : tsy avelan' ny soa tsy hihiratra. [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ireo olona mendrika sy marina, ka na haratsina aza dia tsy maintsy miseho ihany ny hasoany. [Rajemisa 1985]
Ilazana ny zava-tsoa izay tsy maintsy ampamirapiratin' ny hatsarany eny ihany, na aiza na aiza misy azy. [Rajemisa 1985]
Tsy saro-pantarina fa miavaka eny ihany ny zava-tsoa sy saro-bidy na dia very amin' ny toerana tsy mendrika ary aza. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay De l’or tombé dans la poussière, ne laisse pas de briller tout de même. [Nicol 1935]
L' or tombé dans la poussière : sa beauté ne lui permet pas de ne pas briller. [Veyrières 1913 #2265]
Or tombé dans la poussière, sa beauté reste resplendissante. [Beaujard 1998]
Fanazavana frantsay Même cachée, la vérité est toujours découverte. [Beaujard 1998]
Se disait des belles personnes, des jolies choses, des avantages et qualités qu'on ne peut cacher. [Veyrières 1913 #2265]

Ohabolana Zanak' olon-tsy vadiana toa tsara tarehy. [Rinara 1974 #5084]

Fizahan-teny