Fizahan-teny

Ohabolana : tratra

Ohabolana Boka mitoraka alahamady : tsy mitady izay ho arivo tratry ny taona, fa izay hahamando ny tenda. [Rinara 1974 #927]
Boka mitoraka volana Alahamady : tsy mitady ny ho arivo tratry ny taona, fa izay hahamando ny tratra ihany. [Veyrières 1913 #1974, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Lépreux qui jette quelque chose au destin d' Alahamady : il ne cherche pas à obtenir une longue vie mais seulement quelque bien être. [Veyrières 1913 #1974]
Fanazavana frantsay Se disait des malheureux ; le destin d' Alahamady était un bon destin. [Veyrières 1913 #1974]

Ohabolana Izay mahavangivangy tian-kavana; malemy fanahy tratra am-parany. [Cousins 1871 #1189, Nicol 1935 #66]
Ny malemy fanahy tratra am-parany. [Veyrières 1913 #5962]
Dikanteny frantsay Ceux qui ont bon caractère vivent longtemps. [Veyrières 1913 #5962]
Les visites fréquentes attirent l’affection des parents ; l’homme doux atteint à une heureuse vieillesse. [Nicol 1935 #66]

Ohabolana Misorom--bady an-trano ka ny tena ihany no ho trany [Abinal 1888 #634]
Dikanteny frantsay Avoir trop de condesdance pour son époux ou épouse, c'est s'attirer du malheur sur soi-même [Abinal 1888 #634]

Ohabolana Mpanakalo rano tratr’ orana : enjehin’ ny varotra ataony. [Cousins 1871 #1962]
Mpanakalo rano tratr' orana ka enjehin' ny varotra ataony. [Rinara 1974 #2571, Veyrières 1913]
Mpanakalo rano tratr' orana, ka enjehin' ny zavatra ataony. [Houlder 1895 #1716]
Mpivaro-drano tratr' orana ka enjehin' ny varotra ataony. [Rajemisa 1985]
Mpivaro-drano tratr' orana, ka ny varotra atao ihany no manenjika. [Veyrières 1913]
Fanazavana malagasy Ilazana ny mpanao ratsy ivalian' ny ratsy fanaony. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Marchand d' eau pris par la pluie : il est poursuivi par ce qui fait l' objet de son commerce. [Veyrières 1913 #2728]
Un débitant (litt. changeur) d' eau atteint par la pluie est ainsi poursuivi par la chose dont il s' occupait (c.à.d. par l' eau). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On est puni par où l'on a péché. [Veyrières 1913 #2728]

Ohabolana Mpantsaka rano tratr' orana : hihazakazaka toa maninana ny lanitra, hidarona kotsakotsa. [Rinara 1974 #2604]

Ohabolana Omby sisa mita : izay tratra amarana. [Cousins 1871 #2556]
Omby sisa mita, ka izay tratra no amaharana. [Rinara 1974 #3442]

Ohabolana Rangahibe no tratr' andro, Rafotsibe no nanadala azy. [Houlder 1895 #1950, Veyrières 1913 #1325]
Dikanteny frantsay Si le vieux est en retard c' est que la vieille l' a ennuyé. [Veyrières 1913 #1325]
Si le vieux est en retard, c' est que la vieille (sa femme) l' a ennuyé. [Houlder 1895]

Ohabolana Sady mita rano no tratr’ orana : sady minona no hibaby laona. [Veyrières 1913 #2658, Cousins 1871]
Sady mita rano no tratr' orana, sady minono no mibaby laona. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Passer l' eau et être pris par la pluie, boire le tanguin et porter le mortier, c' est avoir deux malheurs à la fois. [Veyrières 1913 #2658]
Fanazavana frantsay Allusion à ceux qui donnaient de l'argent pour se racheter d'une accusation de sorcellerie ; l' expression : acheter un mortier, s' appliquait à ceux qui, pris en flagrant délit de sorcellerie, aimaient mieux donner de l'argent à ceux qui les surprenaient plutôt que d' être dénoncés. [Veyrières 1913 #2658]

Ohabolana Salasala toa mpantsaka tratr' orana : miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Veyrières 1913 #791]
Salasala toy ny mpantsaka tratr' orana: miadana, toa miandry ny loza; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Houlder 1895 #988]
Salasala toy ny olona mantsaka tratr' orana : mandeha mora toa miandry loza, mihazakazaka toa maninana ny lanitra. [Rinara 1974 #3819]
Salasala, toy ny olona mantsaka tratr’ orana: miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Cousins 1871 #2851]
Dikanteny frantsay Indécis comme le porteur d' eau surpris par la pluie : s' il va lentement, il s' expose au malheur ; s' il court, il a l' air de rivaliser avec le ciel. [Veyrières 1913 #791]
Qui ne sait trop que faire comme un porteur d' eau atteint par la pluie; s' il continue à marcher lentement, il semble attendre le malheur; mais s' il se met à courir, il paraît vouloir rivaliser avec le ciel. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui étaient chez les seigneurs ou les chefs et ne savaient comment faire pour les contenter ; et aussi des gens perplexes qui ne savent comment faire parce qu'ils ont toujours tort. [Veyrières 1913 #791]

Ohabolana Soa fa tratra e ! [Veyrières 1913 #4162]
Dikanteny frantsay Quel bonheur, je vous retrouve en bonne santé. [Veyrières 1913 #4162]
Fanazavana frantsay Dit par le voyageur à son retour. [Veyrières 1913 #4162]

Ohabolana Tolona tsy omby tratra. [Veyrières 1913 #795, Rinara 1974 #269]
Dikanteny frantsay La lutte contre les chefs est une lutte au-dessus des forces de la poitrine. [Veyrières 1913 #795]
Fanazavana frantsay Le pot de terre contre le pot de fer. [Veyrières 1913 #795]

Ohabolana Trany ity, hoy ilay mandringa tratry ny orana. [Rinara 1974 #284]
Trany ity, hoy ilay mandringa tratr’ orana. [Cousins 1871]

Ohabolana Tratra aron' ny kibo, loha aron' ny vozona. [Rinara 1974 #4390]

Ohabolana Vatolampy nanasan-dandy : ny lavenona lasan' ny rano ary ny landy lasan' ny tompony, fa ny vato no sisa tratra eo. [Rinara 1974 #4891]
Vatolampy nanasan-dandy: ny lavenona lasan’ ny rano, ary ny landy nentin’ ny tompony, fa ny vato mbola tratra ao. [Cousins 1871 #3641]

Ohabolana Vorombazaha mitety asa, ka ny tratra mangana, ny fe tapaka. [Veyrières 1913 #3783]
Dikanteny frantsay Canard qui traverse une rizière où les mottes ne sont pas brisées : il en a la poitrine meurtrie et la patte cassée. [Veyrières 1913 #3783]
Fanazavana frantsay Il est deux fois malheureux. [Veyrières 1913 #3783]

Fizahan-teny