Fizahan-teny

Ohabolana : tsaitsaika

Ohabolana Dodoky ny aivony ka homam-bary tsaitsainy. [Houlder 1895 #1241, Rinara 1974 #1002, Cousins 1871 #854]
Dikanteny frantsay Se presser trop dans le premier pilage et manger du riz qui n' est qu' à moitié décortiqué. [Houlder 1895]

Ohabolana Mahandro vary tsaitsainy : ao am-bava mifantina akotry. [Rinara 1974 #1853]
Mahandro vary tsaitsainy : ao am-bava vao mifantina akotry. [Veyrières 1913 #4514, Cousins 1871 #1406]
Toto vary maizina, ka ao am-bava no mifantina akotry. [Rinara 1974 #287]
Dikanteny frantsay Faire cuire du riz à demi-décortiqué : c' est dans la bouche qu' on est obligé de séparer les grains en cosse, des autres. [Veyrières 1913 #4514]
Fanazavana frantsay Se disait d' un travail fait vite et mal. [Veyrières 1913 #4514]

Ohabolana Sodoky ny haivony, ka mahandro vary tsaitsainy. [Veyrières 1913 #6155]
Dikanteny frantsay Trompé par la blancheur du riz après le premier pilage, il le fait cuire après le second. [Veyrières 1913 #6155]
Fanazavana frantsay On avait coutume de piler le riz trois fois pour qu'il fût bien blanc. Ce proverbe se disait des gens qui trompés par un premier succès, ne se tiennent plus sur leurs gardes et agissent inconsidérément. [Veyrières 1913 #6155]

Fizahan-teny