Teny iditra hanindraisoa
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay  [Betsileo] (de hanitra : le parfum, l'odeur agréable ; ray le père et soa : bon ; donc « le parfum du bon père ») Senecio faujasioides Baker (Asteraceae). Plante qui jouit d'une très grande réputation en médecine populaire. La décoction concentrée des tiges, feuilles et racines est administrée contre les condylomes (Kimboimboy en malgache, d' après Grandidier), contre le tety : bouton syphilitique, et surtout contre le farasisa ou syphilis secondaire. On la donne notamment aux femmes dont on redoute qu'elles fassent un avortement syphilitique et c'est probablement ce qui vaut son nom à la plante. À haute dose elle ne serait pas sans danger car elle renferme des alcaloïdes encore mal connus. Cette espèce, Senecio faujasioides Baker (Asteraceae) a été testée pour son pouvoir antibiotique. Voir Hélène Pagezy, M. Lhuillier, T. Rahandraha et P. Coulanges, Archives de l'Institut Pasteur Madag., tome 45, fasc.1, p. 295-308 (1977), avec des résultats positifs. On sait que sa décoction est très employée en médecine populaire pour la cicatrisation des plais rebelles et des manifestations secondaires de la syphilis. D'après les auteurs cités, on l'appelle aussi hanindraisoalahy [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Senecio faujasioides

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31