Teny iditra kimanga
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy  [Sakalava] Karazan-kazo malaza ho misy poizina mahery ny tenany manontolo, na ny tahony na ny raviny na ny voany (Erythriphlaeum couminga) [Rajemisa 1985]
Fanazavàna teny frantsay  [Sakalava] (plus fréquemment prononcé komanga). Erythrophleum couminga Baill. (Fabaceae). Arbre dont toutes les parties sont violemment toxiques. Les feuilles caduques, lorsqu'elles tombent dans l'eau des mares, provoquent notamment de fréquentes intoxications du bétail. Les alcaloïdes extraits des écorces ont été utilisés en thérapeutique des maladies du coeur, Voir komanga. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Erythrophleum couminga

Teny iditra kimanga
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy  [Sakalava] Karazan-kazo malaza ho misy poizina mahery ny tenany manontolo, na ny tahony na ny raviny na ny voany (Erythriphlaeum couminga) [Rajemisa 1985]
Fanazavàna teny frantsay  [Betsileo, Merina] (diminutif de tanatanamanga). Ricinus communis L. (Euphorbiaceae). On lui donne plus spécialement ce petit nom quand on l'emploie comme antidote des sortilèges ou, plus concrètement, comme vomitif contre les empoisonnements provoqués. La décoction des sommités, à laquelle on ajoute souvent un peu d'huile de ricin, est administrée encore chaude et doit faire vomir le malade suspect d'avoir été empoisonné. Les paysans malgaches ne font pas toujours la distinction entre sort prétendument jeté et empoisonnement criminel ; ce sont des notions facilement assimilées l'une à l'autre. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Ricinus communis

Nohavaozina tamin' ny 2020/12/31