Teny iditra rivotambelona
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay  [Betsimisaraka] (de rivotra : air ; et tambelona : qui revient à la vie, qui ranime ; allusion à la rapidité avec laquelle cette plante repousse ; et aussi aux grandes vertus thérapeutiques qu'on lui reconnaît). Catharanthus roseus (L.) G. Don (Apocynaceae). La très célèbre « Pervenche de Madagascar ». On tire de ses racines des alcaloïdes hypotenseurs, notamment l'ajmalicine ; et de ses feuilles, les alcaloïdes oncolytiques : vinblastine et vincristine. Elle est aussi l'objet de nombreux emplois en médecine populaire. Incontestablement originaire du Sud de Madagascar où l'on trouve encore des formes vicariantes endémiques. Cette espèce a d'ailleurs été transportée volontairement par l'homme, dès une époque fort ancienne, surtout parce qu'on en mâchait les feuilles pour résister aux sensations désagréables provoqués par la faim. Elle est, en effet, anorexiante. Résistant bien à l'air marin, capable de se développer sur les terrains salés, elle s'est propagée ainsi de proche en proche. On la trouve aujourd'hui dans tous les pays tropicaux et même certains pays tempérés. Je l'ai rencontrée à Loano (Italie) échappée des jardins. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Catharanthus roseus

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31