Teny iditra tsiankoditra (tsy, hoditra)
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy Ody fiarovana amin' ny bala sy ny lefona alefan' ny fahavalo na ny mosavy ataony [Rajemisa 1985]
Voambolana 

Teny iditra tsiankoditra
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay (de hoditra : la peau ; on en faisait des talismans censés protéger contre les sagaies et les flèches et plus tard contre les balles, les armes à feu ; ces projectiles ne pouvaient plus pénétrer dans la peau, pensait-on. Comme toutes les plantes magiques, elles ont ensuite été parées de vertus variées et, pour la plupart, imaginaires). Suivant les dialectes, on désigne surtout sous ce nom :
¶  [Tsimihety] Euphorbia alcicornis Baker (Euphorbiaceae).
¶  [Merina] Cynanchum sp. d'après Pernet (Apocynaceae).
¶ Ce serait plutôt un sarcostemma d'après A. Grandidier. Comme ces plantes secrètent du latex dès qu'on entaille leur peau, on a pensé qu'elles pouvaient protéger la peau de l'homme lui-même. C'est une des innombrables versions de la vieille « théorie des signatures ». [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Cynanchum sp., Euphorbia alcicornis

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31