Teny iditra velivato
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny frantsay  [Bezanozano, Merina] (d'après Malzac, vient de vely : action de frapper ; et vato : les pierres ; parce que le bois est si dur qu'on en faisait des maillets pour fendre la pierre ; avant l'importation des outils de fer). Carissa edulis var. subtrinervia Pichon et Carissa madagascariensis Thouars (Apocynaceae). Outre les usages du bois, extrêmement dur, on utilisait le latex très gluant qu'on obtient en incisant les racines près du collet, pour fabriquer des gluaux en vue de prendre de petits oiseaux. Le fruit est comestible. [Boiteau 1997]
Voambolana 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31