Fizahan-teny

Ohabolana : tsivaka

Ohabolana Avelao hitaha hahitana ny lesoka; avelao hamindra hahitana ny tsivaka. [Veyrières 1913 #1754, Cousins 1871 #326, Houlder 1895]
Avelao hitaha hahitana ny lesoka, avelao hamindra hijerena ny tsivaka. [Rinara 1974 #355]
Dikanteny frantsay Laissez-les concourir en beauté afin qu' on voie celle qui a le nez camus ; laissez-les marcher afin qu' on voie celle qui a les pieds tournés en dehors. [Veyrières 1913 #1754]
Qu' ils se mettent l' un à côté de l' autre pour qu' on voie lequel a le nez camus; qu' ils marchent pour qu' on voie lequel a les pieds en dehors. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Pour connaître les gens, il faut les laisser agir. [Veyrières 1913 #1754]

Ohabolana Bingo mahafeno lalana. [Houlder 1895 #2062, Cousins 1871 #770]
Bingo mahafeno lalana, tsivaka tia faopaoka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Un bancal remplit le chemin. [Houlder 1895 #2062]

Ohabolana Tsivaka marim-pandeha. [Houlder 1895 #2064]
Tsivaka marim-pandeha, bingo mahafeno lalana. [Veyrières 1913 #1727, Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Celui qui a les pieds très écartés en dehors, marche droit, mais le boiteux remplit le sentier en allant d' un côté et de l' autre. [Veyrières 1913 #1727]
Ceux qui ont les pieds tournés en dehors marchent bien quand même. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait aussi au sens figuré. [Veyrières 1913 #1727]

Fizahan-teny