Teny iditra hazombavy
Sokajin-teny anarana
Fandikana frantsay (littéralement : « bois des femmes » ; en réalité ce nom vient de azombavy). Nom donné à plusieurs arbres qu'on emploie comme ody azombavy, remède contre les sortilèges pratiqués par les femmes pour rendre malade une rivale. Flacourtia indica (Burm. f.) Merr.; arbuste épineux généralement appelé lamoty, à fruits comestibles, est appelé hazombavy lorsqu'on l'emploie comme ody azombavy. A cette fin, on écrase ses feuilles et ses jeunes rameaux dans de l'eau pour en faire une bouillie liquide ; on fait chauffer un fer au rouge sous la cendre du foyer ; la femme censée être ensorcelée, prépare une sorte de tente avec des draps, se déshabille et prend un bain de vapeur en jetant la préparation sur le fer rouge ; si la vapeur monte bien droit vers le coeur, elle est sauvée des manoeuvres de sa rivale. Sinon, il faut recommencer l'opération ou passer à un autre « traitement ». On utilise aussi sous ce nom pour les mêmes fins Pittosporum ochrosiifolium Bojer (Pittosporaceae) dont les vapeurs ont une odeur beaucoup plus désagréable.
¶  [Betsimisaraka, Sihanaka] Croton nitidulus Baker (Euphorbiaceae) ; ref. Humbert 17858. Les feuilles dégagent, quand on les froisse, une odeur rappelant la citronnelle. On les emploie surtout en bains de vapeurs. [Boiteau 1997]
Voambolana 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31