Teny iditra Malagasikara
Sokajin-teny anaran-tsamirery (haitoetany) [fitanisana]
Fandikana anglisy There is a likelihood that the name of the great island of the Indian Ocean was initially Malagasikara, and was erroneously changed to Madagascar. Several old texts point to that direction.
  1. In 1699, the Calendar of State Papers records the testimomy of a certain Captain Shelly who brought into New York's harbour 80 or 90 passengers from Malagaskar :
    He has made his whole information in three distinct depositions. His first is of his manner of coming out of England and how he came to be joined with those knot of villains, as also what buccaneers one Captain Shelly brought over from Malagaskar ...
    By what blind intelligence I have at present, this Captain Shelly has brought these buccaneers, which was to the number of eighty or ninety passengers from Malagaskar, was cleared from New York about ten months ago...
    Turner has likewise given an account what buccaneers was at Malagaskar and their numbers.
  2. In 1883, Saleh bin Osman, a twelve-year-old boy from Zanzibar, found his way to Nosy Be, where he became the servant of rear-admiral Pierre and his wife. After the death of admiral Pierre in Marseille, Saleh was sent back to Zanzibar, where he became the servant of Stanley during Stanley's search for Emin Pasha. In his dictated memoirs, The Story of my Life, Saleh bin Osman consistently calls the great island Malagascar:
    I run away and went to Malagascar; and all money I get I got 20 rupees in my pocket. When we 'rive to Malagascar, we stop at Noosbay...
    This man Frenchman. He name Admirally Pierre. He fight in Malagascar...
    And then she say "I want you teacher me Zanzibar language, and I want you learn Malagascar, because when Admirally go home he will want you interpreter"...
    That all my story travel in Malagascar with Admirally ...
    When Mis'r Stanley 'rive in Zanzibar, that maker me go with him in Africa because I think travel all same liker I travel in Malagascar.
  3. In 1903, Charles Basset wrote his doctoral thesis, Madagascar et l'oeuvre du général Galliéni, where he states on page 2:
    If we listen to the statements of the natives, the real name of the island is Malagasikara (Malagascar) and not Madagasikara (Madagascar). They also point out that they are called Malagasy and not Madagasy.
[3.1]
Fandikana frantsay Il est fort possible que le nom de la grand' île de l'Océan Indien était Malagascar, et fut transformé plus tard par erreur en Madagascar. Plusieurs textes ancients révèlent cette possibilité.
  1. En 1699, le Calendar of State Papers note le témoignage d'un capitaine nommé Shelley qui avait débarqué dans le port de New-York entre 80 et 90 passagers venant de Malagaskar:
    Il fournit toute cette information au cours de trois dépositions différentes. La première était sur la façon dont il a quitté l'Angleterre et comment il s'est trouvé associé avec ce groupe de bandits, et aussi quels bouccaniers le capitaine Shelly amena de Malagaskar...
    D'après les renseignements que j'ai en main pour l'instant, ce capitaine Shelly amena ces bouccaniers, au nombre de 80 ou 90, comme passagers venant de Malagaskar, et a passé les contrôles à New-York il y a dix mois...
    Turner, de même, a décrit quel genre de bouccaniers se trouvent à Malagaskar et combien il y en a.
  2. En 1883, Saleh bin Osman, un garçon du Zanzibar, âgé de douze ans, se retrouva à Nosy Be, où il devint le serviteur du contre-amiral Pierre et de son épouse. Après le décès de l'amiral au large de Marseille, Saleh fut renvoyé à Zanzibar, où il devint le serviteur de Stanley au cours de l'expédition pour la recherche d'Emin Pacha. Dans ses mémoires qu'il a dicté, The Story of my Life, Saleh appelle de façon consistante la grand' île Malagascar:
    Je m'enfuis à Malagascar, avec 20 roupies dans ma poche pour tout argent. Nous arrivâmes à Malagascar et nous arrêtâmes à Nosy Be...
    Cet homme, ce Français, s'appelait Amiral Pierre. Il combattait à Malagascar...
    Et alors elle dit: "Je veux que tu m'apprennes la langue de Zanzibar, et je veux que tu apprennes celle de Malagascar, parce que l'amiral aura besoin d'un interpréteur"...
    Voilà toute l'histoire de mes voyages à Malagascar avec l'amiral...
    Quand Monsieur Stanley arriva à Zanzibar, il m'engagea à aller avec lui à l'intérieur de l'Afrique, car je pense que c'est le même genre d'expédition qu'à Malagascar.
  3. En 1903, Charles Basset publia une thèse de doctorat, intitulée Madagascar et l'oeuvre du général Galliéni, en la page 2 de laquelle il écrit:
    Si l'on s'en rapporte aux déclarations des indigènes, le véritable nom de l'île serait Malagasikara (Malagascar) et non pas Madagasikara (Madagascar). Ils signalent également à l'appui de cette opinion qu'on les appelle les Malagasy (malgaches) et non pas les Madagasy (madagaches).
[3.1]
Voambolana 
Tsipelina hafa 
Teny nalaina 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31