Teny iditra toi > toitra
Sokajin-teny anarana
Famaritana frantsay  [Tankarana] vengeance, opposition [David 1952 (takila T)]

Teny iditra toi > toina
Sokajin-teny anarana
Famaritana malagasy Valin' antso, valin' ny teny atao averin' ny ako [Rajemisa 1985]
Sampanteny 

toi   
anao
Toi, te, à toi, à ton tour. Tsy hanatona anao aho: je ne t'approcherai pas. Anao ity antsipika ity: ce couteau est à toi. Anao ny manamboatra io lalana io: c'est à toi à arranger ce chemin. Anao ho anao izany: c'est votre affaire. [Abinal 1888]
Te, toi. [tohiny Rajaonarimanana 1995]
1. (sujet): tu, toi. [Beaujard 1998]
2. (complément): te, à toi. Izay fady natoroko anao izay: ces interdits que je t'ai enseignés [Beaujard 1998]
-ao
-nao. Tien , tienne, à toi, ta, tes, par toi, de toi. Ny masonao: tes yeux, vos yeux. Azonao: obtenu, reçu, compris par toi, par vous. Alohanao: avant toi, avant vous. [Abinal 1888]
Tu, toi, entre femmes. Nahoana, ry nao, no manao izany indry a? pourquoi agis-tu ainsi, toi? Dans certaines façons de parler familières, les suffixes nao, ao visent celui dont on parle (3e personne). Ity lohanao e! quelle vilaine tête il a! Intony endrikao e! qu'il est laid! Izany tongotrao e! qu'il a de vilains pieds celui-là! [Abinal 1888]
De toi, par toi, de vous, par vous. Se place comme régime indirect après les mots déterminés par ka, tra, na: zanakao: ton enfant; takatrao: atteint par toi; anaranao: ton nom. [Abinal 1888]
De toi, par toi, de vous, par vous. [tohiny Rajaonarimanana 1995]
ialahy
tu, toi. Ce mot usité entre les hommes seulement, indique la familiarité et parfois du mépris, et ne s'emploie que d'égal à égal ou de supérieur à inférieur. Il s'emploie quelquefois solennellement à l'égard du souverain, ou d'un grand personnage. -- Les femmes agées peuvent aussi l'employer en s'adressant aux garçons. [Abinal 1888]
tu, toi (tutoiement entre hommes seuleme [...] [tohiny Rajaonarimanana 1995]
tu, toi (singulier) s'emploie entre hommes [Hallanger 1974]
ianao
vous (employé pour toi) [Abinal 1888]
(pronom personnel sujet - 2ème personne singulier) tu, toi. [Beaujard 1998]
ianareo
vous (pluriel); tu, toi [tohiny Rajaonarimanana 1995]
indrỳ
toi, s'emploie entre la mère et sa fille [Hallanger 1974]
itena
tu, toi; familier ou trivial [Hallanger 1974]
leitsy
leroa
Employé pour le tutoiement, celui-là, mon ami, mon petit, mon vieux, monsieur, toi [Poirot & Santio: Vezo]
-nao
Tien , tienne, à toi, ta, tes, par toi, de toi. Ny masonao: tes yeux, vos yeux. Azonao: obtenu, reçu, compris par toi, par vous. Alohanao: avant toi, avant vous. [Abinal 1888]
Tu, toi, entre femmes. Nahoana, ry nao, no manao izany indry a? pourquoi agis-tu ainsi, toi? Dans certaines façons de parler familières, les suffixes nao, ao visent celui dont on parle (3e personne). Ity lohanao e! quelle vilaine tête il a! Intony endrikao e! qu'il est laid! Izany tongotrao e! qu'il a de vilains pieds celui-là! [Abinal 1888]
-ao. De toi, par toi, de vous, par vous. Se place comme régime indirect après les mots déterminés par ka, tra, na: zanakao: ton enfant; takatrao: atteint par toi; anaranao: ton nom. [Abinal 1888]
A toi, par toi. Ton, ta, tes (votre). [tohiny Rajaonarimanana 1995]