Teny iditra ovao (ova)
Sokajin-teny filaza mandidin' ny matoantenin' ny atao ovana [fitanisana]
Teny mitovy hevitra ovay
Ohatra Ovao ho mofo ireto vato ireto, hoy ny demony tamin' ny Tompo [Rajemisa 1985]

Teny iditra ovao
Sokajin-teny anarana
Fandikana frantsay  [Taisaka, Tanosy] (la racine est ova : action de changer, de se transformer ; allusion à l'existence d'une forme juvénile dont les feuilles sont différentes de la forme adulte, observation très pertinente). Dilobeia thouarsii Roem. & Schult. (Proteaceae). Les Malgaches en distinguent deux qualités suivant la forme des fruits et leur rendement en huile : la forme à fruits allongés est appelée kalinky et la forme fruits arrondis, à péricarpe plus charnu, est appelée beronono ; on la considère comme donnant le meilleur rendement en huile. Les fruits sont écrasés au mortier et on les fait bouillir avec une petite quantité d'eau. La matière grasse forme une couche superficielle qu'on sépare avant qu'elle ne refroidisse. C'est une huile d'un beau jaune foncé. Une note anonyme sur les huiles de ovao a été publiée dans Bulletin Économique Madagascar 3e trimestre 1902, p. 279-280. Voir aussi les mots hazontavolo, mankaleo, vivaona, etc. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Dilobeia thouarsii
Tsipelina hafa 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31