Teny iditra somangy
Sokajin-teny anarana
Fanazavàna teny malagasy Hazo madinidinika mamody, fanao ody tomboka na fery ny vodiny [Rajemisa 1985]
Fanazavàna teny frantsay (de sangy : amusement, caresses, familiarités ; avec infixe om- augmentatif ; allusion aux vertus excitantes, aphrodisiaques qu'on prête à ces espèces). Suivant les dialectes :
¶  [Merina] Thilachium sumangui Bojer (Capparaceae). Très anciennement employé en médecine populaire ; cité dans les Tantaran'ny Andriana. Aucun des botanistes qui l'ont étudié n'ont signalé la présence de tubercules, et pourtant Malzac écrit : « arbuste dont les tubercules sont employés comme remède contre la maladie du charbon ».
¶  [Sakalava] Thilachium panduriforme (Lam.) Juss. (= T. heterophyllum Juss.) ; nom et identité relevés par Segalen et Moureaux ; Boscia madagascariensis (DC.) Hadj-Moust.; nom malgache vérifié par Decary, etc. (Capparaceae)
¶  [Mahafaly, Tandroy] Boscia longifolia Hadj-Moust.; réf. Decary 4473 ; Maerua filiformis Drake , nom relevé par Debray ; Thilachium sumangui Bojer (Capparaceae)
¶ Outre leurs emplois comme aphrodisiaques, ces arbustes sont très utilisés en médecine populaire. La décoction des feuilles s'utilise contre les céphalées et les épistaxis. Les racines ou tubercules écrasés sont appliqués en topique sur la pustule maligne dont ils passent pour spécifiques. Les feuilles et écorces de tige et de racine renferment des alcaloïdes ainsi que des saponines. Des travaux chimiques récents ont eu lieu sur les Capparaceae malgaches. Voir B. Koudogbo et P. Delaveau, Chimiotaxonomie des Capparaceae dans : Plantes Médicinales et Phytothérapie, 8 (2) p. 96-103 (1974). On y trouve des alcaloïdes de structure pyrolidique, des hétérosides soufrés et des polyphénols. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Boscia longifolia, Boscia madagascariensis, Maerua filiformis, Thilachium panduriforme, Thilachium sumangui

Nohavaozina tamin' ny 2021/11/15