Teny iditra tromba
Sokajin-teny anarana
Famaritana malagasy  [Tsimihety] Fanahy na avelon' ny mpanjaka na ny taranany, na avelon' olona nanan-daza teo amin' ny mpiara-belona taminy fahizay ka mitoetra miaraka aminy
¶ (fahazoan' ny maro azy) Aretina heverina ho avy amina fanahy manindry ka mampienjika sy mampanao fihetsehana hafahafa isan-karazany
Mitovy hevitra: aretinandriananahary ~ bilo ~ menabe [Rajemisa 1985]
  [Sihanaka] fanahin'ny maty misarona amin'ny velona [Rakotosaona 1975]
Fandikana anglisy an evil spirit possessing someone [Hallanger 1973]
Fandikana frantsay esprit censé posséder certaines personnes et objet d'un culte spécial [Hallanger 1974]
  [Sakalava] Sorte de possession provoquée ou d'adorcisme. D'origine sakalava, elle tire son origine du fait que l'on croyait l'esprit des anciens rois et d'autres personnages plus ou moins célèbres susceptible de se réincarner chez un individu prédisposé à cette réincarnation. Voir à ce sujet l'ouvrage récent (1977) de J.M. Estrade : Le Tromba, Editions Anthropos, Paris, 390 pages. J.M. Estrade rappelle le rôle essentiel que jouent les plantes dans la pratique du tromba. La croyance populaire y voit une manifestation de vie qui se régénère périodiquement, ce qui à ses yeux relève du même phénomène que la prétendue réincarnation. Une longue liste de végétaux utilisés par les mpanao-tromba est signalée. Nous en avons mentionné nous-même de nombreux exemples. [Boiteau 1997]
Teny nalaina 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31