Fizahan-teny

Ohabolana : andeha

Ohabolana Mahita ny akohokelinay matavy, ka andeha hilalao ry zavavy. [Veyrières 1913 #919, Cousins 1871 #1428]
Mahita ny akohokelinay matavy, ka "andeha hilalao ry zazavavy". [Rinara 1974 #1888]
Dikanteny frantsay On voit que nos enfants sont dodues et on leur dit : allez vous amuser, filles. [Veyrières 1913 #919]

Ohabolana Raha fanambadiana tsy ho raikitra, aoka hody hamelon-jaza. [Veyrières 1913 #1399]
Raha fanambadiana tsy ho vanona, andeha mody hamelon-jaza. [Veyrières 1913 #1399]
Raha fanambadian-tsy ho vanona, aleo mody hamelon-jaza. [Houlder 1895 #1835]
Raha fanambadian-tsy ho vanona, andeha mody hamelon-jaza. [Rinara 1974 #3563, Cousins 1871 #2646]
Dikanteny frantsay Si notre mariage ne doit pas être plus stable et si notre ménage ne doit pas mieux marcher, allons-nous en à la maison de nos parents élever nos enfants. [Veyrières 1913 #1399]
Si votre second mariage ne va pas, il vaut mieux retourner chez vous élever le ou les enfants (de votre premier mariage). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Paroles de la femme qui voulait échapper à la tyrannie d' un mari exigeant, et retourner chez ses parents ; sens plus général : occupons-nous d' une affaire plus utile. [Veyrières 1913 #1399]

Fizahan-teny