Teny iditra tafa~
Sokajin-teny tovona [Teny amin' ny tafa~]
Famaritana malagasy Tovona fanaovana matoantenin' ny iharana, milaza asa efa vita tanteraka, toy ny voa- ihany koa (tafavory, voavory), saingy izy matetika milaza fa ny tena ihany no manao ny asa. Mizara karazany roa ny mt. ih. misy tovona tafa- raha ny heviny no jerena: 1) raha tsy misy mpanao ny asa voalaza, dia milaza asa toa tsy an-tsitrapo sendra lasa tsy nahy ny tafa-: Tafalentika tao anaty hohoko ny tsilo. 2) raha misy mpanao kosa ny asa voalaza, dia manisika ny hevitra hoe "azo (atao)" ny tafa-: Tsy tafavoakanay intsony ilay farafara fa vizana izahay [Rajemisa 1985]
Famaritana anglisy a verbal prefix implying that the subject of the sentence has come into the state described by the word to which it is prefixed, either by its own action apart from the act of others, or that it has become so undesignedly. Comp. Voa-. Tafatsangana aho: i am stood up, or erect, i.e. have become one who is Tsangana. Tafapetraka aho: I am sat down, i.e. have become one who is Petraka. It does in a few cases imply external agency, as: Tafavoakako ny omby: the oxen have been put out by me [Richardson 1885]
 prefix used before the unaltered theme (root) to form the self-propelled passive, as tafavory, gathered together (of people) [Hallanger 1973]
Famaritana frantsay préfixe qui se place devant la racine, forme un participe passé, et indique qu’on s’est mis par sa propre action dans l'état marqué par la racine. Quelquefois, mais rarement, ce préfixe est employé pour des objets inanimés qu’on a mis dans cet état ; on doit l'expliquer par une figure ; c’est comme s’ils s’y étaient mis eux-mêmes [Abinal 1888]
 "tafa" préfixé aux racines donne des participes qui ont la forme passive, mais qui ont généralement un sens réfléchi, ou le sens du verbe neutre correspondant. Ce préfixe indique en effet qu'on s'est mis par son propre mouvement dans l'état marqué par la racine: nony tafavory ny vahoaka, dia hoy izy: (lorsque le peuple fut rassemblé, il dit:)
¶ S'il s'agit d'objets inanimés, "tafa" indique que le sujet s'est mis comme de lui-même, par accident, dans l'état marqué par la racine: tafalatsaka ny voankazo (les fruits sont tombés)
¶ les participes à préfixe "tafa" sont souvent employés passivement: tafavoako ny omby (j'ai fait sortir les boeufs)
¶ les participes à préfixe "tafa" peuvent prendre "ho" au futur, et traduisent ainsi exactement le futur passé de l'indicatif et le passé du subjonctif: ho tafafindra alohan' ny telo ny entana rehetra (tous les paquets auront été transportés ailleurs avant trois heures)
¶ quelques-uns admettent le préfixe "maha": tsy mahatafiditra ireo entana ireo aho (je ne puis rentrer tous ces paquets)
¶ ces participes à double préfixe "mahatafa" sont quelquefois employés à la forme relative: talohan' ny nahatafaverenako (avant mon retour) [Malzac: Grammaire]
 quelques participes à préfixe tafa admettent aussi le préfixe maha : mahatafafiditra [Malzac: Grammaire]
 le passif à préfixe tafa s'obtient en préfixant à quelques racines primaires le mot tafa, dont l' A final s'élide devant A ou I: tafa-arina = tafarina, tafa-ely = tafaely, tafa-iditra = tafiditra, tafa-verina = tafaverina; on dit cependant tafa-ilika = tafailika
¶ le préfixe tafa indique, comme "voa", une action complètement subie, mais le sujet s'est mis lui-même dans l'état marqué par la racine; il renferme souvent aussi l'idée de "pouvoir, arriver à": tafiditra tao an-tanàna ny fahavalo (l'ennemi a pu pénétrer dans la ville)
¶ par extension, le participe à préfixe tafa peut encore indiquer que le sujet s'est mis comme malgré lui (s'il s'agit d'une personne), ou par accident (s'il s'agit d'une chose) dans l'état marqué pr la racine: tafapetraka aho nahare ilay vaovao (je me suis assis malgré moi en apprenant la nouvelle) ~ tafalentika lalina tamin' ny tongotro ny tsilo (l'épine s'est enfoncée profondément dans mon pied)
¶ il est bon de noter que, seules, les racines indiquant un mouvement, une attitude, une direction, peuvent avoir un participe à préfixe tafa: tafapetraka, tafatsangana, tafaverina, tafidina, tafakatra, tafajanona, tafasisika ...
¶ le passif à préfixe tafa a la même forme au présent et au passé; le futur est précédé de "ho" et a le sens du futur antérieur français. Le passif à préfixe tafa n'a pas d'impératif. [Rajemisa: Grammaire]
 préfixe, se met devant la racine pour indiquer le résultat d'une action qui s'est faite sans l'intervention d'un agent extérieur, ex : tafavory, qui se sont réunis [Hallanger 1974]

Teny iditra tafa
Sokajin-teny anarana
Famaritana malagasy Resaka somary entina mandany andro [Rajemisa 1985]
Famaritana anglisy Conversation, chat. Same as tafasiry. See resaka [Richardson 1885]
Famaritana frantsay Caquet, babil, causerie, conversation [Abinal 1888]
Sampanteny 
Kamban-teny, lohateny, anarana 
Ohatra 
1Koa mba valio resaka, valio tafa; [Dahle: Angano, takila 229]
2Raha tsy voatatatra ny teny, ny tafa tsy ho vita. [Ndemahasoa: Antakay, takila 51]
Teny nalaina 

Teny iditra tafa
Sokajin-teny mpamaritra
Famaritana malagasy  [Taisaka] tamana, zatra [Rakotosaona 1972]

Teny iditra tafa
Sokajin-teny matoantenin' ny atao
Famaritana malagasy  [Provincial] Ota, fahadisoana -- Ny zavatra enti-manohitra ny tafa dia atao hoe fatafa [Rajemisa 1985]
Famaritana anglisy  [Provincial] a provincial word used in the sense of diso (wrong) [Richardson 1885]
Famaritana frantsay  [Tankarana] qui se trompe [David 1952 (takila T)]
Sampanteny 

2019/08/17