Fizahan-teny

Ohabolana : malaza

Ohabolana Aleoko hovalahy malaza toy izay andriandahy malahelo. [Veyrières 1913 #467]
Dikanteny frantsay J' aime mieux être Hova ou homme libre dans la prospérité que noble dans la misère. [Veyrières 1913 #467]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' amour pour les richesses. [Veyrières 1913 #467]

Ohabolana Aleo malaza ho sarotra, toy izay hitondra alahelo mody. [Veyrières 1913 #5643, Cousins 1871 #91]
Aleo malaza ho sarotra, toy izay mitondra alahelo mody. [Rinara 1974 #120]
Dikanteny frantsay Mieux vaut emporter la réputation d' un homme difficile et bourru que de rapporter chez soi le malheur. [Veyrières 1913 #5643]

Ohabolana Andriandahin' i Malaza : miantsena, lanjaina ; nony mody, milanja ondry. [Veyrières 1913 #470, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Seigneur de Malaza : quand il va au marché, il est porté en palanquin ; quand il revient du marché, il porte un mouton sur ses épaules. [Veyrières 1913 #470]
Fanazavana frantsay Allusion à un seigneur riche, mais original et de peu de tenue ; se disait en guise de moquerie. [Veyrières 1913 #470]

Ohabolana An-tranon-takatra, an-tranon' Andriana, izay malaza no tompon' anarana. [Rinara 1974 #301]
An-tranon-takatra, an-tranon' andriana : ny malaza no tompon' anarana. [Veyrières 1913 #614, Cousins 1871 #254]
Dikanteny frantsay Dans la maison des princes, c' est comme dans les nids de takatra : le plus fort se rend maître du nom. [Veyrières 1913 #614]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui obtenaient la prééminence. [Veyrières 1913 #614]

Ohabolana Aza manao volombodin' akoholahy, ka ny any aoriana indray no malaza. [Rinara 1974 #638]
Aza manao volom-bodin' akoholahy : ny mitoetra any am-bodiny indray no malaza. [Veyrières 1913 #3241]
Aza manao volom-bodin’ akoholahy : ny mitoetra any am-bodiny indray no rnalaza. [Cousins 1871 #551]
Volom-bodin' akoholahy: malaza tsara ihany fa aorian' ny namany. [Houlder 1895 #1475]
Volom-bodin' akoholahy : ny malaza no any aoriana. [Rinara 1974 #5022]
Volom-bodin’ akoholahy : ny malaza no aoriana. [Veyrières 1913 #6055, Cousins 1871 #3730]
Dikanteny frantsay Les plumes de la queue du coq: elles sont assez grandes (litt. fameuses), mais viennent derrière les autres. [Houlder 1895 #1475]
Ne faites pas comme les plumes de la queue du coq : c' est sur la partie postérieure que sont les plus belles. [Veyrières 1913 #3241]
Plumes de la queue d' un coq : ce sont les plus brillantes qui sont derrière. [Veyrières 1913 #6055]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui réservent tous leurs soins aux choses les moins importantes. [Veyrières 1913 #3241]

Ohabolana Be ny riaka, tsy tambo ny ranomasina : izay misy harana my no malaza. [Samson 1965 #B6]

Ohabolana Be no malaza ho soa fa ny mahafa-po no vitsy. [Rinara 1974 #877]

Ohabolana Imena no mahay ka Imasolahy no malaza. [Veyrières 1913 #3842, Rinara 1974 #1422, Cousins 1871 #1130, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay C' est Imena qui a la science et c' est Imasolahy qui a la célébrité. [Veyrières 1913 #3842]
Si on l' attache, il casse la corde; et si on lui permet de téter, il n' y arrive pas. Imena est capable, mais c' est Imasolahy (l' homme aux grands yeux) qui est renommé. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' agit d'un veau dont on voudrait traire la mère; le veau veut téter comme c' est l' habitude à Madagascar, mais il ne prend pas tout le lait, et le reste est perdu. [Houlder 1895]
Le travail est à l' un et le profit à l'autre. [Veyrières 1913 #3842]

Ohabolana Malaza ho ambora be ka lavon' ny antsy fitohy. [Houlder 1895 #1379, Veyrières 1913 #1646]
Malaza ho ambora ka no lavon' ny antsy fitohy. [Rinara 1974 #1927]
Malaza ho rain’ ny ambora, kanjo lavon’ ny antsy fihatsaka. [Cousins 1871]
Malaza ho rain’ ny ambora, kanjo lavon’ ny antsy fitohy. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Être fameux comme un grand "ambora" , et pourtant tomber sous les coups d' un petit couteau. [Houlder 1895]
Être fameux comme un grand ambora et tomber sous les coups d' un petit couteau. [Veyrières 1913 #1646]
Fanazavana frantsay Le "ambora" est un arbre dont le bois est imputrescible et servait à la construction des maisons des gens de la noblesse. [Houlder 1895]
Le bois de l' arbre ambora était très résistant. [Veyrières 1913 #1646]

Ohabolana Malaza ho avy any Namehana ka no tsy mitondra voasary ho an-jaza. [Rinara 1974 #1928]
Malaza ho avy any Namehana, ka tsy mitondra voasary ho an-jaza. [Veyrières 1913 #6072, Houlder 1895]
Malaza ho avy any Namehana, ka tsy nitondra voasary ho an-jaza! [Cousins 1871 #1454]
Dikanteny frantsay Dire qu' on revient de Namehana et pourtant ne pas en rapporter des citrons pour les enfants. [Houlder 1895]
On sait qu' il vient de Namehana, et il n' apporte pas de citron pour l' enfant. [Veyrières 1913 #6072]
Fanazavana frantsay Dans cet endroit-là, les citrons étaient pour rien, alors comment s' expliquer que celui qui en revenait n' en rapportât pas? [Houlder 1895]
Se disait des gens qui ont la réputation d' être sages et n' accomplissent pas leurs affaires. Namehana était réputé pour ses oranges et ses citrons. On appliquait le proverbe à ceux qui allaient au loin pour faire le commerce ou chercher fortune, et ne rapportaient rien. [Veyrières 1913 #6072]

Ohabolana Malaza ho bary, kanjo maso didy ihany. [Rinara 1974 #1929]
Malaza ho bary, kanjo ny maso didy ihany. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Avoir la réputation d' avoir de beaux yeux, bien ouverts et cependant avoir les yeux chassieux. [Veyrières 1913 #1572]
Fanazavana frantsay Se disait des gens ne méritant pas leur réputation. [Veyrières 1913 #1572]

Ohabolana Malaza ho katsaka ka savihin' ny tsaramaso. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Miseho ho matanjaka na ambony, nefa resin' ny osa na kely noho izy. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Malaza ho lahy fa tsy mandry an' efitra. [Rinara 1974 #1930]
Malaza ho lahy, ka tsy mandry an-efitra. [Houlder 1895 #915, Cousins 1871 #1456]
Dikanteny frantsay Vous passez pour brave, et vous ne passeriez pas la nuit dans un endroit désert! [Houlder 1895]

Ohabolana Malaza ho lakana ka no mataho-drano. [Rinara 1974 #1931]

Ohabolana Malaza ho raiben-kary fa tsy mahazaka reniakoho iray! [Rinara 1974 #1932]
Malaza ho raiben-kary, ka tsy mahazaka reny akoho iray. [Cousins 1871 #1457]

Ohabolana Malaza ho rain’ akoholahy, ka mitsindroka am-body laona. [Cousins 1871 #1458]
Malaza ho rain' akoholahy ka no mitsindroka am-bodi-laona! [Rinara 1974 #1933]

Ohabolana Malaza ho ririnina, kanefa toa fahavaratra; ary malaza ho fahavaratra, kanefa toa ririnina. [Houlder 1895 #1266]
Dikanteny frantsay Logiquement, c' est l' hiver, et pourtant on dirait que c' est l' été; de même on est en été, et pourtant il semble qu' on soit en hiver. [Houlder 1895]

Ohabolana Malaza tsy hihinanana toa viliantsahona. [Rinara 1974 #1934]
Malaza tsy ihinanana hoatry ny viliantsahona. [Veyrières 1913 #1648]
Malaza tsy ihinanana ohatra ny viliantsahona. [Rajemisa 1985]
Malaza tsy ihinanana, toy ny viliantsahona. [Houlder 1895 #819, Cousins 1871 #1460]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona na zavatra mireondreona erý araka ny anarany, fa ny toetrany na ny zava-bitany tsy misy inona. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui jouit d' une réputation qu' il ne mérite pas, est comme l' herbe aquatique appelée écuelle des grenouilles, bien que les grenouilles n' y mangent pas. [Veyrières 1913 #1648]
De grande réputation, mais dont on ne se sert pas pour manger, comme "l' écuelle des grenouilles" , (nom d' une herbe aquatique à petites feuilles arrondies). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Dans un autre sens on appliquait l' expression aux mauvais sujets. [Veyrières 1913 #1648]

Ohabolana Ny andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy malaza. [Veyrières 1913 #495, Cousins 1871 #2162, Rinara 1974]
Ny Andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy manana. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Un noble qui ne possède rien est inférieur à un Hova riche. [Houlder 1895]
Un simple Hova riche et prospère l' emporte sur un noble déchu. [Veyrières 1913 #495]
Fanazavana frantsay Jeu de mots : malahelo malheureux et mahaleo l' emporte. [Veyrières 1913 #495]

Ohabolana Ny an-jabo no miady ka ny an-damba fotsy no malaza. [Rinara 1974 #2888]
Ny an-jabo no miady, ka ny an-damba rotsy no malaza. [Cousins 1871 #2170]

Ohabolana Ny tantara malaza, fa tsy misy zavatra tsy hitany, na ny ela na ny faingana, ka aza manadino ny soa nifanaovana. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay L’histoire porte loin sa renommée : il n’y a pas de chose qu’elle ne connaisse pas, soit dans le passé, soit dans le présent ; aussi il faut se garder d’oublier les bienfaits qui ont été échangés. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Le sens est : la postérité le dira. [Veyrières 1913]

Ohabolana Renihao ka ny vavy indray no malaza. [Rinara 1974 #3748]
Renihao : ny vavy indray no malaza. [Veyrières 1913 #788, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est comme dans la république des poux : les femmes se mettent à prendre le haut du pavé. [Veyrières 1913 #788]
Fanazavana frantsay On appelait mère des poux les femmes qui passaient par-dessus les préjugés et les coutumes. [Veyrières 1913 #788]

Ohabolana Reniketaka Ambodinangavo : malaza ho mpanan-karena, ka saran-dakana no enti-manala taona. [Veyrières 1913 #2242, Cousins 1871 #2786]
Reniketaka Ambodinangavo : malaza ho mpanan-karena, ka saran-dakana no entina manala taona. [Rinara 1974 #3749]
Dikanteny frantsay Reniketaka d' Ambodinangavo : elle a la réputation d' être riche et cependant c' est en louant sa pirogue qu' elle joint les deux bouts à la fin de l' année. [Veyrières 1913 #2242]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui avaient de la réputation et non de la réalité. [Veyrières 1913 #2242]

Ohabolana Tandrok’ i Levintsy : malaza ela. [Samson 1965 #T30]

Ohabolana Toy ny amboa : ananam-be, tsy malaza ; tsy ananana, maha-voafady. [Veyrières 1913 #2252, Cousins 1871 #3177]
Dikanteny frantsay C' est comme les chiens : en avoir beaucoup ce n' est pas une gloire, mais n' en plus avoir cela déshonore. [Veyrières 1913 #2252]
Fanazavana frantsay Dans certaines contrées il y avait beaucoup de chiens ; ce proverbe se disait des héritiers dissipateurs à qui il ne reste rien, pas même un chien. [Veyrières 1913 #2252]

Ohabolana Toy ny reni-hao, ny vavy indray no malaza. [Veyrières 1913 #1337, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay C' est comme la mère pou : la femme a plus de célébrité que le mari. [Veyrières 1913 #1337]
Comme la mère-pou, c' est la femme qui a le plus de célébrité. [Houlder 1895]

Ohabolana Trafon-kena amy ny vody sobiky : malaza ihany, fa afa-boninahitra. [Cousins 1871]
Trafon-kena amin' ny vody sobika : malaza ihany fa afa-boninahitra. [Veyrières 1913 #4612]
Dikanteny frantsay Bosse de boeuf dans un vieux fond de corbeille usée : elle est célèbre, mais déshonorée. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des grands, déchus de leur grandeur. [Veyrières 1913 #4612]

Ohabolana Tranon' Antananarivo : malaza am-pahavitany, fa mbola hihoaran' ny hafa. [Rinara 1974 #4386]

Ohabolana Tsy malaza ho lahy, ka handry an-efitra. [Cousins 1871 #1456]

Ohabolana Tsy misy malaza hoatry ny angidina, fa raha atono dia tsy ampy mizara. [Veyrières 1913 #5941]
Tsy misy malaza ohatra ny angidina, fa raha atono dia tsy ampy mizara. [Houlder 1895]
Tsy misy malaza ohatra ny angidina, fa raha atono tsy ampy mizara. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Rien n' est plus fameux que la libellule, mais quand elle est grillée, il n' y a plus rien à partager. [Veyrières 1913 #5941]
Rien n' est plus fameux que la libellule, mais quand on la grille, il ne reste rien à partager. [Houlder 1895]

Fizahan-teny